Restart project, des soirées pour apprendre à réparer

Rédigé par Annabelle, le 16 Apr 2013, à 16 h 29 min

Londres a toujours su se distinguer des autres villes européennes : mode, musique, courants de toutes sortes… La capitale britannique marque souvent un temps d’avance. Cela vaut aussi pour les actions en faveur de l’environnement : après les poubelles qui chantent, Londres vous convie à ses soirées « restart » ou comment combattre l’obsolescence programmée dans une ambiance conviviale !

L’obsolescence programmée n’est pas une fatalité

Nous vous en parlions plus tôt ce mois-ci : l’obsolescence programmée – cette stratégie bien connue des entreprises qui consiste à planifier la mort prématurée des produits qu’elles vendent pour forcer le consommateur à en acheter de nouveaux – si elle est un fléau, peut tout de même se combattre.

En attendant qu’une nouvelle loi visant à lutter contre elle en facilitant la « réparabilité » des produits voit le jour, on peut chacun à son niveau faire en sorte de ne plus jeter à tout va :

  • en apprenant à consommer moins, mais à consommer mieux
  • et/ou en acquérant le réflexe de réparer soi-même ou de faire réparer.

C’est justement à partir de ce dernier point que sont nées les nouvelles soirées londoniennes en vogue, les soirées « restart »

Restart project, réparer plutôt que remplacer

restart-projectLe nord de la ville de Londres devient le lieu privilégié de soirées privées un peu spéciales.
Chaque convive vient accompagné… d’un objet qu’il croyait bon à jeter ! Ordinateur portable, cafetière, smartphone, imprimante, etc.

A cette soirée, les hôtes sont des bénévoles qui se proposent d’aider les invités à réparer leurs biens qu’ils croyaient devenus inutilisables. Ils ont également un rôle pédagogique, dans la mesure où ils donnent volontiers des conseils pour l’entretien de leurs biens.

A l’origine du « restart project », deux jeunes gens, Janet et Ugo motivés par une vision basée sur la collaboration et la créativité. Il est tant à notre portée que nécessaire d’évoluer vers une autre économie, celle de l’entretien et de la réparation des biens, plutôt que de continuer à s’embourber dans la culture du jetable qui est absurde. L’idée leur est donc venue de réfléchir à un moyen « fun » d’y arriver : organiser des soirées dédiées à la réparation !

*

> suite : soirées restart, un phénomène grandissant ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis