L’Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)

L'Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Si le bien-être animal vous importe, cette date est à marquer d’une pierre blanche : 11 mars 2013. A partir de ce jour, il sera complètement interdit en Europe de tester des produits cosmétiques sur les animaux. S’il s’agit certes d’une petite avancée, elle marque néanmoins la fin d’une lutte qui ne semblait pas vouloir prendre fin.

Tests sur les animaux :

  1. L’Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)
  2. Tests sur les animaux (2) : l’arbre qui cache la forêt
  3. Tests sur les animaux (3) : le label One Voice Bleu
  4. Tests sur les animaux (4) : le label Leaping Bunny
  5. Tests sur les animaux (5) : Stop Vivisection

Cosmétiques : tous les tests sur les animaux interdits

Les expérimentations animales pour les produits cosmétiques seront désormais interdites en Europe. Vous pensiez peut-être que c’était déjà le cas, mais il restait des exceptions à la règle. Le 11 mars 2013, l’Union Européenne annoncera l‘interdiction totale de toute importation et vente de produits cosmétiques et d’ingrédients testés sur des animaux. Si cela ne signifie pas pour autant que les cosmétiques vendus seront plus naturels et sains, c’est néanmoins un progrès en ce qui concerne la cause animale.

 

L’interdiction des tests sur les animaux, un processus lent

rat-test

(© CC, Phoenix Dark-Knight)

L’expérimentation animale pour les cosmétiques a mis de nombreuses années avant d’être complètement interdite en Europe.

En 1898, la British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV) est créée afin de lutter contre la vivisection mais aussi toute forme de test sur les animaux. Son combat va durer des dizaines d’années avant que des mesures soient prises. En 1973, la BUAV attire l’attention publique sur les tests de cosmétiques sur les animaux. En 1990 est créée ce qui va devenir la European Coalition to End Cosmetics Tests (ECEAE) : une alliance de pays européens pour la fin des tests sur les animaux. Ils organisent en 1991 une marche internationale et un rallye à Bruxelles et d’autres actions pour pousser les députés européens à agir contre les tests sur les animaux.

Les tests enfin interdits

En 1993 débute une campagne menée par la marque de cosmétiques The Body Shop. Une pétition lancée par l’entreprise, et d’autres militants, est signée par 4 millions d’Européens en 1996. Elle est présentée à la Commission Européenne. En 2004, les produits finis cosmétiques testés sur les animaux sont interdits en Europe. Cela ne concerne néanmoins pas les ingrédients. En 2009, cette interdiction concerne également les ingrédients et s’étend à l’importation. Néanmoins, trois tests sur les animaux sont encore permis le temps de la transition. D’autres campagnes sont donc lancées par la BUAV et dans d’autres pays européens afin d’interdire toute dérogation. L’association Cruelty Free International est créée en 2012. Finalement, l’interdiction totale commencera le 11 mars 2013.

> Suite : Test sur les animaux : tous les produits de beauté concernés

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


192 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour à tous,

    J’ai une question concernant la fin des tests sur animaux pour les cosmétiques.
    Si c’est bien vrai, alors pourquoi tous les produits présents dans les rayons en mars n’ont pas été enlevés ?
    Comment être sûre qu’en achetant des produits ‘anciennement’ testant sur animaux sont maintenant clean ?

    Merci

  2. Le monde devient meilleur petit à petit mais il restera toujours des salauds et une question me vient : qu’a-t-on fait de tous les animaux de ces laboratoires encore vivants ? Les a-t-on tous abattus comme on l’avait fait à l’époque de la vache folle ?

  3. Bravo et enfin!
    Mais les chinois comme d’habitude continuerons surement…

  4. pour ceux que cela intéresse, il y a une initiative citoyenne européenne sur la question des tests sur les animaux, et notamment de la vivisection (mutiler un animal vivant).
    L’initiative « stop vivisection » doit ainsi réunir 1 million de signatures (réservé aux citoyens européens -cela fonctionne comme un vote, l’identité des signataires restant strictement confidentielle). Si les signatures sont réunies, la Commission européenne devra formuler une proposition. 334000 signatures ont été récoltées pour l’instant.

    toutes les infos et le moyen pour signer à cette adresse : stopvivisection.eu/fr

  5. Tous vos commentaires sont intéressants…

    Aucun de vous ne parle des habitudes des consommateurs… or c’est de là que tout part. S’il n’y a pas de demande, il n’y a pas d’offre.
    Le jour où on arrêtera de devoir édicter des lois pour que le bon sens prenne le dessus on aura réellement fait un pas en avant.
    Vous critiquez tous les tests sur les animaux (moi pareil), vous critiquez les entreprises qui les utilisent (moi aussi), mais chez vous, dans votre salle de bain, vous avez quoi comme produits ???
    Du bon sens messieurs dames, du bon sens. Cultivons notre jardin, balayons devant notre porte, donnons le bon exemple à nos enfants et aux enfants de nos voisins… Alors le monde cessera peut-être de tourner à l’envers du bon sens.

    • à côté de la plaque mon cher air 2 ! en général tous ceux qui sont contre la vivisection et les tests sur animaux ne possèdent aucun cosmétique testé dans sa salle de bains ! nous allons dans les magasins bio et cherchons les marques non testées et qui le confirment par leur logo et par leur commentaire écrit sur l’emballage. Parfois, nous faisons nous-mêmes nos produits. Alors cessez de vouloir nous faire la morale comme si nous étions des nanars incapables de coordonner nos valeurs morales avec notre comportement.

  6. Je viens de lire les différents avis, et suis d’accord avec ce que dit Marion. Il n’y a pas que les tests, effectivement c’est déjà pas mal, mais tout le reste, les animaux dans les cirques, les animaux de boucherie que l’on transporte des journées complètes dans des camions, ces élevages intensifs (porcs, veau, vaches) ! Quel massacre juste pour se nourrir et quel gaspillage! Je suis devenue végétarienne depuis maintenant 20 ans, et je me porte très bien.
    Au contraire, je suis mieux qu’avant. Alors faites comme moi, essayer dans un premier temps de réduire votre alimentation en viande, faites la traque aux cirques qui ont des animaux, et ce sera bien.

  7. Il ne faut jamais s’avouer vaincu !! :) Même si certaines marques vont vouloir et pouvoir contourner cette loi Européenne du 11 Mars 2013, il ne faudra pas les laisser faire et…… continuer de se battre !!

    • surtout que çà ne sert a rien çà a été prouver car ce n’est pas compatible ils se servent de ce prétexte pour avoir des subventions ce sont des combinards

  8. Quel progrès mais quel est le moyen de vérification pour les produits qui seront fabriqués à l’étranger? Et pour les produits d’entretien qu’en est t’il?
    Merci

  9. Il serait temps ! Encore beaucoup de chose à faire à propos des animaux.

    • UNE REGLEMENTATION QUI CACHE UNE AUGMENTATION MASSIVE DES TESTS SUR ANIMAUX
      by Je boycotte les produits testés sur les animaux (Articles) on jeudi 31 janvier 2013, 12:21
      MISE A JOUR DE L’ARTICLE, GAIA CONFIRME ! voir à la fin de l’article leur courriel de réponse…
      Hier, 30 janiver 2013, je vous ai annoncé la mise en application, à partir du 11 mars 2013, de la réglementation européenne visant à interdire la revente de produits testés sur les animaux (produit fini et ingrédients) en Europe…Ne nous laissons pas berner et il est plus important que jamais de n’acheter QUE des marques certifiées non testées sur les animaux !

      Extrait d’un article concernant cette réglemenation…Une réglementation qui n’a pas de sens compte tenu du nouveau programme REACH !

      Je cite : »L’interdiction des tests sur les animaux pour les ingrédients cosmétiques cache une augmentation massive des tests sur les animaux en Europe.Le 15 janvier 2003, la Directive européenne sur les cosmétiques a été modifiée dans le but d’interdire les tests sur les animaux pour les ingrédients cosmétiques.Pour les entreprises, groupes d’action et individus qui s’étaient battus contre les tests sur les animaux, ce fut une victoire significative, célébrée comme telle.

      Cette interdiction a été rendue possible car le public européen a été sensibilisé au contenu des tests endurés par les animaux pour leur maquillage et leurs produits d’hygiène, et ce sont ces consommateurs qui ont exigé que les animaux ne souffrent pas et ne meurent pas pour eux. Il est désormais considéré comme acquis que les tests sur les animaux pour les produits cosmétiques appartiennent au passé, qu’aucune entreprise ne s’y prête plus et qu’ils sont interdits de fait.

