Recharger sa voiture électrique : 10 fois plus cher sur l’autoroute

À compter du 31 janvier 2020, le gestionnaire de stations de recharge pour voitures électriques Ionity facturera son électricité 0,79 euro/kWh, au lieu des 8 euros forfaitaires actuellement. Pour les automobilistes, la facture s’annonce salée.

Rédigé par Anton Kunin, le 20 Jan 2020, à 12 h 45 min

Avis aux propriétaires de voitures électriques, faire le plein d’électricité vous coûtera bien plus cher si vous optez pour une station de recharge Ionity.

Un plein d’électricité plus cher que l’essence

C’est une marque que les propriétaires de voitures électriques empruntant souvent l’autoroute connaissent : le réseau de stations de recharge Ionity s’apprête à opérer une évolution tarifaire radicale. À compter du 31 janvier 2020, Ionity ne facturera plus les pleins d’électricité 8 euros forfaitaires mais adaptera la facture en fonction du nombre de kWh, à raison de 0,79 euro/kWh. Et c’est là que le bât blesse : étant donné qu’une voiture électrique consomme en moyenne 20 kWh/100 km et que l’autonomie des derniers modèles est de 500 km en moyenne, avec la nouvelle tarification faire le plein coûterait presque 80 euros. En d’autres mots, se recharger à une station Ionity coûtera bientôt jusqu’à 10 fois plus cher. À titre de comparaison, étant donné que la consommation de carburant d’une voiture thermique est de 6 l/100 km, parcourir 500 km en voiture essence ou diesel revient à 30 euros.

voiture electrique charge

Des voitures électriques en charge ©sungsu han

Quel impact cette évolution tarifaire aura-t-elle sur les propriétaires de voitures électriques français ? En France, Ionity possède 31 stations. D’après Ionity, ses stations comprennent généralement 6 bornes, ce qui revient à 186 bornes sur le territoire français. En même temps, le leader du marché hexagonal est Izivia, cette société en possède 200. En plus, il arrive que les bornes de ces deux fournisseurs soient placées sur une même autoroute, non loin l’une de l’autre. Les craintes selon lesquelles Ionity profiterait d’une situation de monopole sont donc à relativiser.

Seuls 6 à 7 % des automobilistes français seraient en mesure d’échapper à l’évolution tarifaire de Ionity

Par ailleurs, nombre de constructeurs ont conclu des partenariats avec Ionity. Dans le cadre de leurs programmes Audi e-tron Charging Service, Mercedes me Charge, BMW ChargeNow, Porsche Charging Service et Volkswagen WeCharge, les propriétaires des voitures de ces marques peuvent les recharger à tarif préférentiel aux bornes Ionity. Pour eux, l’évolution tarifaire sera sans conséquences.

Combien d’automobilistes sont concernés ? Il est certes impossible de connaître le nombre de voitures de tel ou tel constructeur actuellement en circulation, mais si l’on se fie aux chiffres des ventes des cinq dernières années, les voitures électriques BMW représentent 4,04 % de l’ensemble des ventes de voitures électriques, les Volkswagen 1,85 %, les Audi 0,32 %, les Mercedes 0,19 %, tandis que les Porsche sont totalement absentes du marché français. Au total, ces marques ne représenteraient donc que 6,4 % de parts de marché.

Illustration bannière : Plein voiture électrique – © Smile Fight
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Attendons que Ionity subisse une sérieuse concurrence d’autres installateurs de bornes électriques…

  2. C’est en effet stupide mais le marché va réguler ça tout seul : si d’autres stations sont moins chères autour alors les personnes iront dans ces stations, quite à sortir de l’autoroute et prendre un repas dans un vrai restaurant 😉

  3. veut on couler l’electrique

Moi aussi je donne mon avis