Transition énergétique, au-delà des écogestes

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 31 Jan 2014, à 16 h 22 min

Economies d’énergie : seule une minorité de Français passe à l’acte

Les écogestes, le fait de surveiller sa consommation de chauffage pour faire des économies et éviter le gaspillage sont des notions bien ancrées dans l’esprit des Français.

Ainsi, pour limiter leur consommation d’énergie, 60 % des Français ont fait isoler leur logement ou comptent le faire. De la même manière, ils sont 51 % à déclarer « adopter de bons comportements » pour réduire leur consommation. Si la plupart consent à de petits aménagements du quotidien pour consommer moins, seule une minorité réalise des investissements lourds tels que changer entièrement de système de chauffage. De cette manière, seuls 20 % des propriétaires envisagent d’investir pour améliorer les performances énergétiques de leur logement.

Des difficultés à diminuer son confort

L’aspect financier n’est pas le seul frein. Il faut aussi prendre en considération la notion du confort qui présente un paradoxe.

La plupart des foyers interrogés avoue en effet rechercher toujours plus de confort pour le logement, tout en admettant qu’il faudrait renoncer à une petite part de ce confort – chauffer moins, laisser plus souvent la voiture au garage, etc. – pour contribuer à une diminution de la consommation énergétique en France.

Ainsi si les recommandations de l’Ademe comme ne pas dépasser les 19°C dans le salon sont bien connues et reconnues par les personnes interrogées, cela ne veut pas dire qu’elles sont effectivement appliquées.

  • 63 % des Français estiment qu’il ne faut pas dépasser 19°C dans la pièce à vivre, alors que la moyenne des températures relevées en réalité se situe entre 20 et 21°C

Le phénomène n’est pas spécifique aux logements anciens. Dans les bâtiments récents type BBC ou HQE, les ménages profitent de cette performance énergétique pour augmenter leur niveau de confort plutôt que diminuer leur consommation d’énergie : cette performance est un moyen pour eux d’augmenter la température du logement, tout en gardant un budget chauffage équivalent.

*

> suite : Les Français néophobes en matière d’habitation

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. La transition énergétique est un vaste débat, souvent parsemé de termes très techniques et pas forcément simple à appréhender pour tout un chacun… En tout cas, merci pour ce blog très clair et infiniment intéressant !
    A notre modeste niveau, nous participons à au bien-être de cette planète en améliorant la qualité de l’air intérieur et c’est déjà pas mal 🙂
    Le blog de l’aspiration centralisée – blog.atepac.com/

  2. transition energetique ++ RESTONS REALISTE +ne mettons pas de reglementations et obligations pour realiser tels travaux de renovation basiques == surtout en renovation electrique =l economie et le faite d une bonne installation du reseau electrique faite par un artisan electricien professionnel == qui utilise les equipements et materiels adapter pour la securite et l economie d elecricite ++ L ECONOMIE NATIONALE sera tres importante== vue le nombre d installation electriques encore precaires en ce domaine(regulation electrique )

  3. Même s’il est normal d’être un peu frileux avant d’opter pour ces nouveaux moyens de consommer, de vivre, de disposer d’énergie naturelle, à plus ou moins long terme nous devrions tous consommer de cette manière (énergie solaires, chauffage naturel, domotique…).

  4. Madame, monsieur, bonjour,

    avant de « rêver » commençons par être réaliste, la domotique ok pour celui qui en a les moyens!
    restons les pieds sur terre, je connais des copropriétés qui n’ont aucune isolation supérieure au dernier étage avec des propriétaires « usuriers » qui loue a des femmes souvent seule, a qui je n’arrive pas à faire comprendre qu’il faut isoler. Qu’on commence par réglementer et obliger à réaliser de tels travaux dans ces cas basiques.(Si vous avez des textes, je suis preneur).
    L’économie globale Nationale sera bien plus importante vu le nombre de situations encore précaire en ce domaine.

    Bonne journée

Moi aussi je donne mon avis