Réchauffement climatique : les arbres rétrécissent !

Du fait du réchauffement climatique, sur le siècle écoulé, les forêts anciennes sont remplacées par des arbres plus jeunes et plus petits.

Rédigé par Paul Malo, le 3 Jun 2020, à 11 h 15 min

Une nouvelle étude souligne comment les changements environnementaux transforment notre écosystème.

Une planète avec moins de grandes et vieilles forêts

Aujourd’hui, les arbres de nos forêts sont globalement plus jeunes et plus petits. C’est ce que révèle une étude menée par une vingtaine de chercheurs du Pacific Northwest Laboratory, aux États-Unis, publiée le 29 mai dans le magazine Science(1). L’impact du réchauffement climatique sur les arbres est patent : ils ont constaté que les phénomènes liés au dérèglement en cours ont conduit, durant le siècle écoulé, à une forte baisse de la taille et de l’âge des arbres dans les forêts.

Une « tendance appelée à se poursuivre, a expliqué Nate McDowell, auteur principal de l’étude, dans un communiqué. Et une planète avec moins de grandes et vieilles forêts sera très différente de celle à laquelle nous sommes habitués. Les forêts anciennes abritent souvent une biodiversité bien plus importante que les forêts plus jeunes et stockent plus de carbone. »

Des forêts plus basses et plus jeunes

Une forêt de Sibérie, ‘poumon de la planète’ – © anatolish

Pour cette étude sur la déforestation liée au réchauffement climatique, Nate McDowell a collaboré avec plus de vingt scientifiques, cette étude compilant par ailleurs les données et observations de plus de 160 études déjà réalisées. « Au cours des cent dernières années, nous avons perdu beaucoup de vieilles forêts, » constate la chercheuse. « Les changements environnementaux aggravent les perturbations, ce qui entraîne un changement dans la dynamique de la végétation vers des forêts plus basses et plus jeunes. »

Ces arbres in fine « ont été remplacés en partie par des non-forêts et en partie par de jeunes forêts. » Un changement qui n’est pas sans conséquences sur la biodiversité et l’atténuation du changement climatique. « Les facteurs de mortalité comme l’augmentation de la température et les perturbations telles que les incendies de forêt et les épidémies d’insectes sont en augmentation et devraient continuer d’augmenter en fréquence et en gravité au cours du siècle prochain, » prédit Nate McDowell. Selon elle, « des réductions de l’âge et de la hauteur moyenne des forêts sont déjà en cours et devraient se poursuivre. »

Illustration bannière : Bourgeons de tilleuls, de plus petits arbres et des forêts moins grandes avec le réchauffement climatique – © NataliaNM
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis