Lego lance ses premières briques et pièces en plastique végétal

Légo passe au vert ! Pour proposer aux enfants des pièces plus respectueuses de l’environnement et de la santé de tous, la marque danoise lance ses premières pièces conçues à partir de plantes : le polyéthylène végétal.

Rédigé par Maylis Choné, le 7 Mar 2018, à 11 h 40 min

La célèbre marque de petites briques pour enfants prend le tournant du durable. D’ici la fin de l’année, des pièces fabriquées en plastique végétal rejoindront les boîtes.

 Du plastique végétal pour les constructions Lego

Lego voit vert. Pour répondre à la demande des consommateurs, Lego avait lancé il y a presque deux ans son propre laboratoire de recherche pour le développement d’un plastique végétal, le Centre des matériaux durables. Le but ? Concevoir des briques en matériau renouvelable, plus respectueuses de l’environnement et de la santé collective. Aujourd’hui, c’est chose faite.

légo bioplastiques

Les Legos de demain © Lego.com

L’entreprise danoise annonce donc le lancement de pièces fabriquées à base de plastique végétal : le polyéthylène végétal. Ce dernier est conçu grâce à des plantes et en particulier avec de la canne à sucre. Pour l’instant, seuls les éléments représentant des végétaux (arbres, buissons) sont fabriqués de la sorte. D’ici 2030, l’entreprise renouvellera petit à petit toutes les briques faites de plastique conventionnel.

Découvrez les chiffres de la production mondiale de Lego sur le Planetoscope

En 2017, Lego enregistre une baisse de sa croissance

Ce virage vert sera-t-il suffisant pour relancer le groupe ? C’est l’un des objectifs de l’opération. En 2017, l’entreprise a enregistré une baisse de 8 % sur son chiffre d’affaires, et une chute de 17 % de ses bénéfices, une première. Depuis douze ans, la croissance de Lego n’avait jamais chuté et ce notamment grâce à l’ouverture de nouveaux marchés en Asie. En Chine, par exemple, le groupe a effectué une croissance à deux chiffres l’année dernière.

Légo

Les indémodables Lego © Tinxi Shutterstock

Le recul vient des marchés d’Amérique du Nord et d’Europe, qui représentent 70 % des ventes. « Cette baisse a eu une incidence sur nos bénéfices d’exploitation. Nous avons également simplifié et réduit la taille de l’organisation pour répondre aux besoins opérationnels actuels et ces actions difficiles sont maintenant terminées », a indiqué Niels B. Christiansen le nouveau PDG de Lego.

Illustration bannière : Une montagne de Lego – © cjmacer / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis