Du maïs OGM cultivé illégalement en Belgique ?

Des OGM d’un nouveau genre déclenchent une polémique en Belgique. Un institut de recherche, co-financé par le gouvernement flamand et des entreprises privées, dont Bayer, cultivent du maïs qui a été manipulé génétiquement… mais les traces de cette manipulation sont ensuite effacées par croisements.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 23 Jul 2018, à 11 h 40 min

Va-t-il y avoir un scandale autour des OGM en Europe cet été ? En Flandre, un organisme de recherche cultive du maïs génétiquement modifié par la main de l’Homme, sans être inquiété. Le gouvernement belge estime que ce maïs n’est pas soumis à la réglementation concernant les OGM.

Des OGM d’un genre nouveau, inconnus par la loi

Le maïs cultivé par le Vlaams Instituut voor Biotechnologie est-il ou n’est-il pas, un organisme génétiquement modifié (OGM), au sens de la réglementation européenne ? Pour cet institut, à la fois public puisqu’il dépend du gouvernement flamand et fait travailler des universitaires, et privé puisque des entreprises commerciales siègent en son sein, le maïs cultivé actuellement en Flandre dans le cadre d’une expérimentation scientifique n’est pas un OGM.

Un champ de maïs © kristof lauwers

Pourtant, ce maïs a bel et bien été manipulé, grâce à la nouvelle technique de génie génétique inventée par une chercheuse française, à savoir la technique CRISPR-Cas9. Concrètement, un gène est introduit dans du maïs afin qu’il produise la protéine CRISPR-Cas9. Celui-ci a pour mission de modifier un gène déjà existant dans le maïs. Ensuite, par croisements, les chercheurs du Vlaams Instituut voor Biotechnologie affirment qu’ils suppriment toute trace du gène étranger qui a activé la protéine CRISPR-Cas9.

Nouveaux OGM : la Justice européenne saisie

C’est cette particularité, à savoir, que le maïs actuellement cultivé expérimentalement ne comporte pas de gènes étrangers en son sein, qui permet à l’Institut d’affirmer qu’il ne s’agit pas d’un OGM.

Un champ de maïs en Flandres © TonyV3112

Cette évolution technologique, que les règlements européens sur les OGM n’avaient pas prévus, sera examinée par la Cour européenne de justice cette semaine. Les juges suprêmes devront déterminer si oui ou non, au sens de la loi, ce maïs est un organisme génétiquement modifié, ou quelque chose de totalement nouveau, non encore encadré par la loi.

Illustration bannière : Maïs mûr – © lovelyday12
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis