Les sables bitumineux vont-ils envahir l’Europe ?

Rédigé par Jean-Marie, le 25 Jan 2014, à 10 h 44 min

La question est un peu provocante mais pas sans fondement car une nouvelle étude vient de montrer que les importations européennes de pétrole de sables bitumineux, de mince filet, sont en passe de devenir un flot massif. De quoi aller à l’encontre des objectifs des pays européens en matière énergétique et climatique.

Charbon + sables bitumineux, le cadeau empoisonné de l’Amérique

pac Les dernières statistiques disponibles montrent un phénomène nouveau : les importations de sables bitumineux pourraient bien connaître une augmentation fulgurante d’ici 2020, si l’Europe n’y fait rien.

Developpement durable articleLes importations européennes de sables bitumineux pourraient passer de 4 000 barils par jour en 2012 à plus de 700 000 en 2020 (2).

Cela entraînerait une hausse des émissions de gaz à effet de serre dans les transports équivalente à une augmentation de 6 millions de voitures sur les routes d’Europe. Un cauchemar qui pourrait être évité en appliquant la Directive sur la Qualité des carburants (3).

Repères : Les sables bitumineux sont l’une des sources de carburant les plus polluantes qui soient.

– Les 59 exploitations de sables bitumineux de l’Alberta forment la plus grande zone industrielle du monde.
– Il y aurait au Canada l’équivalent de 173 milliards de barils de pétrole dans une région de la taille d’un cinquième de la France.
– L’extraction de 2 barils de pétrole des sables bitumineux consomme l’équivalent d’1 baril de pétrole
> La Production mondiale de pétrole de sables bitumineux

Climat - 2014, année décisive !Cette tendance nouvelle apparaît alors que la Commission européenne vient d’annoncer, dans son nouveau Paquet énergie-climat, marqué par l’abandon après 2020 de l’objectif de réduction des gaz à effet de serre dans les transport (cela faisait pourtant partie de la Directive sur la Qualité des carburants (FQD) et devait justement mettre un frein à ces importations).

La directive européenne sur les Transports n’est toujours pas appliquée, en partie sous la pressions des industriels du pétrole et du Canada, le roi des sables bitumineux. (4) Conséquence, les importations des carburants les plus polluants ne sont pas restreintes (sables bitumineux, schistes bitumineux, charbon liquéfié).

De nouveaux oléoducs mis en service au Canada et aux États-Unis vont ouvrir de nouveaux marchés aux producteurs de sables bitumineux et leur donner un nouvel atout concurrentiel, sur un marché où le charbon américain (dont le prix baisse à cause du gaz de schiste) joue les troubles-fête.

La potentielle arrivée massive de sables bitumineux sur le marché européen va clairement rendre encore plus difficile l’atteinte de nos objectifs d’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et encore plus ardue une transition énergétique vers des énergies renouvelables plus douces. En effet, selon les Amis de la Terre : ces importations supplémentaires augmenteraient la moyenne de l‘intensité carbone des carburants en Europe de 1,5 % d’ici à 2020, au lieu de les faire baisser de 6  % comme on s’en est fixé l’objectif.

Usine Suncor

Dommage l ‘Europe  ne soit pas plus unie pour résister à une telle évolution si contraire à ses propres intérêts !

*
Je réagis

(1) Selon de nouveaux calculs publiés aujourd’hui par le Natural Resouces Defense Council (NRDC) : the Tar Sands Threat to Europe : How Canadian Industry Plans Could Undermine Europe’s Climate Goals, rapport du Natural Resources Defense Council, Janvier 2014 :https://www.foeeurope.org/sites/default/files/nrdc_tar_sands_threat_europe_january2014.pdf

(2) Lire la note de synthèse des Amis de la Terre Europe, Transport & Environment, et Greenpeace Europe, résumant ce rapport et faisant le lien avec la FQD : « The tar sands threat to Europe »https://www.foeeurope.org/sites/default/files/press_releases/tar_sands_threat_europe_briefing_january2014.pdf
(4) En octobre 2011, la Commission européenne a publié une proposition de mesures de mise en oeuvre de la FQD, que les États-membres devaient ratifier. Après un vote des États-membres en février 2012, qui a aboutit à un blocage, la Commission a décidé d’entreprendre de nouvelles études d’impact, qui pourraient l’amener à faire des modifications à sa proposition de 2011. Les résultats de ces études étaient attendus pour juin 2013 mais ne sont toujours pas publiés.

Tous les articles sur les sables bitumineux

Climat – 2014, année décisive

COMPARER  : Production de barils de pétrole dans le monde

 

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. J’aurais mis “diminution” au lieu du mot augmentation dans votre texte ci-après…La potentielle arrivée massive de sables bitumineux sur le marché européen va clairement rendre encore plus difficile l’atteinte de nos objectifs D’AUGMENTATION des émissions de gaz à effet de serre et encore plus ardue une transition énergétique vers des énergies renouvelables plus douces. En effet, selon les Amis de la Terre : ces importations supplémentaires augmenteraient la moyenne de l‘intensité carbone des carburants en Europe de 1,5 % d’ici à 2020, au lieu de les faire baisser de 6 % comme on s’en est fixé l’objectif

  2. Le monstre géant est l’industrie tel quel existe depuis sa naissance.Tous les tentatives qu’on essaye de réaliser en faveur de l’environnement est courir derrière le monstre.Les principes des cinq elements dans le taoïsme explique que la nuit est la pour dormir.En occident on veut faire le jour de la nuit.Illuminer la planète pendant la nuit,consomme de l’énergie et est polluent.
    La globalisation est joli sur papier mais va détruire encore plus et rapporter des fortunes aux grandes entreprises de traveaux publiques.
    Chaque solution pour sauver la nature et l’environnement est toujours biènvenue.Frank Liefooghe-info google-ou

Moi aussi je donne mon avis