L’Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)

Rédigé par Alan, le 31 jan 2013, à 17 h 17 min
L'Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)

Si le bien-être animal vous importe, cette date est à marquer d’une pierre blanche : 11 mars 2013. À partir de ce jour, il sera complètement interdit en Europe de tester des produits cosmétiques sur les animaux. S’il s’agit certes d’une petite avancée, elle marque néanmoins la fin d’une lutte qui ne semblait pas vouloir prendre fin.

Tests sur les animaux :

  1. L’Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)
  2. Tests sur les animaux (2) : l’arbre qui cache la forêt
  3. Tests sur les animaux (3) : le label One Voice Bleu
  4. Tests sur les animaux (4) : le label Leaping Bunny
  5. Tests sur les animaux (5) : Stop Vivisection

Cosmétiques : tous les tests sur les animaux interdits

Les expérimentations animales pour les produits cosmétiques seront désormais interdites en Europe. Vous pensiez peut-être que c’était déjà le cas, mais il restait des exceptions à la règle. Le 11 mars 2013, l’Union Européenne annoncera l‘interdiction totale de toute importation et vente de produits cosmétiques et d’ingrédients testés sur des animaux. Si cela ne signifie pas pour autant que les cosmétiques vendus seront plus naturels et sains, c’est néanmoins un progrès en ce qui concerne la cause animale.

L’interdiction des tests sur les animaux, un processus lent

rat-test

(© CC, Phoenix Dark-Knight)

L’expérimentation animale pour les cosmétiques a mis de nombreuses années avant d’être complètement interdite en Europe.

En 1898, la British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV) est créée afin de lutter contre la vivisection mais aussi toute forme de test sur les animaux. Son combat va durer des dizaines d’années avant que des mesures soient prises. En 1973, la BUAV attire l’attention publique sur les tests de cosmétiques sur les animaux. En 1990 est créée ce qui va devenir la European Coalition to End Cosmetics Tests (ECEAE) : une alliance de pays européens pour la fin des tests sur les animaux. Ils organisent en 1991 une marche internationale et un rallye à Bruxelles et d’autres actions pour pousser les députés européens à agir contre les tests sur les animaux.

Les tests enfin interdits

En 1993 débute une campagne menée par la marque de cosmétiques The Body Shop. Une pétition lancée par l’entreprise, et d’autres militants, est signée par 4 millions d’Européens en 1996. Elle est présentée à la Commission Européenne. En 2004, les produits finis cosmétiques testés sur les animaux sont interdits en Europe. Cela ne concerne néanmoins pas les ingrédients. En 2009, cette interdiction concerne également les ingrédients et s’étend à l’importation. Néanmoins, trois tests sur les animaux sont encore permis le temps de la transition. D’autres campagnes sont donc lancées par la BUAV et dans d’autres pays européens afin d’interdire toute dérogation. L’association Cruelty Free International est créée en 2012. Finalement, l’interdiction totale commencera le 11 mars 2013.

Lire page suivante : tests sur les animaux, tous les produits de beauté concernés

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

199 commentaires Donnez votre avis
  1. ouais ouais…
    Les tests de cosmétiques sont interdits mais pas leurs ingrédients.
    Toujours à nous prendre pour des cons, il y en a je comprends mais il y en a aussi qui réfléchissent à peu près correctement et voient plus loin que le bout de leur nez, ou de leurs ongles…

  2. Et du coup ?

    Quelles alternatives ?

    Comment vérifie-t-on l’inocuité d’un futur produit cosmétique ?

    • Vous pouvez vous porter volontaire si vous le désirez, allez ne nous dites pas que cela ne vous fait pas envie d’être utilisé comme cobaye !

  3. pourquoi est il encore permis d’en vendre ?

Moi aussi je donne mon avis