Signature électronique : comment signer un document en ligne ?

Gain de temps, parfois d’argent et avec une sécurité garantie, la signature électronique fait de plus en plus d’adeptes tant chez les particuliers que chez les professionnels.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 10 Nov 2020, à 13 h 20 min

Si nous vivons depuis des années dans un univers numérique, force est de constater que certains événements précipitent les changements. La pandémie de Covid 19 avec la nécessité de restreindre les contacts sociaux et les mouvements a certainement accéléré les besoins en matière de signature électronique.

Qu’est-ce qu’une signature électronique ?

La signature électronique est l’équivalent numérique de la signature manuscrite. Depuis 2000, elle a la même valeur. Il en existe trois types.

La signature électronique simple ou basique

C’est la signature électronique la moins fiable et pourtant, la plus répandue. Elle correspond à cette signature que l’on fait lors de la livraison d’un colis par exemple ou lors de nos achats en ligne quand il nous est demandé de cocher une case pour signifier notre accord.

La signature électronique a une valeur juridique – © ESB Professional

La signature électronique avancée ou numérique

Beaucoup plus fiable, elle permet d’authentifier le signataire. La signature numérique s’appuie sur une technologie cryptée, garantissant que le document ne pourra pas être modifié après signature. Concrètement, cela signifie que le signataire devra télécharger une pièce d’identité et d’autres preuves permettant de l’identifier sans équivoque.

C’est le type de signature électronique qu’on utilise pour signer un compromis de vente immobilière par exemple ou lorsqu’on souscrit à un contrat d’assurance-vie.

Signature électronique qualifiée

Signature électronique la plus sécurisée, la signature qualifiée (QES) se fait grâce à un certificat numérique qui aura été émis une fois l’identité du signataire vérifiée en personne par une autorité de certification et avec une signature créée à l’aide d’un périphérique sécurisé. Autrefois basé sur une technologie de carte à puce, le périphérique a évolué vers un système cloud, impérativement géré par un fournisseur de services de confiance (TSP).

Ce type de signature très sécurisée est utilisé lors d’actes authentiques ou actes d’avocats entre autres.

Comment faire une signature électronique

Pour qu’une signature électronique soit sécurisée, il est nécessaire de passer par un outil certifié. Il existe différentes plateformes comme la Française Yousign ou d’autres comme Docusign, Universign, etc.

Des outils certifiés – © attraction art

Créer une signature électronique

Quel que soit le document choisi pour une signature électronique PDF ou une signature électronique Word, en tant qu’émetteur, vous devez commencer par le télécharger sur la plateforme.

Vous définissez ensuite le niveau de signature désiré.

Une fois cela fait, il vous faudra désigner la ou les personnes à qui sont destinés les documents, à savoir les signataires, et indiquer toutes leurs coordonnées, notamment leur adresse email.

Il ne reste plus qu’à procéder à l’envoi, toujours via la plateforme. Le signataire sera notifié de la demande de signature électronique.

Ainsi, le signataire reçoit un courriel dans lequel figure un lien pointant vers la page à signer. Il lui faudra cocher une case pour signifier son consentement et, dans certains cas, saisir un code de sécurité.

Signature électronique gratuite

Bien sûr, les plateformes permettant d’effectuer une signature électronique sécurisée sont payantes. Toutefois, en tant que particulier, vos besoins ne sont certainement pas immenses. N’hésitez pas à aller voir du côté des logiciels proposant des accès gratuits, mais limités comme Eversign, Docsketch ou HelloSign (tous en anglais).

Illustration bannière : Comment faire une signature électronique ? – © ilkercelik
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis