Sea Shepherd part en guerre contre la pollution marine des mégots de cigarette

Le plastique envahit les océans et représente un fléau, mais malheureusement il n’est pas le seul : un mégot de cigarette abandonné pollue à lui seul 500 litres d’eau. Sea Sheperd alerte donc quant à ces dangers !

Rédigé par MEWJ79, le 4 Jun 2019, à 11 h 35 min

À l’occasion de la fête de l’océan le 8 juin prochain, Sea Shepherd, l’association de défense des océans, lance une campagne pour alerter et sensibiliser quant à la pollution entraînée par les cigarettes.

Un seul mégot abandonné pollue 500 litres d’eau

« Fumer tue » et cause des problèmes sur la santé, mais les cigarettes entraînent aussi des dégâts sur l’environnement et notamment les océans. En effet, un mégot abandonné pollue ainsi, à lui seul, 500 litres d’eau.

Un mégot pollue à lui seul 500 litres d’eau. ©Maciej Bledowski

Pour dénoncer ce fléau et sensibiliser le public, l’ONG Sea Shepherd entamera le 8 juin une campagne d’affichage autour du slogan « Fumer tue l’océan »(1).

Une série d’images aux couleurs de la cigarette qui sera également relayée sur les réseaux sociaux. On voit sur l’une d’entre elles un oiseau englué dans une marée visqueuse, les pattes en jaune et le reste du corps en blanc.

Moins médiatisée, la pollution des océans par les mégots constitue pourtant une menace majeure. Les filtres à cigarettes mettent en moyenne deux ans à se décomposer. On les retrouve sur la majorité des 5600 milliards de cigarettes fabriqués tous les ans dans le monde(2). Rien qu’en France, entre 30 et 40 milliards sont jetés chaque année dont 40 % finissent dans la nature.

 

Fini le poisson d’avril, place à la bouteille plastique

L’ONG de défense des océans Sea Shepherd est aussi en lutte contre la pollution plastique. Et pour cause, selon les scientifiques, d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan qu’il n’y aura de poissons.

Avec l’agence de communication Azilis, le 1er avril, L’ONG a lancé une campagne de communication en remplaçant le fameux poisson d’avril par un spécimen marin qu’elle trouve plus en adéquation avec l’environnement actuel : une bouteille en plastique.

Et il y a urgence puisque une nouvelle île a même été découverte près de la Corse, composée de déchets en plastique. Et malheureusement, rien ne sera fait puisque ces déchets sont trop dégradés et donc impossibles à recycler. Enfin, on pense aussi à celle qui a été surnommée le septième continent et s’étale dans le Pacifique sur une surface équivalente à trois fois celle de la France, soit 1,6 million de km².

Illustration bannière : Mégots de cigarettes sur une plage – © Lucky Team Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pour que les gens commencent à se rendre compte qu’il faut un minimum de savoir vivre sur cette planète en arrêtant de lui polluer l’air, la terre, l’eau,les mers, les océans, etc. etc. il ne reste qu’à ceux qui gouvernent de commencer à être sans pitié pour les pollueurs en leur infligeant des amendes très salées et même des jugements exemplaires, car nos petits enfants ne pourront pas vivre dans un monde entièrement pollué et transformé en une géante poubelle……….

Moi aussi je donne mon avis