Un supermarché sans emballage en Allemagne

Rédigé par Eva Souto, le 6 May 2014, à 12 h 52 min

Un supermarché sans emballage, beaucoup d’entre vous en rêvent. Deux jeunes femmes, la Suissesse, Sara Wolf et la Berlinoise Milena Glimbovski, vont le faire ! Imaginez un endroit où le shampooing s’achèterait au centilitre, où les yaourts n’auraient plus de pot… mais où la chance de réduire les déchets s’offrirait au consommateur ! Tour d’horizon d’un supermarché allemand pas comme les autres !

Des produits « au poids » pour lutter contre le gaspillage alimentaire

supermarché sans emballageLe gaspillage alimentaire est un fléau de nos sociétés contemporaines.Face à ce constat, deux jeunes Berlinoises ont décidé d’agir.

Elles ont monté la start-up Original Unverpackt, subtil jeu de mots que l’on pourrait traduire par « sans emballage d’origine » et « non emballé à l’origine ».

Leur souhait ? Ouvrir prochainement à Berlin le premier supermarché allemand à proposer des produits non emballés.

Dans ce magasin ingénieux, dont les instigatrices cherchent encore les futurs locaux, les produits de consommation courante seront stockés dans de grands récipients et vendus au poids !

Le supermarché sans emballage : comment ça marche ?

Rien de plus simple ! Les clients auront le choix : apporter leurs propres récipients, se procurer sur place des récipients réutilisables ou bien, utiliser des sacs en papier recyclé.

L’avantage pour le consommateur : il n’aurait pas à ramener chez lui une multitude d’emballages encombrants, à trier puis à jeter à la poubelle.

supermarché sans emballage Denrées au poidsLes fondatrices du futur supermarché sans emballage préfèrent faire du « precycling » que du « recycling » (recyclage).

Le « precycling » est la pratique qui consiste à réduire les déchets en tentant d’éviter d’apporter des éléments qui génèrent des déchets en maison ou en entreprise.

Comme le souligne Milena Glimbovski, une des instigatrices du projet en désignant un concombre dans un supermarché traditionnel : « la nature a déjà emballé ce concombre. A quoi sert cet emballage supplémentaire dans du plastique ? C’est complètement idiot ».

Le supermarché sans emballage : une idée qui repose sur un constat douloureux

Vente en vracLe but du supermarché sans emballage est double : permettre aux clients d’acheter des produits sans emballages et en quantité souhaitée mais aussi lutter contre le gaspillage alimentaire.

Car chaque jour, selon l’organisation de protection de l’environnement WWF, 8 millions de déchets atterrissent dans les mers de la planète.

Autre chiffre à noter : 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires se perdent chaque année, ce qui équivaut à un tiers de la production mondiale.

En achetant leurs fruits et légumes à la pièce, leurs biscuits au poids, les consommateurs ne prendront que la quantité souhaitée. Cette option est rarement possible avec les produits conditionnés. Cent milliards d’emballages sont jetés chaque année par les Français, soit presque 5 millions de tonnes. Le supermarché sans emballage pourrait réduire ce chiffre.

Un concept pas si nouveau

Le supermarché sans emballage n’est pas une idée nouvelle. Quelques expériences de boutique zéro emballage ont déjà été lancées dans d’autres pays européens ces dernières années. C’est le cas du pionnier Unpackaged, qui a ouvert ses portes à Londres, en 2007. Hélas, le magasin a mis la clé sous la porte en 2013, faute de rentabilité. A Vienne, une initiative du même genre vient d’être lancée.

Dans quelques jours, les deux instigatrices du supermarché Berlinois sans emballage lanceront une campagne de financement participatif pour lever les fonds nécessaires à la concrétisation de leur projet.

Elles comptent ouvrir leur magasin dès cet été. « Tout le monde hait les emballages ! Les gens se montrent donc très enthousiastes », explique Sara Wolf, tout en précisant que l’objectif est de développer cette alternative dans toutes les grandes villes d’Allemagne. « Et pourquoi pas ensuite en Suisse », ajoute-t-elle.

Alors, que pensez-vous de ce genre de magasin ? Pour vous, cela peut-il se placer comme une bonne alternative pour consommer différemment et réduire le gaspillage ?

Voir la suite une fois le magasin ouvert : L’Allemagne teste un magasin sans emballage

Le bon plan –  Si vous n’habitez pas à coté d’un magasin de ce type mais souhaitez accéder à de l’épicerie BIO, de qualité et sans emballage, allez sur Il était une noix avec la même philosophie :

riz bio l-il-etait-une-noix-

Livraison sur toute la France de céréales, épices, graines, riz, … avec une grande qualité de service. Produits exclusivement bio.


A lire aussi : Le gaspillage alimentaire dans le monde

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Excellente idée!

  2. Cela fait plusieurs années que le vrac existe dans l’alimentaire et les produits d’entretien et notamment dans les chaînes bio Satoriz et l’Eau Vive.

Moi aussi je donne mon avis