Les pneus verts, sacrément gonflés !

Rédigé par Consoglobe, le 18 Sep 2008, à 11 h 26 min

Comment réduire les émissions de CO2 des voitures ? Une question plus que d’actualité, surtout lorsque l’on voit des chiffres déferler à vitesse grand V sous nos yeux, montrant l’impact de nos 4 roues sur l’environnement. Et la réponse pourrait bien venir d’une nouvelle génération de.. pneus écolos !

Le pneu vert, une innovation qui a déjà… 19 ans !

Developpement durable articleSaviez-vous que le pneu est responsable à lui seul de 20 % de la consommation de carburant de votre voiture pour des vitesses comprises entre 40 et 80 km/h  ?

À chaque tour, les matériaux constitutifs du pneu, en se déformant, s’échauffent et dissipent une partie de l’énergie transmise par le moteur : c’est le phénomène de résistance au roulement, qui consomme à lui seul 1 plein de carburant sur 5 !
Developpement durable articleFace à ces constats, des pneus à faible résistance au roulement ont été développés, avec pour précurseur le manufacturier Michelin, et ses pneus Energy lancés dès 1991.

Cependant, si elle permettait une économie de carburant notable,cette première génération de pneus verts avait une adhérence plus faible qu’un pneu conventionnel.

Aujourd’hui, ce déficit a été comblé grâce notamment à une réduction de la masse du pneu et un mélange de gomme constitué à 99 % d’une nouvelle génération de silice.

Selon Michelin, ce nouveau pneu vert, l’Energy Saver,  lancé cet année, voit son  adhérence renforcée et une résistance au roulement diminuée de 20 %, ce qui permettrait d’économiser 3 % de carburant.

Concrètement, malgré un surcoût de 7 à 8 % à l’achat, le montage de quatre Michelin
Energy Saver économiserait 0,2 l de carburant/100 km, soit 4 g de CO2, et 125
euros sur la durée de vie moyenne des pneumatiques.

Developpement durable articleSi l’Energy Saver est destiné aux voitures citadines, monospaces et berlines, une gamme de pneus utilitaires (Agilis) bénéficiant des mêmes avantages a également été lancé par le fabricant.

La marque au bibendum affirme même que si tout le parc automobile et poids lourd européen était équipé de ces pneus, le gain annuel en carburant serait de 4,5 milliards de litres de gazole et de 1,5 milliards de litres d’essence. Le rejet annuel de CO2 diminuerait ainsi de 15 millions de tonnes  !

La suite  : la bataille des pneus verts

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Intéressant… mais ne rejoint on pas la problématique déjà posée par les biocarburants, avec une base “maïs” ?

Moi aussi je donne mon avis