Lessive et écologie : des produits plus verts ?

Rédigé par Aurore, le 4 Jun 2011, à 13 h 00 min

Lessive et environnement

En règle général, il est difficile sur le marché de la lessive d’utiliser l’argument environnemental.

En effet, une lessive que ne pollue pas, cela n’existe pas ! Plusieurs produits utilisés sont tout sauf respectueux de l’environnement comme les solvants, des phosphates (causant l’eutrophisation des eaux), ou encore des dérivés du pétrole laissant sur notre linge des produits chimiques.

Pourtant, quelques solutions existent pour réduire l’impact des lessives sur l’environnement.

De petits gestes pour rendre la lessive moins agressive

Si la lessive ne peut être complètement écologique, certaines marques tentent pour autant de proposer au grand public des produits moins agressifs pour l’environnement.

L’Arbre Vert : une démarche respectueuse de l’environnement

Ainsi, L’Arbre Vert propose des produits certifiés par l’Ecolabel européen qui assure au consommateur des produits pensés pour respecter l’environnement, de la conception à l’utilisation du produit, aussi performant que les produits classiques disponible sur le marché.

De plus, l’Arbre Vert propose dans ses produits des agents nettoyants d’origine végétale et des matières d’origine minérale.

Les parfums que la marque utilise ne sont pas toxiques pour l’environnement tandis que ces produits sont garantis sans phosphate, ni phosphonate, phtalate, éthers de glycol ou formaldéhyde.

*

La suite p.3> Rainett, une gamme « verte » importante

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour, j’ai fait une très grosse allergie à la marque Arbre vert. J’ai trouvé une lessive certifiée Ecocert au savon de marseille de la marque
    Jacques Briochin. Croyez moi elle est formidable et elle existe aussi au savon noir et fabriquée en France! ce qui n’est pas plus mal

  2. Bonjour,
    Pour les noix de lavage, je me permets de rajouter que le ramassage ne semble par être très vertueux en ce sens qu’il serait fait exploitation d’enfants indiens défavorisés.
    Pour les lessives écologiques, je souhaiterais vos avis : nous avons une machine à chargement frontal (hublot) et, régulièrement, et même systématiquement à 60°, il y a un trop-plein de mousse. Avez-vous observé le même phénomène? Merci

  3. La meilleure des lessives, est celle que l’on prépare, soit à la cendre, ou comme moi avec du vrai savon de Marseille qui vient d’Italie… mais ne contient pas d’huile de palme, comme j’ai pu en trouver en biocoop… Il est 100 huile d’olive, et il est parfumé à la lavande, et je suis sûre qu’il ne contient pas d’huile de palme ou de graisse végétale car ma lessive est liquide et non « visqueuse »… Comme adoucissant je mets du vinaigre blanc parfumé aux H. E.. Et il y a des balles de tennis dans la machine, j’ai l’impression qu’elles sont moins « agressives » pour le linge et la machine que les balles vertes en caoutchouc. Je rajoute, soit des cristaux de soude, soit du bicarbonate de soude. J’ai essayé les noix de lavage, mais j’ai été déçue, de plus ce n’est pas si écologique que cela comme le dit Ludivine, ce que j’ai su plus tard. Mon savon de 150 g. me coûte « que » 0.99 €, je l’achète en solderie, et fais le plein, lorsqu’il y en a et je les range dans les armoires.
    PS. la pub de Suez est vraiment pénible…

  4. Ludivine
    l’impact des noix de lavage importée par avion est, comme pour les produits importés, certes négatif, mais à la marge. Il ne suffit pas à en effacer les aspects bénéfiques globalement sur les économies locales et sur l’environnement. Les noix de lavage restent un produit naturel à conseiller, moins efficace que la lessive chimique, et bien moins nocif pour l’eau que tout savon. Reste, il est vrai qu’aucun produit n’est idéal, comme nous l’explique Aurore

  5. Attention, au delà de l’efficacité controversée des noix de lavage, l’importation de ces noix (cultivées souvent à base de pesticides) par avion est extrêmement polluante et l’effet de mode ainsi que la croissance de la production a tendance à fragiliser les économies locales et à se substituer aux cultures de subsistance traditionnelles.
    Alors rien de mieux que le savon de Marseille !

Moi aussi je donne mon avis