Nespresso se plante au Guatemala et en Colombie

Rédigé par Guillaume, le 29 Aug 2014, à 12 h 39 min

On sait que les capsules de café  ne sont pas la panacée du point de vue impact écologique. Et Nestlé, le numéro mondial de l’agro-alimentaire propriétaire de la fameuse marque, le sait aussi et tente d’effacer l’impact négatif de son activité. Dernière annonce en date, un vaste programme de compensation carbone en Amérique du Sud.

Pur Projet,  capturer le CO2 avec les arbres

10 millions d’arbres

Après un test positif mené en 2013-2014 au Guatemala et en Colombie dans ses filières d’approvisionnement, Nespresso a décidé de pérenniser un programme de compensation carbone appelé Pur Projet.  Pur Projet est un vaste programme d’insetting  : 10 millions d’arbres seront plantés selon les principes d’agroforesterie d’ici 2020.

Ces arbres assureront la compensation carbone de Nespresso et participeront à l’adaptation aux dérèglements climatiques des producteurs de café. La montée en puissance du programme de 2015 à 2020 générera, en plus de la compensation annuelle, de multiples bénéfices écosystémiques supplémentaires sur l’eau, la biodiversité, les sols, le développement socio-économique.

Pourquoi investir dans les arbres ?

L’arbre est le meilleur investissement aujourd’hui pour augmenter les revenus des agriculteurs et régénérer les écosystèmes agricoles. L’arbre combine cultures agricoles et plantation d’arbres de manière équilibrée. Ils seront plantée par les producteurs de Nespresso sur leurs parcelles ou en bordure de leurs cultures.

Ils offriront de multiples services écosystémiques gratuits : enrichissement naturel des sols, diminution de l’utilisation d’intrants chimiques, limitation voire évitement de l’érosion hydrique et éolienne, ombrage protecteur les cultures, résistance climatique des plantations, préservation de la biodiversité, du climat et des ressources en eau, augmentation des rendements et diversification des revenus de leurs revenus.

Ces plantations auront lieu sur tous les territoires caféicoles qui produisent les grands crus de la marque. 

Reforestation : Offsetting ou insetting ?

À la différence de l’offsetting (ou compensation carbone) dont les actions sont décorrélées du capital naturel de l’entreprise, l’insetting relie Nespresso à son propre écosystème naturel, celui dont dépend son activité.

La marque agit ainsi de façon positive sur les milieux où elle s’approvisionne pour les restaurer, les préserver et les dynamiser.

*

Je réagis

Lisez également sur la protection des animaux :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Guillaume dès la fin de ses études a eu envie d'écrire pour partager ses connaissances et ses convictions. Guillaume est notre spécialiste Habitat durable...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. On connait la politique de Nestlé, ils ne sont pas crédibles une seconde en matière de responsabilité écologique. Si c’est pour faire comme certaines grosses multinationales en Afrique qui plante des hectares de la même essence en lignes droites, bonjour la préservation de la biodiversité…

  2. pour une fois j`aimerai faire confiance à Nestlé alors bravo pour ce projet de plantation

  3. les gdes marques sont sencées et savent calculer leur intérêt ;d’ailleurs ils ont tous un secteur économie de production,publicité et prospective; les éco-idées sont l’avenir;à nous les consommateurs d’etre exigents sur l”image”de marque;d’ailleurs le bio a le vent en poupe ;exigeons maintenant l’équitabilité et le respect des ressources.

  4. je n’ai pas confiance dans les grands groupes, je pense qu’il y a toujours un interêt derrière tout ça et souvent ça n’a rien de bien joli

Moi aussi je donne mon avis