Océans : les cartes qui font peur

Une équipe de chercheurs a publié des cartes montrant l’impact des activités humaines sur les écosystèmes marins : elles montrent des océans bien mal en point.

Rédigé par Jean-Marie, le 8 Jun 2016, à 11 h 30 min

On le savait déjà : les océans sont en très mauvaise posture du fait de la pollution humaine. Des cartes montrant l‘impact de l’activité humaine sur les écosystèmes marins ont été publiées par une équipe de chercheurs. La pêche, le trafic maritime, sont des activités qui nuisent aux écosystèmes des océans : la preuve en images.

Un index mondial sur la santé des océans

Un site Internet, l’Ocean Health Index (Index sur la santé des océans), répertorie l’ensemble des données concernant l’état des océans(1). À travers l’ensemble de ces données, les chercheurs publient tous les ans un indice de santé global des océans. En 2015, il est de 70. La note maximale étant de 100, « cela signifie que la vie marine s’améliorerait bien davantage si nous utilisions l’océan de manière plus durable. », d’après le site. Le score est toutefois stable entre 2013 et 2015, ce qui signifierait que l’état des océans tend à stagner.

La pêche intensive, destructrice des océans

On voit sur cette première carte l’état des ressources de poissons sauvages en haute mer. On peut distinguer une majorité de nappes jaunes à rouges, ce qui signifie que l’état de nos ressources de poissons est préoccupant. Au niveau mondial, son indice est de 53.

poissons sauvages mer

Les ressources de poissons pêchés en haute mer ©Ocean Health Index

On sait en effet que la pêche intensive est l’une des causes de la destruction des écosystèmes marins, provoquant des dégâts non seulement sur les stocks de poissons pêchés mais aussi sur les milieux dans lesquels vivent les animaux marins.

Les ressources non-animales en danger

Une autre carte montre l’état des ressources marines non-alimentaires, telles que les éponges ou les coraux. L’index mondial donne un résultat de 42, ce qui est l’un des plus faibles résultats de l’étude. Or on sait à quel point la préservation de ces milieux joue un rôle dans la biodiversité marine.

ressources non-alimentaires océans

L’état des ressources non-alimentaires sur les littoraux © Ocean Health Index

Lire page suivante : La première carte de l’impact humain sur les écosystèmes marins

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. malheureusement ya entre nous ce qu’il savent pas encore et n’arrivent pas à concevoir d’où vient le souci !!! ben le souci c’est les humains qui pensent juste à satisfaire leur désir quoi que ce soit le prix …

  2. Avec le système américain comme modèle universel et “unique” dit-on vous êtes certains que la situation va s’améliorer.
    Bon courage tout de même !

  3. Le constat est effectivement effrayant. On ne peut pas imaginer pire dégradation de la planète, et plus particulièrement des océans.Il faudrait agir au plus vite, sinon tous les écosystèmes vont être détruit et nous allons vivre dans un monde vide de vie.
    Maintenant, que peut-on faire ? D’où vient ce gigantesque problème et comment y remédier ?
    Ce que je pense, après avoir beaucoup lu sur le sujet, c’est que cela viendrait d’un problème unique de GOUVERNANCE. Il faut une conscience planétaire, une union ONG environnementaliste, gouvernements, industriels et scientifique pour une gouvernance écologique mondiale et une réelle volonté et fermeté politique commune applicable sur du long terme. Alors, on peut espérer tout nettoyer et créer dans ces océans propres des réserves marines pour protéger nos ressources et faire de la pêche une activité humaine inépuisable ! Je ne vois pas d’autres solutions…

  4. on restera la seule espèce animale qui programme la destruction de l’ensemble de la faune et la flore comme quoi l’homme est suffisament stupide pour créer sa tombe…

  5. je croit sinserment que les hommes sont le pire male qui conduira surement a la disparitions de tout les ecosysteme existant sur cette planet

  6. bien sûr; on s’en doutait mais c’est effrayant et terriblement triste. En fait un sentiment de désespoir m’envahit mais il faut absoluement se reprendre et alerter sans cesse, agir chaque jour dans son mode de vie et de consommation, informer, relayer… Il est grand temps de se mobiliser même s’il est déjà trop tard pour certaines espèces.

  7. Lorsque le dernier poisson sera péché, lorsque la dernière goutte d’eau potable sera bu l’homme prendra enfin conscience que l’argent ne se mange pas !

  8. C’est incroyable ! Je ne pensais pas que nos océans étaient aussi mal en point…

Moi aussi je donne mon avis