Les nouveaux mots nés pendant le confinement

Covidiot, Zoomer, Skypéro : le confinement et l’épidémie nous rendent prolixes en néologismes et jeux de mots. Voici nos préférés.

Rédigé par Pauline Petit, le 7 May 2020, à 16 h 40 min

Combien de fois aviez-vous utilisé le mot coronavirus, confinement ou même pangolin avant le mois de mars 2020 ? Elles se comptent sur les doigts d’une main, alors que ces mots apparaissent à présent en tête des recherches Google de ces derniers mois. L’épidémie de coronavirus et le confinement ont fait naître de nouvelles habitudes… et de nouveaux mots. Tour d’horizon multilingue.

Les nouveaux mots du confinement : néologismes et mots-valise

À époque particulière, vocabulaire particulier. Les nouveaux mots (et hashtags) fleurissent dans nos bouches et sur les réseaux sociaux pour désigner les pratiques liées au confinement.
Lesquels survivront au déconfinement ? Un mot qui, d’ailleurs, n’existe pas dans le dictionnaire ! Il y a fort à parier qu’il y rentrera dans les prochaines éditions.

De nouveaux mots liés aux écrans et à l’immobilité

De malicieux néologismes se multiplient pour nommer les apéros en ligne pratiqués depuis le début du confinement : coronapéro, Skypéro ou encore Whatsapéro !
Les applications de téléconférence ont la cote : idem, on n’a jamais autant employé le mot Zoom à toutes les sauces : on se « zoome » , j’ai un « Zoom » ou même un cours de « Zoomba » ! 

covidiot

Ne soyez pas un covidiot ! Un mot-valise en français et en anglais © froghugger

Quel jour sommes-nous ? Le mot « lundimanche » résume bien ce brouillement des jours de la semaine et des heures dans la monotonie du confinement. De même qu’en anglais, le mot « blursday » (jour flou).

Immobilité, exercice physique limité, temps passé en cuisine accru : le confinement nous fait travailler notre « coronabdo » ou encore notre « grovid », mots suggérés par les lecteurs du Monde.
En Allemagne, c’est le terme « coronaspeck » qui a la cote, speck désignant le bacon, ou encore utilisé dans certains mots comme « kummerspeck » (graisse-tristesse : le fait de manger beaucoup lorsqu’on est déprimé). 

Un autre mot (et hashtag) utilisé dans de nombreux pays ? « Covidiot », soit un individu qui ne respecte pas les règles du confinement ou qui a un comportement très égoïste, au supermarché par exemple. Apparu pour la première fois sur Twitter, et hashtag très en vogue sur les réseau sociaux, le mot covidiot vient d’entrer dans l’Urban Dictionary en anglais, le dictionnaire des néologismes de la rue. Le dictionnaire cite en exemple : « Tu as vu ce covidiot avec 300 rouleaux de papier toilette dans son caddie ? »

On ne compte plus le papier toilette, mais aussi le temps passé au lit : qui fera naître une nouvelle génération conçue pendant le confinement, les « coronials »  ? !

Illustration bannière : Les nouveaux mots apparus pendant le confinement ©Feng Yu
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis