Des nanoparticules contre les marées noires

Rédigé par Annabelle, le 30 May 2014, à 13 h 45 min

Les marées noires marquent les esprits. Le spectacle désastreux de tonnes de pétrole s’écoulant dans les océans renvoie une image d’impuissance. Comment venir à bout de telles catastrophes ? Les technologies actuelles ne sont que peu satisfaisantes face à l’ampleur de grandes marées noires. Et si les nanotechnologies offraient de vraies solutions pour combattre les marées de pétrole ?

Marée noire, catastrophe écologique, sanitaire et économique

Le naufrage du pétrolier Torrey Canyon en 1967

Le naufrage du pétrolier Torrey Canyon en 1967

L’expression “marée noire” qui désigne le déversement – volontaire ou non – d’hydrocarbures dans les océans date des années 1960.

Elle a été entendue pour la première fois à propos du naufrage du pétrolier Torrey Canyon. Chargé de 121 000 tonnes de pétrole brut, il s’échoue le 18 mars 1967 entre les îles Sorlingues et la côte britannique. Plusieurs nappes de pétrole dérivent alors en Manche, venant souiller 218 km de côtes britanniques. Le pétrole s’étale jusque sur les côtes françaises de la Bretagne et du Cotentin.

picto-etoile-paragrapheC’est un journaliste du Télégramme de Brest qui aurait alors qualifié le phénomène de « marée noire », voyant ces nappes de pétroles s’étaler jusque sur les côtes.

Les hydrocarbures ainsi déversés affectent tous les organismes vivants : la faune et la flore, en mer, sur les côtes, les plages et les marées s’intoxiquent. Ceux qui ne meurent pas présentent une croissance ralentie et le taux de fécondité chute.

picto-etonnant-exclamationL’impact catastrophique s’étend bien au-delà des côtes et du lieu même du déversement puisque c’est toute la chaîne alimentaire qui est concernée via la consommation d’espèces touchées.

 

maree-noire-soleil

Enfin, les marées noires ont de lourdes conséquences économiques puisque des dispositifs importants doivent être mis en place afin de nettoyer les zones. Une forte mobilisation est nécessaire pour ce type d’opération qui demande des moyens humains et financiers conséquents.

Au-delà des frais que cela engendre, les marées noires ont des conséquences économiques encore plus larges sur les activités qui dépendent directement de la mer : les pêcheurs n’ont plus accès aux zones et dans tous les cas, le poisson devient impropre à la consommation ; la chute d’activité des pêcheurs a un impact sur celles de leurs fournisseurs mathématiquement ; les plages sont interdites contribuant à la baisse d’activité des professionnels du tourisme, etc. ; les activités interrompues par la pollution déclenchent des manques à gagner à plusieurs niveaux : fournisseurs, clients, prestataires…

*

> suite : les plus grands déversements de l’Histoire

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. mouais,, les nanoparticules est-ce la solution ?? on sait que cette technique est désastreuse pour l’environnement, alors ?? Que penser ??

    • Les nanoparticules ne sont pas une technique. Il ne faut pas confondre. C’est une science. Qui, comme toute science, peut être utilisée bien ou mal.
      Dans ce cas là, les deux techniques présentées ont l’air prometteuses et ne présentent que des avantages : le pétrole et les particules peuvent être reyclées, sans danger (le fer n’est pas toxique et l’éponge non plus)

Moi aussi je donne mon avis