Quand les éco-recharges sont plus chères !

Rédigé par Jean-Marie, le 12 Nov 2013, à 17 h 02 min

Parmi les gestes les plus évidents à adopter quand on fait les courses, afin de ne pas gaspiller, il y a celui de choisir des écorecharges. Les écorecharges nous sont présentées comme étant une manière d’économiser. Hélas l’économie ne va pas toujours dans la poche de celui auquel on pense. Démonstration d’Olivier Dauvers dans un hyper avec les écorecharges de Nescafé.

L’écorecharge, un choix de prévention pour la planète

Parmi les dix gestes de « prévention » préconisés par l’Ademe ; il y a le choix du bon emballage, de préférence en écorecharge ou en vrac.

Privilégier le bon conditionnement et les produits avec moins d’emballage

  • Pour les produits non périssables (savons, lessive, papeterie…) ainsi que pour les denrées alimentaires qui ont des dates de péremption très éloignées (sel, sucre, café, céréales, riz, épices, thé, fruits secs, noix…), privilégions les grands conditionnements.
  • Privilégions ces produits au détail ou en vrac, et préférons les produits concentrés et les écorecharges pour tout ce qui est produits d’entretien et d’hygiène.

La promesse consommateur implicite des écorecharges – c’est moins cher puisqu’il n’y a pas le conditionnement d’origine –  est-elle trahie ?

J’ai souvent pointé les éco-recharges qui, malgré un sous-entendu client évident n’ont rien d’économique !

Le télescopage est toujours d’autant plus violent que les deux produits sont implantés l’un à côté de l’autre.

> Nescafé, comme d’autres, a ainsi souvent été pris par la patrouille. Pour y échapper, la marque a revu sa copie.

L’éco-recharge n’affiche désormais plus que 150 g sur la balance, histoire sans doute de brouiller les repères et de compliquer la comparaison. Mais son implantation à côté du bocal classique de 200 g ne trompe personne. Les deux produits ont une vie commerciale commune.

Mais l’éco-pack n’en est toujours pas plus avantageux, bien au contraire : 28,20 €/kg pour le bocal verre, 31,60 €/kg pour l’éco-recharge. Y’a bien mieux à faire pour « éduquer » le consommateur à une consommation plus vertueuse.

Mais par moment, j’avoue perdre tout espoir de vertu (commerciale du moins). Sur ce point, les marques comme les enseignes (elles ne sont pas exemptes de reproches par les coefficients qu’elles appliquent) n’en finissent pas de désespérer le grand naïf que j’ai dû rester…

Qu’en est-il chez la boutique partenaire de consoGlobe ?

Ouf, notre partenaire Mieux Vivre respecte une hiérarchie des prix plus logique : les écorecharges sont plus avantageuses pour le budget du consommateur. Voyez ces deux exemples avec de la lessive :

Lessive liquide écolo emballage classique 2L 7,95€ soit 3,98€/l
Recharge lessive liquide écolo 2L 6,65€ soit 3,33€/l

Liquide vaisselle emballage classique 500ml 2,29€ soit 4,58€/l
Recharge liquide vaisselle 500ml 1.80€ soit 3,60€/l

De votre coté, dans vos magasins, constatez-vous des écarts de prix entre les écorecharges et les produits dans leur emballage traditionnel ?

*

Environnement : des packagings écologiques de plus en plus innovants

Olivier Dauvers dans Notes le 25 octobre 2013

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

26 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, pour ma part la question que je me pose est : les éco recharges sont elles vraiment bonnes pour la planète ?
    En effet elles ne sont pas recyclables, il faut les jeter avec les déchets.
    Alors que choisir pour l’écologie entre le bon vieux emballage plastique « dur » qu’on triera ds les plastiques recyclables et l’éco emballage non recyclable ??

Moi aussi je donne mon avis