Plastic Attack : ‘Les emballages en plastique ? Pas pour moi !’ disent ces britanniques à leur supermarché local

Pour protester contre l’omniprésence des emballages alimentaires en plastique, des consommateurs anglais ont décidé de faire leurs courses en groupe et de laisser les emballages au magasin : opération ‘Plastic Attack’ !

Rédigé par Anton Kunin, le 3 Apr 2018, à 11 h 40 min

Des Anglais soucieux de la quantité de plastique qu’ils achètent malgré eux, en faisant leurs courses, ont décidé de mener une action symbolique (appelée Plastik Attack) dans un supermarché Tesco près de Bath.

Selon les participants à cette Plastic Attack, Tesco ne ferait pas assez pour réduire la quantité d’emballages en plastique

Vingt-cinq clients d’un supermarché Tesco à Keynsham, une ville de 16.500 habitants située dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, ont décidé d’attirer l’attention de la direction de leur magasin sur l’omniprésence des emballages en plastique.

Pour ce faire, ils ont acheté comme d’habitude, diverses denrées alimentaires emballées dans du plastique (principalement des légumes). Mais après le passage en caisse, ils ont sorti les produits de leurs emballages et les ont rangés dans des sacs en toile. D’autres se sont montrés encore plus inventifs, en venant avec leurs propres contenants réutilisables pour acheter du raisin, par exemple.

plastic attack

Les protestataires ont rempli 3 caddies d’emballages en plastique © Kathy Farrell via bbc.com

« Tesco a annoncé son intention de réduire de 50 % la quantité de plastique utilisé d’ici 2025, mais c’est dans sept ans ! », tempête Kathy Farrell, l’organisatrice de cette manifestation qui a été conduite dans un supermarché Tesco, sans l’autorisation préalable du magasin. Les vigiles ont cependant décidé de ne pas intervenir et ont laissé les retraités remplir de plastique trois caddies entiers.

Tesco promet des emballages 100 % recyclables ou compostables d’ici 2025

Sollicité par la BBC peu après le passage des retraités, un porte-parole de Tesco a déclaré que l’enseigne mettait un point d’honneur à réduire l’usage des emballages en plastique et qu’elle visait des emballages 100 % recyclables ou compostables d’ici 2025.

Il a par ailleurs fait savoir que des représentants de Tesco seraient d’accord pour rencontrer les manifestants de Keynsham. Interrogée par un journaliste du site d’actualité Somersetlive.co.uk, Kathy Farrell a affirmé avoir envoyé à deux reprises des lettres à Tesco au sujet de son recours aux emballages qu’elle juge abusif ; lettres qui seraient restées sans réponse.

plastic attack

Les participants à l’opération © Clare Anderson via bristolpost.co.uk

Cependant, les choses bougent au Royaume-Uni. Theresa May, la Première ministre britannique, a récemment appelé les enseignes de supermarchés à créer des rayons sans emballages plastique et à facturer séparément les contenants en plastique à usage unique. Rappelons qu’outre-Manche, les sacs en plastique à usage unique sont facturés 5 pences depuis le 1er janvier 2018.

La Plastic Attack reste un moyen de protestation inspirant : pacifique et efficace… À nous de reproduire ce genre d’attaques pour faire pression sur les grandes enseignes de distribution, qui pourraient à leur tour mettre la pression aux fabricants. Et ensemble, on pourrait se débarrasser de tous ces emballages plastique inutiles !

Illustration bannière : les emballages plastiques inutiles laissés à la caisse du supermarché Tesco – Capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien sûr, c’est une idée merveilleuse mais qui n’est qu’une goutte d’eau dans les océans…… il faudrait que toutes les écoles du monde apprennent aux enfants ce que veut dire exactement « sauver la terre », il y a du boulot !!!!!

  2. Plutôt que d’acheter ces produits, ce qui revient à une forme de consumérisme, pourquoi ne pas monter un site web où sont exposés des photos de produits dont les emballages sont peu écologique et inciter ainsi les consommateurs à les éviter?

Moi aussi je donne mon avis