Réchauffement climatique : le record absolu des températures vient d’être battu

Et si le record mondial des températures venait d’être battu ? Il semblerait que le dimanche 16 août 2020 a vu la température la plus élevée jamais observée sur Terre.

Rédigé par Anton Kunin, le 18 Aug 2020, à 11 h 50 min

Une température de 54,4°C a été mesurée le 16 août 2020 dans la bien nommée Vallée de la Mort, à l’est de la Californie.

La température la plus élevée jamais observée

Une canicule frappe en ce moment la côte ouest des États-Unis. Mais cette année elle est particulièrement forte, au point qu’on parle du record absolu de température qui vient probablement d’être observé à 54,4°C(1). Pour l’affirmer avec certitude, d’une part la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) (l’équivalent de Météo France aux États-Unis) doit encore le vérifier. D’autre part, pour être exact, ce n’est pas la température la plus élevée jamais enregistrée, mais la température la plus élevée qui ait été enregistrée depuis l’avènement des outils de mesure modernes et donc fiables.

Si la mesure du 16 août 2020 fait probablement office de record absolu des températures sur Terre, une autre mesure réalisée au même endroit avait également défrayé la chronique en juillet 2020 : 53,3°C avaient alors été observés. Même si cette mesure n’est pas la plus élevée dans l’absolu, elle a été la mesure la plus élevée qui ait été enregistrée sur un mois de juillet.

La Vallée de la Mort, un endroit réputé pour ses températures élevées

record température

La Californie fait face à des épisodes de canicule importants, ici dans la Vallée de la Mort – © My Good Images

Cette canicule, qui fait rage sur la côte ouest des États-Unis, devrait se poursuivre le mardi 18 août 2020. Le mercure devrait ensuite descendre quelque peu, avant une nouvelle hausse à partir du jeudi 20 août 2020. À travers les États-Unis, 56 millions de personnes sont actuellement concernées par des alertes canicule. Quant à la Vallée de la Mort, tous les étés, des températures très élevées y sont systématiquement enregistrées. Cela est dû à son relief : entourée de toutes part par des montagnes, cette vallée emmagasine la chaleur, qui peine ensuite à se dissiper.

Selon la NOAA, ce record de température à lui seul ne doit pas être interprété comme une preuve du réchauffement climatique. Les scientifiques estiment pour leur part que le contexte général de températures élevées cette dernière décennie sont la preuve que le processus est bien en marche.

Illustration bannière : Record température dans la Death Valley – © kavram
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis