Jour du dépassement : le 2 août, nous aurons consommé toutes nos ressources

Oui, vous avez bien lu : mercredi 2 août, nous aurons consommé toutes les ressources naturelles de la Terre. Ou plutôt, toutes les ressources naturelles que la Terre peut renouveler en un an. Nous vivrons donc à crédit à partir de mercredi prochain.

Rédigé par Stephen Boucher, le 28 Jul 2017, à 7 h 40 min

En anglais, ce jour, calculé par l’association Global Footprint Network, dédiée à cette tâche, est appelé “Earth overshoot day”, ce que nous traduisons en Français par “jour du dépassement”. Relayé par le WWF, ce calcul détermine le moment à partir duquel les ressources naturelles consommées par l’homme dépassent leur capacité de renouvellement en un an.

Le jour du dépassement, toujours plus tôt d’année en année

Vivre à crédit ne peut être que provisoire parce que la nature n’est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment. Cet indicateur de notre surconsommation énergétique et en ressources rappelle que les gouvernements, les entreprises, les collectivités, et les citoyens doivent privilégier des modes de production et de consommation plus écologiques.

 

Découvrez tous les chiffres concernant l’environnement sur le Planetoscope

Un exemple est celui de la pêche : quand l’homme pêche trop, il épuise les ressources halieutiques et empêche les espèces chassées de se reproduire en nombre suffisant pour faire face aux captures de l’année suivante. Résultat, d’année en année, l’homme pêche plus loin, plus profond, dévastant encore un peu plus les ressources halieutiques.

En 2030, le jour du dépassement pourrait tomber le 28 juin

Le jour du dépassement tombait le 3 septembre en 2005, le 3 novembre en 1980, le 23 décembre en 1970. En 2016, c’était le 8 août et en 2017 il tombe le 2 août. D’après les calculs de Global Footprint, le jour du dépassement pourrait tomber fin juin, en 2030.

Le WWF explique : le jour du dépassement arrivant cette année le 2 août “signifie qu’en huit mois, nous aurons émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts ne pouvaient absorber en un an, nous aurons pêché plus de poissons, coupé plus d’arbres, fait plus de récoltes, consommé plus d’eau que ce que la Terre ne pouvait produire sur cette même période”.

Nous vivrons donc à crédit à partir de lundi

Le coût de cette surconsommation est déjà visible : pénuries en eau, désertification, érosion des sols, chute de la productivité agricole et des stocks de poissons, déforestation, disparition des espèces

Principal facteur de dépassement, les émissions de carbone représentent désormais 60 % de notre empreinte écologique globale. Elles expliquent même pour une large part le glissement dans le temps de la date.

Jour du dépassement

© Global Footprint Network

Pour tenir les objectifs fixés par l’Accord de Paris adopté en décembre 2015 par 195 pays, notre empreinte carbone doit progressivement décroître jusqu’à atteindre un niveau d’émissions proche de zéro d’ici 2050, indique le WWF, qui pointe aussi les avancées : “fort heureusement, certains pays ont amorcé leur transition énergétique. Le Costa Rica a produit 97 % de son électricité grâce à des énergies renouvelables au cours du premier trimestre 2016. Le Portugal, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont enregistré en 2016 une capacité record de leur production en énergies renouvelables : ils ont ainsi pu assurer 100 % de leurs besoins en électricité pendant quelques minutes, voire pendant quelques jours pour le Portugal. “

Illustration bannière : Ressources naturelles : nous aurons tout consommé lundi 8 août – © Song Heming
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Je ne pense pas que le calcul soit erroné mais par définition il ne peut pas être complètement juste. C’est impossible de tout prendre en compte, tout connaitre et tout calculer.
    Cela dit, si il permet de savoir dans quel sens on va, c’est déjà très bien et pour l’instant les choses ne semblent pas s’améliorer.
    Limiter la population mondiale, n’est pas faisable dans la pratique et moralement, mais il faudrait que les gens comprennent bien que le nombre d’enfant devrait rester raisonnable en moyenne pour que les choses puissent bien se passer sur le long terme.
    Il faut prendre exemple sur les pays qui ne sont pas en déficit écologique.

  2. on n’avait pas déjà eu un article identique l’année dernière ? “à partir du mardi 18 avril 2015 nous vivrons a crédit” quelque chose du genre ?

    • Stephen Boucher

      Si, tout à fait, bien vu. Le rapport du Global Footprint Network sort tous les ans. L’année passée c’était dans la 2e moitié d’août. L’année d’avant en septembre… On consomme chaque année plus et plus vite.

  3. A JL47 je n’ai jamais parle de”reduire”mais de limiter intelligement les naissances…….A Anonyme…je n’ai parle que de conseiller ……..n’importe comment il faudra y arriver un jour JE NE SUIS PAS UN INTEGRISTE DE LA DEPOPULATION MAIS SIMPLMENT JE NE PENSE PAS QU’A MOI MAIS A LA SURVIE DE LA RACE HUMAINE… JE PENSE A TOUS

  4. Comme la terre ne repart pas à zéro chaque année, le crédit est brulé depuis assez longtemps pour que nous soyons tous mort de faim, de chaleur, de soif et d’empoisonnements, ayant, selon ce calcul douteux consommer plus de 10 fois la terre en 30 ans.
    Ce calcul est donc totalement erroné.
    De quelles ressources parle-ton?
    La plupart de celle que nous consommons sont renouvelables (je ne parle pas des énergies fossiles, évidement), essentiellement l’eau et de l’alimentation.
    Certains ont calculé que la terre pourrait nourrir 10 milliards d’humains.
    De plus tout n’est pas également consommé.

  5. CE QUI DEMONTRE QU’IL PLUS QU’URGENT DE FAIRE COMPRENDRE A TOUTES LES POPULATIONS DU MONDE QU’IL FAUT ARRETER LA SUR POPULATION LIMITER A 7 MILLIARS ET DEMI C’EST DEJA TRES PRES DE LA LIMITE ACCEPTABLE……MESSIEURS LES RESPONDABLES D’ETATS DE RELIGIONS DE TOUTES CES ASSOCIATIONS QUI SE DISENT HUMANITAIRES SOYEZ HUMANITAIRE PENSEZ A SAUVER L’HUMANITE

    • réduire la population?
      Excellente idée.
      Par qui commence-t-on?

    • Il y a une chose à faire avant tout, consommer intelligemment, ne pas gaspiller, recycler et que les industriels de l’alimentaire arrêtent de de produire de la nourriture qui va tout droit à la poubelle avec des dates limites de consommation les plus farfelues les unes que les autres dans le but de vendre, la on aura résolu une grande partie du problème et l’on pourra encore nourrir bien plus de personnes sur la planète, avant de proposer des mesures complétement idiotes.

    • Le problème n’est pas les 7 milliards mais 1,5 milliard de personnes principalement en(Usa, Europe, Australie) qui sont des super consommateurs en pétrole, plastique, viande, poissons etc Si tout le monde serait au niveau des africains il n ‘y aurait pas de problèmes !!!

  6. le globe ou une partie du globe?
    Il faut bien distinguer et mettre en avant les pays développés car les pays en voie de développement n’ont pris qu’un millionnème de toute cette ressource.

Moi aussi je donne mon avis