La question de l’eau industrielle

Rédigé par Annabelle, le 13 Dec 2012, à 10 h 28 min

Suez Environnement (ex Lyonnaise des eaux) est le deuxième groupe mondial dans les domaines de la gestion de l’eau et des déchets. De par cette position d’acteur majeur, Suez Environnement se doit d’informer le consommateur sur les enjeux liés à l’eau et les moyens développés pour gérer au mieux cette précieuse ressource.

A cet effet, le groupe publie eMag, un magazine pédagogique en ligne qui « éclaire sur les enjeux et les métiers de l’environnement. » Par exemple, savez-vous comment les industriels gèrent l’or bleu ? Car si une meilleure gestion de l’eau est incontournable pour préserver les écosystèmes, elle l’est aussi dans des considérations économiques et financières.

Les industries boivent la moitié des ressources européennes en eau

L’eau fait bien partie intégrante de l’économie. Elle représente même un poste de la plus haute importance pour les industries. En effet, d’une part, les industriels ont besoin d’eau dans le cadre de leurs activités – elle peut devenir solvant ou fluide thermique par exemple ou servir à nettoyer des équipements ou le sol des usines, etc. – et d’autre part, ils génèrent une certaine quantité d’eaux usées qu’il faut bien traiter.

En Europe, les industries consomment à elles seules la moitié des ressources en eau disponible. Le taux varie fortement d’un pays à un autre au sein de l’Union Européenne. Ainsi, si les pays à faibles ou moyens revenus ne consomment que 10 % des ressources, les pays les plus riches en prélèvent 59 % !

En France, 4 secteurs d’activité utilisent les 2/3 de l’eau industrielle. Il s’agit de la chimie de base par laquelle on produit les fibres synthétiques, l’industrie du papier et du carton, la métallurgie et enfin l’industrie pharmaceutique. La consommation d’eau industrielle est en constante augmentation depuis la révolution industrielle. Elle aurait été multipliée par 20 en France entre 1900 et 1975. Elle correspond aujourd’hui en moyenne à la consommation d’eau pour les activités agricoles.(1)

Il est donc urgent et nécessaire d’éviter les dérives, et de mettre en place des plans d’actions visant à préserver l’eau. Les écosystèmes européens sont en effet soumis à dure épreuve : pollution, consommation excessive, sécheresses…

A besoin différent, réponse différente

Photo : Suez Environnement

D’une activité industrielle à une autre, la qualité de l’eau requise peut être différente. Par exemple, dans l’industrie agroalimentaire, on a besoin d’eau potable. Dans l’électronique, on aura recours à une eau pure pour réaliser des puces par exemple. Enfin dans d’autres cas, une eau même usée peut être suffisante.

Pour les entreprises, en France et à l’international, dont les besoins sont bien différents de ceux des particuliers, le groupe Suez Environnement a mis en place, via sa filiale Ondeo IS, un certain nombre d’outils pour disposer de solutions tout au long du cycle de l’eau industrielle. Ces outils portent sur :

  • la gestion de la ressource en eau ;
  • la production d’eau de process, c’est-à-dire l’eau utilisée pour la fabrication d’un produit ou le fonctionnement d’un procédé ;
  • le traitement des eaux usées ;
  • la valorisation des boues et des sous-produits.

Pour plus d’informations : www.ondeo-is.fr

(1) source : CNRS

*

Je réagis

Sur l’eau :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis