Des nanoparticules contre les marées noires

Rédigé par Annabelle, le 30 May 2014, à 13 h 45 min

Comment combattre les marées noires ?

maree_noirePour combattre les marées noires, différentes technologies sont employées.

En mer, il faut tout d’abord localiser le déversement pour tenter de le réduire à la source. Il faut ensuite récupérer les hydrocarbures par le biais de oil skimmers ou récupérateurs et épandre des produits dispersants. Ces substances chimiques modifient les propriétés physiques du pétrole afin de réduire l’effet de la marée noire.

On pose également des barrages flottants avec des barrières sous-marines et des barrières de sable pour éviter que la marée ne s’étende. Pour éliminer le pétrole en surface, on peut avoir recours à la combustion contrôlée. Egalement, certaines bactéries marines peuvent consommer le pétrole ce qui permet une dépollution biologique.

A terre, on va tenter de protéger le littoral et mettre en place des chantiers de nettoyage. Il faudra ensuite évacuer les déchets et sauver les animaux touchés.

De nouvelles technologies plus efficaces

Les nanotechnologies offrent de grandes possibilités : des chercheurs du monde entier conçoivent des matériaux à base de nanoparticules capables d’absorber ou de dégrader le pétrole.

Eponger le pétrole grâce à l’aérogel

Créé par une équipe de chercheurs de l’Université de Zhejiang en Chine, l’aérogel est le matériau le plus léger au monde. L’aérogel de graphène est un matériau poreux qui joue le rôle d’une véritable éponge. Une éponge ultra puissante puisque l’aérogel de graphène peut absorber jusqu’à 900 fois son propre poids en huile. 1 gramme d’aérogel peut absorber jusqu’à 68,8 grammes de matières organiques par seconde, dont le pétrole.

Dans cette vidéo, on voit que le matériau est hydrophobe : il n’absorbe pas l’eau. En revanche, il absorbe l’huile en quelques instants seulement.

 

Séparer eau et pétrole avec un aimant

Marcus Zahn du MIT a eu l’idée de rendre le pétrole magnétique afin de pouvoir le séparer de l’eau à l’aide d’un aimant. La technologie est basée sur une technique qui charge le pétrole en nanoparticules ferreuses, autrement dit magnétiques.

Dans la pratique, il faut réussir à confiner l’eau de mer mélangée au pétrole. On y ajoute les nanoparticules magnétiques qui rendent le pétrole magnétique lui aussi. On arrive à obtenir une eau totalement propre grâce à l’action des aimants qui séparent les 2 phases. Les aimants « super puissants » parviennent à séparer l’eau et le pétrole très rapidement. Les nanoparticules sont ensuite récupérées pour être à nouveau utilisées, et le pétrole est réutilisable.

picto-etoile-paragrapheMarcus Zahn et Shahriar Khushrushahi expliquent leur innovation en vidéo. C’est en anglais encore une fois mais les images sont très parlantes !

Rendre le pétrole biodégradable

Le Professeur Pelagia-Irene Gouma de l’Université d’Etat de New York a mis au point un nanoréseau réutilisable. Celui-ci est constitué d’un maillage métallique à base d’oxyde de cuivre et de tungstène qui agit sous l’effet de la lumière solaire. Ainsi, après photoactivation, le filet décompose le pétrole ne laissant que des substances biodégradables.

Le filet peut être mis à bord et déployé par n’importe quel genre de bateau.

En outre, ce nanoréseau photo-activable fonctionne aussi bien dans l’eau que dans l’air, ce qui laisse envisager d’autres utilisations.

*

Je réagis

Sur les marées noires et les catastrophes écologiques :

 

 

Image à la une : CC Planète Vivante, Marie-Sophie Kazamarie. Sources : Bulletin Electronique Les nanotechnologies en renfort pour le nettoyage des marées noires ; marees-noires.com ; infohightech

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. mouais,, les nanoparticules est-ce la solution ?? on sait que cette technique est désastreuse pour l’environnement, alors ?? Que penser ??

    • Les nanoparticules ne sont pas une technique. Il ne faut pas confondre. C’est une science. Qui, comme toute science, peut être utilisée bien ou mal.
      Dans ce cas là, les deux techniques présentées ont l’air prometteuses et ne présentent que des avantages : le pétrole et les particules peuvent être reyclées, sans danger (le fer n’est pas toxique et l’éponge non plus)

Moi aussi je donne mon avis