      Cela serait largement vrai s’il n’y avait pas un nouveau dispositif législatif européen dénommé REACH (enregistrement, évaluation et autorisation de substances chimiques). Les buts de REACH sont louables : s’assurer que les produits chimiques soient mieux réglementés de manière à ce que ceux qui sont dangereux pour notre santé ou l’environnement soient restreints dans leur usage. Néanmoins, la sûreté des produits chimiques sera déterminée à partir de données récoltées sur les animaux, et si un produit chimique n’a jamais été testé sur les animaux, alors de tels tests devront être menés.

      La grande majorité des 8000 et quelques ingrédients utilisés par les fabricants de cosmétiques vont donc être concernés par REACH. Concrètement, c’est le cas de tout ingrédient ayant subi le moindre « traitement chimique » et l’on trouve actuellement 143000 substances sur la liste. Par exemple, la lavande est exemptée de test mais pas l’huile essentielle de lavande. Et ce sont précisément les ingrédients les plus naturels, généralement ceux que préfèrent utiliser les entreprises opposées aux tests sur les animaux, qui sont le plus susceptibles d’être testés sur les animaux maintenant alors qu’ils ne l’étaient pas auparavant.

      Les tests sur les animaux sont un indicateur peu fiable de la manière dont une substance va réagir sur le corps humain ou l’environnement. En effet, bien souvent les autorités réglementaires qui compilent des données récoltées sur les animaux concluent à l’absence de certitude quant aux résultats obtenus pour une substance étudiée, et demandent à ce que d’autres tests sur animaux soient conduits pour se prononcer. Nous craignons que cela soit le cas avec REACH ; non seulement cela marquera la fin de tous les cosmétiques sans cruauté et la fin du libre choix des consommateurs qui préfèrent ces produits, mais en plus, ces tests étant inappropriés, cela ne conduira pas à mettre sur le marché des produits plus sûrs ni à l’interdiction des substances dangereuses. »

      Découvert grâce à Magalie Kuhn-Barbey

      LA REPONSE DE L’ASSOCIATION EUROPEENNE GAIA SUITE A CET ARTICLE

      Je cite : »Merci pour votre courriel. Les informations fournies sont exactes, dans la mesure où l’interdiction européenne de la vente de produits cosmétiques testés sur animaux – qui entre bien en application le 11 mars prochain – n’empêchera pas totalement les tests sur animaux imposés par la directive REACH.

      Cette interdiction du 11 mars reste une énorme avancée mais il faut néanmoins tenir compte de la nuance suivante, précisée dans le texte de loi : c’est la finalité principale de l’ingrédient qui détermine s’il « peut » être testé sur des animaux. En clair, si l’ingrédient en question est produit principalement à des fins cosmétiques, il ne pourra pas être testé sur des animaux. Si en revanche son utilité première est de fournir d’autres industries (produits de peinture, par exemple), mais que secondairement il peut également être utilisé en cosmétologie, alors ces tests seront malheureusement toujours autorisés. Le consommateur attentif devra donc continuer à se référer à la liste des produits cosmétiques non testés sur animaux s’il désire être certain d’acheter éthique.

      Par ailleurs, la Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale, dont GAIA est membre, continue d’oeuvrer pour empêcher, dès que cela est légalement possible, l’utilisation d’animaux dans le cadre de la directive REACH. Cordialement,

  10. Savez-vous que vont devenir les animaux actuellement utilisés en labo après le 11 mars? tués?

  11. MERCI ET RESPECT POUR AVOIR LUTTER TANT D’ANNÉES SANS DOUTE AVEC BIEN DES MOMENTS DE DÉCOURAGEMENT MAIS C’EST VOUS LES VAINQUEURS POUR EUX !………………..

  12. T u as tout à fait raison Minouch, c’est la règlementation qu’il faut changer, parce qu’elle est UNIQUEMENT FAITE POUR protéger les fabricants de pts toxiques s’il survenait 1 problème !!! On teste, on met en garde, et si un problème arrive sur l’humain, ALORS L’entreprise est protégée si on l’attaque en justice ! C’est carrément cynique et pervers…
    Mais les Lobbyistes des secteurs de ces entreprises ont tjs les bras longs auprès de nos décideurs politiques et il y a encore beaucoup à faire pour les combattre. C’est comme pour les fabricants de pesticides et autres (OGM), ce sont les mêmes, seul le secteur d’activité change , mais c’est TOUJOURS L’INDUSTRIE CHIMIQUE qui fait ô combien de ravages sur notre pauvre bonne Terre !
    Mais courage tous, et comme disait qqun d’autre, UNISSONS-NOUS tjs plus, partageons nos connaissances de tous ces problèmes QU’ON NOUS IMPOSE au lieu de nous diviser, l’adage n’a jamais été autant d’actualité.
    AMITIES A TOUS

  13. je suis contente qu’il n’y aura plus de test sur les pauvres animaux que j’aime tant la science n’a qu’a trouver autre choses que de faire souffrir de pauvres innocents

  14. super, comme ça plus aucune molécule nouvelle ne sera testée sur aucun être vivant et les labos vont nous proposer des médicaments extraordinaires à courte échéance et super nocifs sur le long terme. Et puis au bout de 15 ans, des gens tomberont comme des mouches et ce sera encore un scandale sanitaire de plus !!!!
    Au lieu de tester les molécules sur les rats ce sera sur vos enfants bande d’ignorants pseudo-écolos bobos à la c..
    et quant au fait que des médicaments pourris aient pu être mis jusqu’alors sur le marché alors qu’ils étaient dangereux c’est parce que les protocoles de test sur ces animaux étaient trop « courts »
    renseignez vous sur l’étude Séralini qui dénonce un protocole d’essai des firmes pharmaceutiques et fabricants de produits phytosanitaires trop courts (3 mois); lui refait les test sur les mêmes rats pendant la durée de vie de ces rats (2 ans) et là c’est explosion des tumeurs chez les animaux.
    Vous croyez qu’en faisant les test dans des tubes à essai, les cancers vont être visibles !!!!!
    Le corps humain est la chose la plus complexe qui soit ! le fait qu’une molécule n’entraine aucune perturbation sur une cellule humaine ne veut absolument pas dire qu’elle sera sans effet sur un être humain !
    Tout ça pour des bestioles qui se reproduisent tous les 40 jours !!
    un couple de rat produit près de 1000 descendants en un an et vous pleurnichez pour ça !!!!
    vous êtes plus bêtes que ces rats et les labos le savent, ils en profitent et vendent les pires sal….peries qui puissent exister pour faire du fric !
    quel monde de bourricots on vit !!! pas étonnant que nos sociétés aillent aussi mal avec des incultes pareils !!!!

    • Une vie est une vie, si tu n’es pas capable de le comprendre, c’est bien triste pour toi. je te signale que là on parle de cosmétique, je ne sais pas si tu sais ce que ça veut dire, je n’en ai pas l’impression. ça n’a rien à voir avec la recherche médicale. Pour ce qui est du « écolo », je ne vois absolument pas le rapport.

      je reprends ta phrase : « Pas étonnant que nos sociétés aillent aussi mal avec des incultes pareils ».

    • sandenico, si tu veux etre volontaire pour les tests de molécules, on attend que ça. Et enfin on aura des résultats probants. Merci pour ton sacrifice, les rats te saluent.

    • @sandico,tu fais partie de ces personnes qui donnent leur avis et affirment des choses sur tout et surtout sur des sujets qu’ils ne connaissent absolument pas, si tu avais quelques notions de bases dans le domaine il serait évident pour toi que ces tests n’apportent aucune conclusion applicable a l’etre humain (et oui, les humains ne sont ni des rats, ni des chats, ni des chiens ni des singes, ni des lapins etc..)
      tu saurais aussi que ce qui rapporte énormément de fric c’est justement le commerce des animaux de laboratoires, enfin tu saurais aussi que les grands groupes (pharmaceutiques entre autes) se fichent éperdument de savoir si un médicament soigne ou tue, ce qui compte c’est VENDRE, tu saurais aussi qu’a l’heure actuelle les laboratoires qui font les testes des medicaments appartiennent aux laboratoires eux-meme, ils n’ont donc aucune valeur.
      Je te serais donc grée de ne pas traiter les autres d’incultes et de commencer par t’instruire sur un sujet avant d’ouvrir ta bouche et d’en parler.

    • n ‘importe quoi

    • Non mais tu t’écoutes ! Tu es obligé d’insulter les gens. Qui te parle de la reproduction des rats. t’est hors sujet! De toute façon t as perdu tans pis pour toi, tant mieux pour eux ! Heureusement que tout le monde ne pense pas comme toi, sinon « pauvre terre », triste pour l’humanité des gens comme toi !

