Les manchots de Humboldt en danger

Rédigé par Alan, le 3 May 2013, à 16 h 03 min

Les manchots de Humboldt sont une espèce typique du Chili et du Pérou. S’il ne sont pas encore éteints, un faible nombre résiste encore. S’il étaient plusieurs milliers auparavant, les facteurs environnementaux ont considérablement réduit leur effectif.

Les manchots de Humbolt : plus que quelques milliers

© CC, William Warby

© CC, William Warby

Vulnérables” au Chili, “en voie d’extinction” au Pérou, les manchots de Humboldt sont en mauvaise posture. Ces manchots vivent tout au nord du Chili, sur l’île du Petit Oiseau et au Pérou sur les îles de Callao et dans la réserve nationale de Paracas. Si les manchots ne sont habituellement pas recensés au Pérou, cette espèce est concernée. Et force est de constater que les effectifs n’augmentent pas.

Au Chili non plus : si on en dénombrait plusieurs milliers auparavant, jusqu’à 20.000, les manchots de Humbolt sont de moins en moins nombreux. On considère qu’il en reste 500 aujourd’hui.

Une digue de ciment sur la côte chilienne

© CC, h080

© CC, h080

Les facteurs sont multiples mais les ennuis ont surtout commencé comme pour beaucoup de désastres environnementaux, par une construction humaine. En l’occurrence, une digue de ciment de 150 mètres permettant de bâtir un club de yacht, la Confrérie nautique du Pacifique austral.

Quand Petit Oiseau a été déclaré sanctuaire de la nature en 1978, la faune et la flore avaient déjà commencé à disparaître. Sur cette île en particulier, on soupçonne des employés du club de détruire les oeufs de manchots afin d’empêcher que les fientes des animaux ne sentent mauvais sur l’île.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. On s’en fout!!! L’argent c mieux qu’les manchots!!! D’toute façon les manchots y servent qu’a faire la chasse. Et pis la couche d’ozone c’est naze parce que ça empêche la pollution d’être évacuée dans l’espace.

  2. C’est encore et toujours l’argent donc l’homme qui détruit tout : pour un club de yacht donc pour faire du fric on détruit la nature !!!

  3. S’il n’y avait que les milliardaises…

    Il y a aussi tous les mangeurs de saumon d’élevage !

    99% des anchois péruviens (nourriture de ces manchots) sont transformés en farine et en huile pour nourrir nos poissons d’élevage et en particulier saumon, bar, daurade, truite,….

  4. Pour rebondir sur le commentaire de Bloch, il ne s’agit effectivement pas de pingouins, mais de manchots.
    Les pingouins des oiseaux complètement différents puisqu’ils volent.

    L’erreur vient de la traduction depuis l’anglais. Normalement on a :
    Penguin (anglais) = Manchot (fr)
    Razorbill (anglais) = Pingouin (fr)

    Un article à propos de cette confusion (avec notamment des pingouins en plein vol) :
    hagagou.wordpress.com/2012/07/02/pingouin-contre-manchot/

    Donc voilà, il serait bienvenu de corriger ^^

    • Alan

      Bonjour,
      effectivement, erreur de traduction et je m’en suis aperçue ce week-end en cherchant d’autres illustrations, mais n’avais pas la possibilité de me connecter pour corriger. C’est fait, merci en tout cas.
      Bonne journée !

  5. Toujours pour faire du profit et en plus ils détruisent pour prendre leur aises OUI je parle des gros , ce qui jouent les milliardaires avec les bateaux de leurs Sociétés qui elle fait aussi du profit grace a ses salariés besogneux et modestement payés cela devient scandaleux il faut changer ce monde ” d’égoistes ” et penser autrement même au gouvernement il faut changer de comportement , ne plus gaspiller , prendre soin de la nature et aussi de tous ses animaux et éviter de poluer partout souvent par les mêmes , qui ont de gros moyens ……

  6. …. de toutes façons, la descente “aux enfers” a commencé…..
    préparons-nous à perdre, chaque jour, le bien le plus précieux….
    LA VIE….
    Ne suis pas défaitiste, juste “abominablement réaliste” !

  7. Je compatis sincèrement au sort de tous les animaux en danger. Juste que les pingouins de Humboldt, ça n’existe pas. On dit manchot de Humboldt. On dit manchot ou gorfou pour toute la famille marcheuse de l’hémisphère austral et qui s’appelle “sphénicidés”. Alors que les pingouins font partie de la famille des alcidés. La dernière espèce marcheuses appelée “pingouin” a été exterminée en Islande au début du vingtième siècle. Il ne reste plus que des “pingouins” qui volent et qui ont pour nom guillemot, macareux et autres mergules.

    • Alan

      Erreur de traduction à présent corrigée, merci !

  8. A force d’ éradiquer tout ce qui le dérange, l’humain auto proclamé roi de la planète va s’ auto éradiquer, et finalement, ce sera tant mieux, car c ‘est le plus grand prédateur de la planète, et sa prédation à lui,a comme but, le profit.

  9. Si les fientes ne sentent pas très bon dans le Yachts Club, que faire pour que ces pauvres milliardaires puissent boire du champagne en toute quiétude sur leur bâteau…..comme je les plainds, mais alors,avec les mouettes?????
    Un vrai fléau, on ne peut plus allez nul part avec nos gros bâteaux!!!!

    C’est la crise!!!!

Moi aussi je donne mon avis