Pollution : une neige noire recouvre trois villes en Sibérie

Dans la région de Kemerovo, en Russie, des habitants partagent sur les réseaux sociaux des photos de neige noire. Beaucoup épinglent la poussière de charbon rejetée par les usines locales.

Rédigé par Anne-Flore Renard, le 18 Feb 2019, à 10 h 07 min

Trois villes de cette région minière de Sibérie occidentale étaient recouvertes d’un « épais manteau noir », selon le quotidien le Siberian Times. Les médias locaux mettent en cause plusieurs usines de charbon.

De la neige noire polluée : les usines de charbon mises en cause

Le 15 février, des flocons noirs s’abattaient sur trois villes de la région de Kemerovo, en Sibérie : Prokopyevsk, Kiselyovsk et Leninsk-Kuznetsky. Le phénomène a été rapporté par leurs habitants qui ont publié des clichés sur les réseaux sociaux, repris par le quotidien le Siberian Times(1).

En cause : les émissions de poussières de charbon provenant des usines locales. Si le directeur de l’usine de Prokopyevsk a notamment reconnu que l’un de ses filtres était hors-service, le gouverneur adjoint en charge de l’environnement, Andrei Panov, estime que les chaudières à charbon et les pots d’échappement des voitures seraient également responsables de la pollution.

La poussière de charbon rejetée par les usines locales expliquerait la chute de flocons noirs. © nataseife, Typical Kemerovo

Une neige toxique pour la santé

Dans cette région, où l’exploitation minière est importante, l’espérance de vie est 3 à 4 fois inférieure à la moyenne russe. Sur les réseaux sociaux, les habitants dénoncent les effets néfastes sur la santé : « Le gouvernement interdit de fumer dans les lieux publics. Mais il nous laisse inhaler la poussière de charbon qui infiltre nos poumons », rapporté par le Siberian Times.

« Il n’y a pas de système de nettoyage, la poussière de charbon se répand dans la région. Nous et nos enfants, nous la respirons. C’est un cauchemar », se plaignent d’autres habitants.

Illustration bannière : Une neige noire a recouvert trois villes sibériennes – © nataseife, Typical Kemerovo Siberian Times
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai d'abord travaillé chez Total en communication/relations publiques puis je suis partie 2 ans en Inde. J'ai été professeur à l'école internationale...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. A Agnès, en attendant la France pollue respectivement 3 et 4 fois moins l’atmosphère que les « champions » européens de la transition écologique que sont le Danemark et l’Allemagne… pour produire son électricité et il ne s’agit pas que de CO2 mais aussi et surtout de microparticules, d’oxydes de soufre et d’azote sans oublier les particules radioactives (résidus radioactifs dans le lignite, la tourbe et le charbon. A choisir, je préfère la politique française. A chaque fois que le vent tourne à l’est pendant plusieurs jours, les détecteurs de microparticules, de NOx ou de SOx s’affolent en France, un hasard sans doute

  2. electricitymap.org/ à lire pour comprendre pourquoi la France est un très bon élève en électricité décarbonnée… malgré les affirmations d’ONGs irresponsables, par contre l’Allemagne, le Danemark…

    • Ah ! La belle France que voila ! Une fausse belle image !
      Si on fait le compte des déchets nucléaires, je ne suis pas sûre qu’elle garderait cette place…!
      Et de ça, on ne veut pas en entendre parler !!!

Moi aussi je donne mon avis