Exploitation des terres rares et métaux stratégiques : quel est l’impact des mines à ciel ouvert ?

Dans l’exploitation des terres rares, quel est l’impact des mines à ciel ouvert sur notre environnement et sur la santé des travailleurs ?

Rédigé par Camille Peschet, le 20 Jun 2018, à 7 h 50 min

Pour la fabrication de nos objets connectés, les,moteurs électriques, les pots catalytiques… nous utilisons un grand nombre de métaux. Ces métaux, appelés terres rares, sont extraits de la croûte terrestre. En quantité infime par mètre cube de terre, ils nécessitent de creuser et de charrier plusieurs tonnes de terre pour être extraits et des coûts de production importants. Cette extraction se fait dans des mines à ciel ouvert dévastatrices pour notre environnement et la santé de ceux qui y travaillent.

Quel est l’impact des mines à ciel ouvert sur l’environnement et sur la santé des travailleurs ?

Tout d’abord, un trou béant est creusé pour séparer les métaux recherchés des tonnes de terre dans lesquelles ils sont emprisonnés. Ce sont donc tout d’abord plusieurs hectares de couvert végétal qui sont retournés et détruits.

mines ciel ouvert

Des hectares de couvert végétal retournés et détruits © HelloRF Zcool

Cette destruction sévère de la végétation favorise le lessivage des sols et emmène la pollution plus loin. L’érosion des sols est cinquante fois plus élevée à ce qu’elle était sous couvert végétal.

D’autre part, des poussières remplies de métaux lourds sont aussi inhalées par la population et déposées sur le sol.

Une utilisation massive de produits chimiques

L’utilisation des terres rares l’industrie demande une grande pureté car les minerais prêts à être vendus doivent contenir à 99 % du métal recherché. C’est donc après plusieurs lavages par produits chimiques acides qu’ils sont exploitables. Il reste de ces différents traitements une mixture composée d’eau, de produits chimiques et de minéraux terreux extrêmement polluants.

De plus, l’exploitation de ces métaux peut s’accompagner de radiation nucléaire dans le cas de la production de Thorium par exemple.

La Chine, un dumping environnemental pour garder le monopole de la production de terres rares

La plupart des terres rares sont extraites en Chine. Les autres pays y ont renoncé, au regard des conséquences environnementales et sanitaires. Le cas emblématique est la mine de Bukit Merah en Malaisie, exploitée entre 1982 et 1992 pour Mitsubishi et fermée suite à l’apparition de leucémie et de naissances avec malformation.

mines ciel ouvert

Des mines où des centaines de camions se croisent © 1968

Aujourd’hui, avec une augmentation de 6 % de la demande mondiale par an, la Chine a, quant à elle, préféré fermer les yeux sur les conséquences de l’exploitation des mines de terres rares pour s’assurer le monopole. Elle possède 37 % des réserves et exporte 95 % de sa production, soit 105.000 tonnes en 2016.

La mine à ciel ouvert de Baoutou, fournisseur de la moitié des métaux de l’économie mondiale

Dans la ville de Baoutou, une gigantesque mine à ciel ouvert existe aux portes de la ville. Sur le site, des centaines de camions et de bulldozers géants se croisent continuellement. Les employés travaillent pour la plupart sans aucune protection. Et, le taux de cancer est largement plus élevé que la moyenne du pays, ainsi que ceux de la pollution de l’air et de l’eau.

Consciente des conséquences extrêmement néfastes et devant faire face à une contestation toujours plus grande de la population qui s’indigne de subir les conséquences d’être devenue l’usine du monde, la Chine tente de réguler et de réglementer l’extraction dans la mine de Baoutou. Mais l’envolée du coût des matières premières amène à la multiplication des mines sauvages.

Au Congo, les terres rares alimentent l’un des conflits les plus meurtrier de notre époque

Au-delà des effets sur l’environnement, ce sont aussi des conflits géopolitiques qui naissent ou persistent pour contrôler l’extraction de ces métaux.

C’est particulièrement le cas au Congo avec le coltan. Le contrôle des mines de coltan est l’une des causes principales de ce conflit qui entraîne un déplacement massif de populations, des crimes de guerre sur les populations locales, le travail des enfants dans les mines et le braconnage avec une menace grave de voir disparaître les gorilles des montagnes.

La vente du coltan finance l’achat des armes pour les différents groupes armés de ce conflit.

Un intérêt grandissant pour ouvrir de nouvelles mines

Dans ce contexte de monopole et d’augmentation de la demande mondiale, les projets d’extraction se multiplient dans le monde. D’autant que la Chine diminue chaque année son quota d’exploitation.

mines ciel ouvert

Dans le monde, des projets d’extraction se multiplient © 54115341

Mi-avril 2018, le Japon a d’ailleurs mis à jour un immense gisement sous-marin, qui pourrait bien concurrencer la Chine, mais leur exploitation qui nécessitera certainement plus de 10 ans de recherche, n’est pas certaine d’être rentable.

Cependant, ces projets pourront voir le jour si la pollution associée à l’exploitation de ces métaux arrivent à être diminuée. Mais cela signifie aussi accepter le juste prix et avoir une politique mondiale ambitieuse pour qu’une partie  importante des ventes soit allouée à la réduction de la pollution, à la protection des salariées, de la faune et la flore.

Illustration bannière : Quel est l’impact des mines à ciel ouvert ? – © Red ivory
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Portée par un cadre familial m'ayant sensibilisée à une consommation responsable et en faveur d'une production énergétique renouvelable, je me suis...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. on peut également citer le cas des mines d’extraction d’uranium telles qu’au Niger, USA, Kazakhstan, Australie = conséquences sanitaires et environnementales …

Moi aussi je donne mon avis