    • Que l’on fasse ces tests sur les abrutis, à la place : ça nous fera de l’air !

    • Tes paroles sont carrément démentes !! Selon toi il vaut mieux torturer des animaux sous prétexte qu’ils se reproduisent plus et plus vite que nous ? Et bien les test sur les êtres humains sont possible vu que la gestation dure quasiment 2 ans chez les éléphants !! Quel est ce minable raisonnement?
      C’est malheureusement à cause de personnes avec ta façon de pensée qui détruisent tout autour d’eux. « Coupons des millions d’arbres, ça repousse ! » Mais n’est-il pas possible de ne pas tester et de ne pas composer des fabrications avec des ingrédients chimiques ? Et bien si mais c’est sans doute moins rentable…

  15. Enfin un petit pas, on n’y croit pas encore mais combien encore de souffrance pour tester n’importe quoi car tout est testé sur les animaux, la liste est longue… Pourtant il existe des méthodes substitutives qui éviteraient ces longs calvaires d’animaux innocents. Mais il faut garder à l’esprit que les laboratoires s’engraissent à fabriquer des médicaments qui tuent un nombre important d’humains mais ils s’en foutent et pour mettre leur poison sur les marchés ils arrosent de fric beaucoup de monde… je vous laisse deviner!!! et puis je suis d’accord avec gigi. Que les tueurs , les violeurs, les monstres.. aillent servir de cobayes dans les labos, au moins il n’y aurait plus d’effets secondaires… C’est vrai les animaux souffrent partout car l’être humain, race qui s’imagine supérieure s’arroge le droit de tout détruire… jusqu’à ce qu’ils se détruisent eux mêmes et il n’y en a pas pour trés longtemps…mais c’est la rançon de la course au fric!!!toujours plus que l’autre, toujours mieux que l’autre, voyons ou cela va nous conduire..en attendant chacun dans son petit coin lutte pour défendre une cause animale, n’attendons plus pour le faire ensemble!!!

  16. Pour avoir une chance de voir changer la loi et obtenir la fin de l’expérimentation animale, il faut interpeller directement les instances européennes, c’est possible aujourd’hui grâce au nouveau droit d’Initiative Citoyenne Européenne, permettant aux citoyens de prendre part à l’élaboration des politiques européennes. L’initiative citoyenne européenne Stop Vivisection, enregistrée par la Commission européenne en juin 2012 et lancée en ligne début janvier 2013 vise à demander à la Commission d’annuler la directive actuellement en vigueur sur l’expérimentation animale et de proposer un nouveau texte visant à mettre fin à la vivisection et à rendre obligatoire l’utilisation des méthodes substitutives.
    Aussi, si vous voulez souscrire personnellement à cette campagne sans précédent en Europe, rendez-vous sur le site officiel, lisez les informations détaillées sur l’initiative citoyenne et surtout signez sans attendre le formulaire de soutien en remplissant tous les champs. Le site ainsi que le système de collecte de signatures sont sécurisés puisque validés et certifiés par la Commission européenne donc garantissant la protection des données personnelles en vertu de la réglementation en vigueur en Europe.
    L’initiative doit être soutenue par un million de signataires à travers l’Europe afin que la Commission européenne soit tenue d’examiner avec sérieux la demande des citoyens. Alors, mobilisons-nous, faisons entendre nos voix contre la vivisection et obtenons le million de signatures requises dont 55.500 en France. Il ne faut pas perdre de temps, nous avons jusqu’au 1er novembre 2013 pour relever ce défi
    L’initiative citoyenne n’est pas une simple pétition, sa portée est beaucoup plus grande et obéit à des règles de présentation très strictes. Une fois le million de signatures certifié et déposé auprès de la Commission européenne, celle-ci aura 3 mois pour se positionner et déclarer comment elle entend donner suite au mouvement des citoyens.
    Le succès de cette campagne ne dépend que de l’engagement de chacun, par sa signature effective exclusivement sur le site stopvivisection.eu.
    Merci pour votre participation.
    Groupe local en Ile de France de Stop Vivisection France.

  17. les tests pour fabriquer des produits appelés médicaments mais qui sont en réalité pour la plupart des poisons pour entrenir la mafia médicale devraient aussi être INTERDITS !!!!

  18. Attention, il y aura toujours des tests sur les animaux pour les cosmétiques!!!!!à cause du projet REACH

     » Cette interdiction du 11 mars reste une énorme avancée mais il faut néanmoins tenir compte de la nuance suivante, précisée dans le texte de loi : c’est la finalité principale de l’ingrédient qui détermine s’il « peut » être testé sur des animaux. En clair, si l’ingrédient en question est produit principalement à des fins cosmétiques, il ne pourra pas être testé sur des animaux. Si en revanche son utilité première est de fournir d’autres industries (produits de peinture, par exemple), mais que secondairement il peut également être utilisé en cosmétologie, alors ces tests seront malheureusement toujours autorisés.

    Le consommateur attentif devra donc continuer à se référer à la liste des produits cosmétiques non testés sur animaux s’il désire être certain d’acheter éthique. »

  19. Vous me faites rire a tous vous clamer defenseur de la cause animale c’est sur vous l’etes pour les gentils toutous et minous etc tous ce qu’on appelle ‘animaux domestiques’ mais combien d’entre vous sont vegetariens, vegetaliens?? Ou est partie l’empathie pour les gentils anımaux tout innocents quand il s’agit de l’estomac et de nos petits plaisirs gourmets?? Avez vous seulement vu l’etat de nos usines ındustriels??? La facon dont y sont traites les vaches, cochons, poulets, moutons etc??? Entasses, engraısses, juste pour pouvoir les tuer plus rapıdemment, juste pour pouvoir remplır nous boucheries nos assiettes bıen trop grasses et trop egoistes!!! Y’en a une quı a ecrıt ‘ıl faudrait mettre fin a toutes les souffrances animales dans le monde ouaiii!’ oh comme tu es mıgnonne mais te soucıes tu seulement de ce que tetais le steak hache avant que tu le devores goulument?? Te soucies tu seulement des conditions dans lesquelles cet animal (pcq oui ce que tu manges ca a ete un etre vivant que tu as fait tuer pour pouvoır remplır ton tres cher estomac) a vecu pour pouvoır te satisfaire?? Que tous ceux qui se proclament defenseurs des anımaux commencent deja par faire attention a letiquette de la viande qu’ils achetent car un simple achat a de grosses consequences sur le long terme. Regardez autour de vous la marchandısation des animaux est sacrement lucrative que ce soit en ce qui concerne l’alimentation et le culte de la viande, les animaleries, les zoos, les cirques et toutes sortes d’attractions touristiques ou l’on UTILISE les animaux (parce que c’est bien le mot helas) comme les balades a charette tires par les chevaux, les balades a chameaux, etc. Les choses commenceront a changer seulement quand on traitera les animaux enfin comme des etres vivants ayant le droit a la liberte et non plus comme des choses servant a des fins commerciales quelles qu’elles soient…

  20. Arretons de se servir des animaux pour tout et n’importe quoi, respectons-les!
    Pour les expériences, les laboratoires n’ont qu’a se servir des tueurs, des violeurs, etc…
    Entre ça et toutes les autres cruautés, corridas, fourrures, combats, etc…
    Que ferait l’humain sans animaux, rien !!!
    Les humains détruisent tout sur cette terre et tout cela pour le fric, STOP !

  21. j appuit les gens qui sont pour la defense des animaux

  22. si cela pouvait etre vrai lannimal seul compagnon de lhumin fidele pourquoi tand de tortures

  23. n’oublions pas aussi les tests sur animaux encore hélas effectués sur les produits ménagers, ceux de bricolage et les médicaments !

    • Tout à fait ! C’est bien pour ça qu’il ne faut rien lâcher ! C’est la réglementation existante qui est stupide et révoltante ! Il suffit que les fabricants réalisent les tests demandés par le « protocole » et mentionnent les « mises en garde » d’usage pour que le produit puisse être mis sur le marché ! Ça arrange tout le monde, et personne ne semble disposé à réformer le processus. On met sur la peau ou on fait ingurgiter des produits ménagers aux animaux pour prouver ce qu’on sait déjà : ce n’est pas du sirop de grenadine ! Pour ce qui est des tests sur les produits pharmaceutiques et les médicaments, je m’en réfère au site /antidote-europe.org/fr/, sachant que des scientifiques travaillant dans l’expérimentation animale ont dénoncé la triche ! A savoir que les animaux sont triés et choisis afin d’offrir les tests les + positifs possible… Étonnant non ?

Moi aussi je donne mon avis