Scanner, IRM, radio : les délais d’attente augmentent

Si vous devez faire une radio, un scanner ou une IRM, il faudra être patient.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 17 Feb 2017, à 10 h 56 min

Suite à la baisse de leurs tarifs de remboursement, les radiologues craignent un allongement des délais d’attente pour les scanners, radios et IRM. Ils demandent ainsi à la CNAM de suspendre ses décisions qui pourraient mener à la fermeture de nombreux cabinets. La CNAM, de son côté, justifie cette mesure par une hausse de l’activité de l’imagerie médicale.

Les spécialistes dénoncent la baisse de leurs tarifs de remboursement

La grille des tarifs en imagerie médicale est parue au Journal officiel le 12 février 2017. Le forfait pour un scanner est ainsi passé de 99 à 94 euros, celui pour une IRM pratiquée à Paris a également diminué, passant de 186 à 172 euros. À chaque fois, le prix de la consultation associée baisse également de 6 %, comme l’a précisé dans la presse Jean-Philippe Masson, président de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR).

Le syndicat, qui qualifie cette mesure de « sabotage de l’imagerie médicale française », a posé un ultimatum à Nicolas Revel, patron de l’Assurance maladie (UNCAM). Il demande à l’Assurance maladie de suspendre les décisions prises, car celles-ci « mettent en péril l’existence même des cabinets de radiologie en leur supprimant leur capacité d’amortissement et d’investissement ».

scanner-radio-sante

IRM, scanners, radios : des délais très éloignés des objectifs

Suite à ces décisions, les radiologues craignent un allongement des délais de rendez-vous, notamment pour les scanners et IRM. Ils rappellent également que les délais sont actuellement de 30 jours en moyenne. Ils sont donc très loin de l’objectif de 20 jours fixé par le plan Cancer 3. La FNMR ne nie pas l’augmentation de l’activité de l’imagerie médicale, affirmant qu’elle correspond « aux besoins de la population, de son vieillissement et de l’élargissement des indications d’imagerie ».

Malgré la menace de grève des spécialistes, l’Assurance maladie a annoncé qu’elle maintiendrait sa décision. Elle affirme aussi que les radiologues figurent parmi le top 10 des médecins les mieux rémunérés.

Illustration bannière : Médecins examinant une radio du crâne – © David Tadevosian Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis