Voici la nouvelle tomate plus goûteuse et pour le circuit court

L’Inra (Institut national de la recherche agronomique) nous a présenté sa dernière née il y a quelques jours : une tomate conçue pour faire plaisir à tout le monde, consommateurs, producteurs, et défenseurs d’une agriculture moins polluante. Rencontrez la fille de Garance, la petite dernière de la famille.

Rédigé par Stephen Boucher, le 17 Jul 2017, à 11 h 22 min

La petite nouvelle pèse 180g à la naissance, soit 40 de plus en moyenne que ses aînées. Elle est douce, savoureuse, charnue, bien rouge à la cueillette. Fruit – littéralement – du travail de recherche en laboratoire des chercheurs de l’Inra. Mais, rassurez-vous, pas de la manipulation génétique, aucune tomate OGM n’étant d’ailleurs actuellement commercialisée dans le monde, serez-vous content d’apprendre.

La petite de Garance : moins de pesticides, plus de goût et une meilleure conservation

C’est par croisements issus de Garance, une variété rustique inscrite au catalogue officiel depuis 2012 que cette nouvelle tomate a vu le jour. Les caractéristiques recherchées sont au rendez vous :

  • Les Français consomment en moyenne 12 kg de tomates par an, et 600.000 tonnes sont produites chez nous, couvrant 60 % de nos besoins. C’est donc leur légume – fruit devrait-on dire – préféré. Les qualités gustatives des tomates industrielles n’étant toutefois pas au rendez-vous, la première qualité recherchée est celle du goût, notamment de l’équilibre entre sucré et acidité. Qui plus est, “ça doit laisser en bouche une persistance au niveau des arômes qui va durer”, explique René Damidaux, sélectionneur de tomates à l’Inra au micro de France Info.
  • Une chair consistante, avec moins d’eau et de pépins que certaines tomates disponibles sur le marché.
  • Une peau fine.
  • La culture en pleine terre.
Nouvelle tomate INRA 2017 © Inra, René DAMIDAUX

Nouvelle tomate Inra 2017 © Inra, René DAMIDAUX

  • Ces tomates peuvent être récoltées rouges sur pied – tandis que la plupart des plants actuels sont prélevés au “stade vert” – est sont donc destinées au commerce en circuit court, pour bénéficier d’une qualité gustative et nutritionnelle maximale.
  • Elles peuvent être et distribuées et gardées à température ambiante dans les 8 jours suivant la récole.
  • Une meilleure résistance à huit maladies différentes, permettant de réduire les quantités de pesticides nécessaires.

Bientôt sur votre marché ?

Vous ne trouverez pas cette variété malheureusement immédiatement dans vos rayons, car sa production doit encore être testée à plus grande échelle que le laboratoire. Après la première phase de développement en cours, qui a tout de même permis la production de quelque 70 tonnes, une récolte d’environ 1.000 tonnes est prévue l’année prochaine. Avant de parvenir jusque dans nos rayons, probablement à un prix relativement élevé au départ.

Illustration bannière : Tomate © © Alexandra Lande
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    oui mais c’est une F1!!

  2. Une tomate qui n’intéressera pas les zones rurales vu la profusion des excellentes variétés existantes, surtout quand on habite près des Jardiniers du Paradis (79) qui proposent un choix important de variétés difficiles à trouver ailleurs.

Moi aussi je donne mon avis