Les ordures ménagères bientôt ramassées sans polluer à Paris !

Rédigé par Planète Verte, le 9 Feb 2015, à 16 h 50 min

La ville de Paris a mis en service ce lundi 4 bennes électriques pour le ramassage des ordures ménagères dans les 10e, 15e et 18e arrondissements. La délégation de ce service moins polluant et plus silencieux est confiée au groupe Pizzorno Environnement.

Paris : pas de pollution atmosphérique ni sonore lors du ramassage des ordures

Alors que son plan antipollution a été présenté et débattu au Conseil de Paris le 9 février, avant d’être adopté dans la foulée, la maire de Paris Anne Hidalgo a insisté sur le fait qu’il recevait les faveurs des citoyens. En effet, un sondage Ifop publié dernièrement annonce que 85 % des Parisiens sont favorables à l’interdiction des véhicules les plus polluants dès le 1er juillet prochain.

Selon nos sources, ils devraient être 100 % à apprécier que la collecte des déchets se fasse désormais en silence et sans émission de polluants ! En effet, le groupe Pizzorno Environnement, qui compte une flotte de 80 véhicules toutes motorisations confondues, va mettre en circulation 4 bennes à ordures ménagères (BOM) 100 % électriques ayant une capacité de 27 tonnes et disposant de sept heures d’autonomie, soit 2 tournées complètes.

Crédit photo : © F. Pouliquen / 20 Minutes

Crédit photo : © F. Pouliquen / 20 Minutes

Des BOM électriques contre la pollution

Capables d’atteindre des vitesses supérieures à 70km/h, ces BOM électriques sont des C-Less (City Low Emission Silent Solution) conçues par le constructeur français PVI qui affirme qu’elles permettraient d’éviter chaque année le rejet de 1000 tonnes de CO2.

Fin 2014, la ville de Paris avait déjà fait l’acquisition de 60 souffleuses et 5 balayeuses de trottoirs électriques. Des preuves concrètes qui doivent conduire les commentateurs à prendre très au sérieux les annonces d’interdiction circulation des cars et camions les plus polluants dans paris intramuros dès juillet 2015, tout comme l’objectif de bannir le diesel de Paris d’ici à 2020…

> Article réalisé pour la lettre “Transport et Mobilité durables” éditée par consoGlobe et Planète-Verte :
Voir la dernière édition // Source : 20 Minutes

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. Rien de nouveau pour les bennes électrique, il y a + de 60 ans benne à ordures, camion de livraison électrique dans la zone de Roubaix.

  2. J’ai habité Paris entre 1997 et 2004 et je voyais (dans le 17°) des bennes à ordures électriques. Que s’est-il passé depuis? Ont-elles disparues pour réapparaître?

  3. les ordures elles mêmes peuvent être reciclées et produire méthane chaleur angrais électricitée et autres le plus mauvais choix pour les ordures est l’empilage et enfouissement
    une some gigantesque d’énergie se retrouve a la poubelle

  4. Un titre plus exact : “Les ordures ménagères bientôt ramassées en déplaçant la pollution hors de Paris”. Il faut bien la produire quelque part cette électricité.

    • Oui hélas et aussi le jour ou faudra recycler les batteries, sans parler de la construction de ces dernières, avec l’extraction du graphite en chine et de nombreux autres composants, la pollution chez les autres pas chez nous.

    • Ces commentaire est partiel me semble-t-il. La production et le recyclage des batteries posent effectivement problème, ainsi que le cycle de vie du véhicule dans son ensemble. Maintenant, est-ce une mauvaise idée de produire moins de bruit/émission de particules dans les grandes concentrations urbaines? Si ces véhicules sont intelligemment rechargés en période creuse avec de l’électricité d’origine nucléaire, y trouvez-vous quelque-chose à redire?

    • Si c’est pour recharger les batteries avec de l’électricité d’origine nucléaire il me semble que sa production et de loin non polluante vu les déchets qu’elle génère, mieux vaudrait les recharger avec de l’énergie verte tel que des panneaux solaire ou éoliennes, de plus je crains fort que les ressources pour fabriquer ces batteries soit épuisées avant le pétrole et le nucléaire.

Moi aussi je donne mon avis