Faut-il enlever mousses et lichens des arbres fruitiers ?

Végétaux épiphytes qui se développent sur d’autres végétaux, mousses et lichens se propagent sur les arbres, de manière encore plus flagrante en automne au moment de la chute des feuilles. Faut-il avoir peur de les voir envahir les troncs des arbres fruitiers ? Doit-on les retirer ?

Rédigé par Jean-Marie, le 5 Sep 2019, à 17 h 00 min

Michèle nous demande comment détruire les mousses et les lichens sur ses fruitiers et d’ailleurs s’il faut bien s’en débarrasser, ou pas ? La réponse est nuancée…

Les mousses et les lichens, nids de biodiversité

Mousses et lichens abritent de nombreuses espèces de larves. Et puis ce sont des végétaux qui adorent stocker du CO2 ; utile par ces temps de réchauffement climatique.

Ils contiennent aussi parfois (mais pas toujours) des champignons microscopiques qui peuvent être des vecteurs de maladies, sans pour autant que ce soit là chose à prendre vraiment en compte. La plupart du temps mousses et lichens ne sont que les symptômes d’un autre mal à traiter (humidité, etc.).

mousses et lichens

Quand la mousse ne laisse plus que peu de place aux lichens © ollirg

Il n’est donc pas souhaitable de toutes les éliminer et il vaut mieux les laisser sur les arbres décoratifs. En revanche, vous pouvez les éliminer de vos arbres fruitiers.

Au fait, un lichen c’est quoi ?

Un lichen est un végétal épiphyte (qui pousse sur un autre) et qui  est une symbiose entre une algue et un champignon. Les lichens ont la caractéristique de résister à de très fortes variations de températures (de -50°C à +50-70°C), mais aussi et surtout d’être les premiers organismes, tous organismes confondus, à coloniser un milieu et notamment les plus hostiles de la planète.

Et les mousses ?

Les mousses (Bryophytas) sont des plantes chlorophylliennes qui comme les lichens, ont besoin des autres plantes comme support pour pousser, mais pas pour se nourrir ! Elles n’ont pas de racines et se  développent en milieu humide ou l’ensoleillement manque. Ce sont des végétaux pionniers, c’est à dire qu’elles sont capables de pousser dans des endroits où il n’y a presque pas de sol.

Extrêmement résistants, mousses et lichens ne supportent pourtant pas la pollution : le cuivre détruit la mousse quand les lichens ne supportent pas le dioxyde de soufre. Ce sont donc de bons indicateurs de pollution… Si vos arbres en sont recouverts, c’est signe que vous bénéficiez d’un air sain !

Mousses et lichens, envisagez plutôt une lutte mesurée

Mousses comme lichens ne sont pas des parasites nocifs pour les arbres-hôtes  : ils ne pénètrent pas dans leurs tissus et ne vivent pas à leurs dépens. De plus, il remplissent un rôle de garde-manger pour de nombreux auxiliaires du jardin, comme les oiseaux… En effet, ces organismes servent d’abri à de nombreux insectes adultes, larves ou oeufs.

Le point négatif est que ces parasites s’installent dans la mousse pour passer l’hiver à l’abri et au chaud, certains pouvant entrainer des maladies. De plus, on peut difficilement voir l’écorce sur un tronc recouvert de mousse ou de lichens, ce qui empêche d’observer si elle est bien saine et d’effectuer d’éventuels traitements au bon moment.

Évitez pesticides et fongicides

N’utilisez pas de pesticides ni de fongicides ; toxiques, ils contaminent votre jardin. Et de toutes manières, les fongicides, herbicides et autres herbicides vont disparaître du commerce.

La loi du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national a interdit, à partir du 1er janvier 2019, la vente aux particuliers ainsi que la détention et l’utilisation par ces derniers, de tous les produits phytopharmaceutiques.

Comment éliminer les mousses et les lichens ?

Si vraiment la vue de ces lichens et de ces mousses vous gêne et qu’en effet ils prolifèrent, vous pouvez vous en débarrasser efficacement à la main, à l’aide d’une brosse en coco ou avec des gants épais par exemple. Procédez lors d’un jour sec, hors période de gel, sur des troncs parfaitement secs.

Mais sachez que sauf à être réellement envahi, votre arbre ne subira pas tant de désagréments que cela. Les mousses et les lichens apparaissent quand certaines conditions sont remplies et prolifèrent, souvent, quand le taux d’humidité est très élevé. Ils vous en apprendront beaucoup sur le milieu où pousse votre arbre jusqu’à même vous parler de réchauffement climatique

Essayez donc de faire en sorte d’assécher un peu le milieu (faucher l’herbe plus souvent, diminuer la hauteur d’une haie proche, etc.) pour le rendre moins favorable aux mousses et lichens.

Article republié

Illustration bannière : A chaque arbre fruitier ses lichens et ses mousses ! © BlackFarm

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faudrait peut-être vérifier ce que vous écrivez quand vous cherchez à être précis – sinon rester général peut faire l’affaire personne ne vous en voudra de ne pas tout savoir!

    Comme vous l’écrivez les lichens sont symbiotique (algue ou bactéries et champignon), donc ne sont pas en soit des « végétaux » puisque les champignons n’appartiennent pas au Règne des végétaux – mais ils sont bien épiphytes.

    Les bryophites n’ont pas besoin d’autres plantes comme support pour pousser! Ils poussent très bien sur d’autres substrats (terre, roche) tout comme les lichens d’ailleurs que l’ont retrouve souvent sur des rochers par exemple…

    C’est dommage car cela peut faire douter de l’utilité de l’article alors que la question est intéressante et que les conseils sont somme toute de bon sens…

  2. Sans compter qu’ils soient des éléments sans doute utiles à la biodiversité, certains lichens se mangent (avec parcimonie, car ils peuvent mettre longtemps à se développer). Pourquoi directement penser à s’en débarasser si ils ne causent pas de dégâts? 😐

  3. Quel est l’intérêt d’enlever des lichens et des mousses sur un tronc d’arbre, s’ils ne nuisent en rien à la production fruitière?

Moi aussi je donne mon avis