Semaine européenne de la réduction des déchets : où en est-on ?

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets a lieu tous les ans à la mi-novembre. L’occasion de s’informer sur les déchets et le recyclage. Cette année, elle a lieu du 19 au 27 novembre.

Rédigé par Annabelle, le 19 Nov 2016, à 9 h 26 min

En novembre 2015, 12.000 actions avaient été réalisées dans plus de 27 pays pour sensibiliser la population à la réduction des déchets. Et chez nous, où en est-on côté déchets ? Comment réduire concrètement nos déchets lors de cette Semaine ?

La réduction des déchets : une urgence

Nos modes de vie nous font produire toujours plus de déchets, qu’il est de plus en plus difficile à traiter. L’enjeu de la réduction des déchets devient une priorité pour les pouvoirs publics : ça déborde !

Deux fois plus de déchets qu’il y a 40 ans

On estime que chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères, soit presque un kilo par jour. C’est deux fois plus qu’il y a 40 ans ! En outre, si l’on y ajoute les déchets de collectivités et une partie des déchets industriels, on arrive à 536 kg par an.

Semaine européenne de la réduction des déchets, serd

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2016 ©Ademe

Une grande partie de ces déchets sont recyclables, ou peuvent même être évités grâce à des gestes simples. Diminution du suremballage, réemploi, compostage, chasse au gaspillage alimentaire, achats d’occasion sont autant de moyens de réduire concrètement ses déchets.

Pour mieux s’informer sur le sujet et découvrir les initiatives autour de la réduction des déchets autour de chez soi, l’Ademe organise tous les ans la Semaine de la Réduction des Déchets en novembre.

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Plus de 4.500 actions sont organisées lors de cette semaine par divers acteurs : collectivités, associations, ressourceries ou entreprises. Certaines actions sont ouvertes au grand public, d’autres sont ouvertes aux scolaires ou aux salariés.

Pour l’Ademe, « Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets c’est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! La prévention des déchets c’est donc agir pour ne pas produire les déchets en consommant mieux (consommation de produits peu emballés, écolabellisés), en produisant mieux (production de produits éco-conçus), en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don) et en jetant moins (compost par exemple) ! »

Une distribution de doggy-bags dans les restaurants en Rhône-Alpes, une opération zéro sac plastique dans les commerces en Polynésie, une sensibilisation des salariés à la réduction du papier en Haute-Garonne, une pesée des restes de repas à Laval… Les initiatives sont diverses et nombreuses : trouvez lesquelles se déroulent près de chez vous !

En savoir plus : http://www.serd.ademe.fr/

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui, je limite mes déchets mais pour payer encore plus pour les poubelles,on paie pour les emballages en achetant, en mettant dans la poubelles- et maintenant les mairies vont être taxées sur nos déchets,
    j’ai bien envie de laisser tomber…

  2. Je crois que c’est une erreur de considerer que notre quantité de dechets produits a DOUBLE (en se fiant aux chiffres des ramassages)pour avoir VECU les annees 70, je peux vous dire que le monde de la consommation etait deja largement installé!Penser que 30% de nos dechets etaient deja des dechets alimentaires peut vous aider à comprendre , simplement comme on vivait plus à la campagne, les epluchures finissaient dans les jardins et n’etaient donc pas collectees…Les vieilles machines à laver finissaient dans les fossés
    (souvent demontees par les romanichelles à qui on donnait souvent les vieux vetements)etc .La vraie difference c’est qu’on a organisé des collectes si efficaces que les gens se sont mis à tout jeter betement!
    Bien sur il faut RETROUVER les vieux reflexes (recycler pas jeter ds la nature, j’entends)et proner une consommation plus legere(reparez deja vos chaussette)MAIS je reproche à nos municipalités de nous faire faire tout le travail de tri pour ENCAISSER ensuite les profits de la revalorisation sans faire BAISSER les factures…

  3. que les industriels réduisent leurs emballages apres on discutera!..

Moi aussi je donne mon avis