La Suède en bonne voie d’atteindre ses objectifs d’énergie renouvelable pour 2030

Plusieurs pays dont la Suède et la France se sont regroupés, avec comme objectif commun d’augmenter leur part d’énergies renouvelables d’ici 2030. Si le pays nordique devrait y parvenir dès fin 2018, l’Hexagone doit combler un retard important : le Plan solaire devrait l’y aider.

Rédigé par MEWJ79, le 12 Jul 2018, à 9 h 32 min

Depuis la COP 21, en 2015, plusieurs pays sont à la tâche pour augmenter leur part d’énergies renouvelables et diminuer les énergies fossiles, trop polluantes, d’ici 2030. La Suède pourrait atteindre ses objectifs, dès 2018.

La Suède pourrait atteindre ses objectifs d’énergies renouvelables dès 2018

La Suède a toujours été un pays précurseur dans l’utilisation des énergies renouvelables. Les objectifs d’utilisation qu’elle avait prévu d’atteindre en 2030 devraient pouvoir être atteints dès fin 2018. Les éoliennes devraient notamment générer 18 térawattheures d’électricité chaque année d’ici là, ce qui permettra au pays d’atteindre ses objectifs en matière d’énergie renouvelable 12 ans plus tôt. Et ce, grâce à un plan en 17 parties qu’elle a mis en place dès 2015 et la COP21.

suede eolienne

Des éoliennes en Suède © Night Sky Dreamer

Les 3.681 éoliennes, opérationnelles dès fin 2018, vont permettre d’atteindre deux objectifs du plan énergétique suédois : assurer un accès universel à un service énergétique abordable, fiable et moderne et augmenter la part des énergies renouvelables mondiales. Une bonne nouvelle quand on sait que les besoins en électricité pourraient augmenter de 37 % dans le monde au cours des 22 prochaines années, selon l’Agence internationale de l’énergie. Non contente d’atteindre ses objectifs, la Suède va collaborer avec d’autres pays pour améliorer les énergies renouvelables et approvisionner les pays et les îles les moins développés.

La France veut augmenter sa part d’énergie solaire à 30 % d’ici à 2030

La France, de son côté, tente de rattraper son retard, notamment grâce au Plan solaire dévoilé le 28 juin 2018 par Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot. Un texte ambitieux, qui veut porter d’ici à 2030 le taux d’utilisation de l’énergie solaire à 32 % sur tout l’Hexagone. La tâche paraît ardue. En effet, en France aujourd’hui, parmi les 16 % de la consommation finale brute d’énergies renouvelables, seulement 1,6 % de l’énergie produite est solaire.

L’objectif est de diminuer l’utilisation des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel…) polluantes qui participent au réchauffement climatique et aux émissions de gaz à effet de serre. Ces deux préoccupations environnementales sont de plus en plus au coeur de décisions politiques. Une des meilleures illustrations en est la COP 21 et la constitution d’un petit groupe composé notamment de la France, la Suède, la Finlande et le Portugal, dont l’objectif est de relever leurs objectifs climatiques d’ici 2030. La Suède est donc en avance, à la France de passer à la vitesse supérieure.

Illustration bannière : Energies renouvelables en Suède – © Anton Watman
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis