Nestlé s’engage pour le bien-être animal. A qui le tour ?

Rédigé par Jean-Marie, le 26 Aug 2014, à 15 h 36 min

Nestlé, le plus grand groupe agroalimentaire au monde, vient de prendre un engagement lourd de conséquence afin d’améliorer le bien-être animal tout au long de sa chaîne d’approvisionnement. C’est le carton vert de la semaine, qui concerne les 7.300 filiales du géant suisse dans le monde.

Des règles plus strictes pour le  bien-être animal

nestlé developpement durableLes filiales de Nestlé vont donc devoir suivre des règles plus strictes comme l’a annoncé un représentant du groupe au New-York Times(1). “Il s’agit d’aller dans le sens des attentes des consommateurs. C’est ce qu’ils veulent que nous fassions“.

Nestlé s’est rapproché de la SPA mondiale, la World Animal Protection, pour élaborer un programme qui est destiné à exclure de chez ses fournisseurs les conditions d’élevage intensif extrêmes (cages pour poules pondeuses, box de gestation pour animaux…).  Il s’agit de proscrire certaines pratiques comme celle qui consiste à couper les cornes des animaux, ou bien à leur couper la queue ou les organes génitaux sans aucun anesthésiant ni antalgique.

bien-être animal nestlé engagement

Parmi les préoccupations des consommateurs, il y a en effet le désir de savoir d’où viennent les produits qu’ils achètent et dans quelles conditions ils ont été élaborés. D’ailleurs il est prévu qu’un organisme (SGS) puisse en faire des contrôles inopinés, y compris chez les fournisseurs du groupe.

Vers des élevages plus humains

Il semblerait que cette réglementation maison concernant l’élevage d’animaux, promue par Nestlé, soit la plus complète en son genre ; d’où les applaudissements de plusieurs associations dont ceux de Wrote Wayne Pacelle, Pdg de The Humane Society of the United States ou bien ceux de Tracy Reiman, Vice Présidente de PETA. Toutes les deux ont fait des déclarations pour attester du grand progrès fait par Nestlé vers une agriculture plus respectueuse et plus soucieuse de la souffrance animale.

vache-elevage

A qui le tour ?

Aux Etats-Unis, plusieurs grandes sociétés ont compris qu’elles ont tout intérêt à s’attaquer sérieusement à ce sujet et ont fait des annonces en ce sens(2). Par exemple, Burger King qui vient de s’engager à ne plus acheter de poulets élevés en batteries d’ici 2015. Ou bien l’année dernière, General Mills, un autre géant de l’agroalimentaire mondial, qui a annoncé qu’il ferait procéder à l’élimination de tous les box d’ici à dix ans !

Des promesses similaires ont été prises par d’autres grands noms de l’industrie alimentaire américaine : scar Mayer, McDonald’s, Wendy’s, Costco, Safeway, Kroger. Ceci dit, ils restent très deçà du niveau d’engagement pris par Nestlé. Qui vont donc fixer un nouveau référent en la matière… à copier par ses concurrents.

Lisez également sur la protection des animaux :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

37 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai beaucoup de mal à croire dans le côté humanitaire de Nestlé!… A suivre!…

Moi aussi je donne mon avis