Nicolas Hulot a raison : soyez le moustique des gouvernants !

Rédigé par Charlie Trisse, le 19 Oct 2015, à 12 h 31 min
Nicolas Hulot a raison : soyez le moustique des gouvernants !
Précédent
Suivant

Protéger le climat : Nicolas Hulot appelle à un engagement individuel quotidien

Nicolas Hulot propose également 10 actions à la portée de chacun pour lutter contre le réchauffement climatique au quotidien :

  1. Se déplacer à plusieurs ou sans moteur : une voiture partagée permet de remplacer entre 4 et 8 véhicules individuels et représente une économie de 1,2 tonne de CO2 par an et par passager. En ville, 4km, c’est en moyenne 27 minutes en voiture et 18 minutes en bus et 12 à vélo.
  2. Réfléchir à deux fois avant de prendre l’avion  : un aller-retour en avion Paris-New York pour une personne correspond à l’émission d’une tonne de CO2.
  3. Manger moins de viande mais de meilleure qualité : manger 1kg de steak contribue autant au réchauffement climatique que parcourir 130km en voiture.
  4. Mettre fin au gaspillage alimentaire  : alors que des millions de personnes ne mangent pas à leur faim, plus d’un tiers de ce qui est produit pour l’alimentation est jeté.
  5. Mettre son argent au vert  : l’épargne des Français représente 5.300 milliards d’euros : un formidable levier à condition de choisir sa banque et d’investir judicieusement.
  6. Choisir une électricité 100 % renouvelable  : depuis 2007, les particuliers peuvent changer de fournisseur d’électricité et choisir des fournisseurs produisant de l’électricité à partir d’énergies renouvelables.
  7. Agir contre le gaspillage énergétique  : en baissant la température, en éteignant les appareils en veille, en triant les déchets, en mettant un panneau « stop pub » sur sa boîte à lettre. ..
  8. Agir pour la nature  : le site www.jagispourlanature.org recense les offres de plus de 250 structures en France permettant de participer à des opérations de protection de la nature.
  9. Partager : la fabrication et la gestion de la fin de vie des produits consomment des ressources et sont source de pollution. Le partage d’objets, la location ou la colocation se développent et permettent de protéger son environnement et son porte-monnaie.
  10. Militer et s’impliquer pour le climat. En 2014, à New York, plus de 300 000 personnes avaient marché pour demander aux dirigeants d’agir pour la planète. Un succès qu’espèrent retrouver les associations de protection de l’environnement à la veille de la COP21. Dans de nombreuses villes de France, et à l’échelle mondiale, une dizaine d’associations pour la protection de l’environnement invitent la société civile à venir marcher à leur côté dimanche le 29 novembre pour appeler les dirigeants politiques à prendre leurs responsabilités en matière environnementale.

Nicolas Hulot : un utopiste qui a raison avant son temps ?

Ce plaidoyer d’un homme libre a généré des critiques et des moqueries. Changer les règles de la finance à l’échelle internationale ? Mettre fin aux abus des multinationales ? Conscient de cette image, Nicolas Hulot répond en citant le Dalaï-Lama : « Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer le monde, dormez avec un moustique. Vous verrez qui empêche l’autre de dormir ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Titulaire d'un master 2 en "Journalisme et communication à l'international" de Sciences Po Aix et disposant d'un bachelor en "Relations Internationales" de...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. il y aurais tant a faire et a dire, mais cela va déranger beaucoup trop de gens, notamment nos politiques qui s’ enrichissent sur notre dos. Si déjà nous donnions a tout le monde les moyens de vivre décemment et que ceux qui ont les moyens fassent l’ effort de suivre ces principes;cela irait peut-être mieux.

  2. Si quelqu’un ou un groupe de gens intelligents (pourquoi pas des écolos) regroupaient TOUTES les solutions VIABLES pour un monde plus écolos ! Exemple recouvrir TOUTES les toitures des bâtiments administratifs ou appartenant à l’état (mairie, écoles, gymnase, HLM, etc, etc.)de panneaux solaires, de passer tous ces bâtiments (surtout ceux à venir !) en Géothermie (consommation au minimum 5 fois inférieur à n’importe quelles autres énergies fossiles y compris l’électricité nucléaire « pour 1 KW dépensé vous obtenez 5 à 7 kws de chauffage, j’étais chauffagiste ce sont des chiffres que j’ai pu constaté il y a déjà plus de 15 ans !!! Depuis des améliorations ont encore été faites) l’eau chaude solaires (sur ces mêmes bâtiments) en hiver avec du soleil et une T° DE 0 degré extérieur on obtient 45° d’eau chaude avec moins de 60 watts (pompe de circulation) c’est le même principe que votre voiture en plein soleil l’hiver mais en beaucoup plus amélioré (serres beaucoup plus petite, concentration de la chaleur, tuyau absorbant davantage la chaleur) système ultra simple et ultra efficace !!! Je parie que rien qu’avec ces systèmes simples et qui ont déjà fait leurs preuves en plus d’une bonne isolation mais c’est une évidence ! On pourrait se séparer d’une voir 2 centrales nucléaires (à vous, les écolos, de faire les comptes ! Mais il existe encore des dizaines de solutions déjà testés et qui fonctionnent : récupération d’eau de pluie pour l’arrosage des espaces vert et jardins, arbres à feuilles tournantes produisant de l’énergie pour l’éclairage public en ville, dalles de sol transformant l’énergie des « marcheurs » en électricité, installées dans les rues piétonnes les galeries marchandes leurs rendements seraient optimum etc, etc, etc. Même le recyclage, encore chère en France pourrait être fait par des prisonniers ayant eu moins d’un an de peine ou d’autres en fin de peine pour à leur tour devenir chef d’unité dans de nouvelles usines (réinsertion !) pareillement pour le nettoyage des rivières, des berges, de l’agriculture faut-il mieux arracher les mauvaises herbes ou polluer les nappes phréatiques de pesticides et polluants en tout genre (quitte a déplaire aux requins de l’industrie pharmaceutique, en tout cas ce n’est pas Ségo qui leur mettra des bâtons dans les roues !) en bref des centaines de solutions existent qui, de plus, relancerait l’économie de façon phénoménale (à condition, bien sûr, de ne pas se laisser soudoyer par les lobbys pharmaceutique et ceux des énergies fossiles, n’est-ce pas messieurs du gouvernement !)

Moi aussi je donne mon avis