Nigeria. Un pays pollué, Shell montré du doigt

Rédigé par Aurore, le 8 Aug 2011, à 17 h 47 min

Après la publication d’un rapport alarmant du Programme des Nations Unies pour l’environnement concernant la pollution de la région de l’Ogoniland au Nigeria, le géant Shell a été montré du doigt.

ONU : un rapport dénonce une pollution importante au Nigeria

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) vient de tirer la sonnette d’alarme concernant le niveau de pollution de la région de l’Ogoniland au Nigeria.

Un désastre pour la santé des habitants de la région, mais également pour l’environnement.

Le PNUE pointe du doigt l’impact de l’exploitation pétrolière au Nigeria

Pendant 14 mois, le PNUE a étudié l’impact de l’exploitation pétrolière au Nigeria, examinant près de 200 sites et plusieurs kilomètres d’oléoducs.

L’ONU précise également que pour son étude, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, s’est également penché sur 5.000 dossiers médicaux et a prélevé et analysé plus de 4.000 échantillons.

Et le résultat est sans appel : alors que certaines régions étaient considérées comme non polluées, une étude plus approfondie a permis de révéler une pollution des eaux souterraines, une situation qui a poussé le PNUE a demander des mesures d’urgence pour préserver la santé des habitants de la région.

Ainsi, plusieurs communautés sont exposées aujourd’hui à de l’eau contaminée aux hydrocarbures et les taux relevés ne sont pas rassurants. Dans certaines eaux souterraines étudiées, une plaque de 8 centimètres de pétrole a été observée en train de flotter.

L’industrie pétrolière et Shell sur le banc des accusés

Les résultats de cette étude ne dénoncent aucun coupable concernant cette pollution pétrolière mais pour certains, il n’y a pas l’ombre d’un doute : la faute est à imputer à la compagnie pétrolière Shell et à NNPC (compagnie pétrolière nationale nigériane).

Si de son côté, Shell a d’abord commencé à expliquer jeudi 4 août à l’AFP que la majorité des fuites observées sur ses structures étaient consécutives de vol, de sabotage ou de raffinage clandestin, expliquant également que Shell a quitté la zone de l’Ogoniland en 1993, le géant pétrolier s’est depuis calmé et a admis la nécessité de l’étude et l’importance des résultats obtenus.

Ainsi, si Shell a en effet quitté le territoire il y a bientôt 20 ans, la compagnie pétrolière exerce toujours quelques activités sur la zone, et cela notamment par le biais de sa coentreprise avec la NNPC.

De plus, Shell a également reconnu récemment à Londres sa responsabilité dans deux marées noires qui ont eu lieu dans la zone du delta du Niger en 2008, s’engageant à payer des compensations.

*

La suite p.2> Pollution pétrolière : un désastre sanitaire et environnemental

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Plus de cinquante ans que cela dure … On estime que cette pollution correspond à un Exxon Valdez par an ! Le territoire Ogoni évoqué dans le rapport du PNUE ne correspond qu’à quelques % des zones polluées !
    Amnesty International depuis des années a entamé une action pour la dépollution du delta du Niger . Agissons ensemble , votre signature compte http://www.amnesty.fr/Depollution-Nigeria-2011

  2. que ce soit pollué au nigéria ou n’importe ou dans le monde il s’agit de la planète sur laquelle nous vivons, et pas de possibilité de vivre dans un autre endroit.donc c’est toute la terre qui est contaminée

  3. Nous n’avons aucun point de vue à émettre sur le Nigéria; il me semble que le problè_me vient de la Compagnie Nigériane, et de Shell. Alors, portez vos réclamations au Nigéria et aux Américains, et ne nous saoûlez pas avec des sujets aussi inintéressants!!!

    • Aurore

      Bernard,

      Il ne s’agit pas là de porter réclamation ni d’émettre de jugement contre tel ou tel pays.

      Il m’a simplement paru nécessaire d’informer les internautes soucieux de l’état de la planète sur les pollutions qui se déroulent dans le monde, et le désastre environnemental consécutif des fuites de pétrole au Nigeria…

  4. Merci pour cet article que je rapproche énormément de celui-ci :

    https://www.consoglobe.com/glencore-la-face-noire-de-leconomie-cg

  5. je lis vos articles et souhaite les imprimer pour une amie mais il n’y a
    que la première page qui s’imprime….

Moi aussi je donne mon avis