Fonte des glaces : 50 % de lacs glaciaires en plus en l’espace de 30 ans

L’augmentation du nombre de lacs glaciaires est une des conséquences du réchauffement climatique et du recul des glaciers, souligne une toute nouvelle étude fondée sur 30 années de données de la NASA.

Rédigé par Paul Malo, le 12 Sep 2020, à 12 h 54 min

Avec le réchauffement climatique, il existe de plus en plus de lacs glaciaires, constate une étude publiée dans Nature Climate Change.

Comment l’eau des glaciers est transportée vers les océans

L’étude globale tout juste dévoilée, réalisée à partir de trente années de données de la NASA, est des plus éloquentes : selon les chercheurs, le volume des lacs glaciaires a augmenté d’environ 50 % depuis les années 90. Le lien avec le réchauffement climatique et le retrait des glaciers est explicite, ces chiffres permettant de connaître plus précisément la quantité d’eau stockée dans ces lacs.

lacs glaciaires

Lacs glaciaires dans la cordillère Huayhuash au Pérou © Quinten and Emma Akkerman

Ces résultats détaillés, publiés dans le journal Nature Climate Change(1), vont aider les chercheurs à évaluer les dangers potentiels pour les communautés en aval de ces lacs, souvent instables, et à améliorer la précision des estimations de l’élévation du niveau de la mer en approfondissant notre compréhension de la façon dont l’eau de fonte glaciaire est transportée vers les océans.

14.394 lacs glaciaires recensés au lieu de 9.414

L’équipe de chercheurs a au total étudié plus de 250.000 images d’archives prises par le satellite Landsat-8,mais aussi utilisé des scripts intégrés à Google Earth Engine afin d’analyser une masse de données.
« Nous savons que les eaux de fonte ne parviennent pas toutes dans les océans immédiatement, a ainsi expliqué l’auteur principal de cette étude, Dan Shugar, de l’Université de Calgary au Canada. Mais, jusqu’à présent, il n’existait aucune donnée permettant d’estimer la quantité d’eau stockée dans les lacs ou les eaux souterraines ».

Vidéo de la Nasa

L’état des lacs glaciaires a ainsi été étudié sur deux périodes différentes, entre 1990 et 1999 et entre 2015 et 2018.
Durant la première période, on recensait 9414 lacs glaciaires pour une superficie de 5.930 km² et un volume d’eau de 105,7 km³.
Sur la deuxième période, le nombre de lacs glaciaires avait augmenté de 53 %, avec 14.394 lacs glaciaires répertoriés à travers le monde, sur 8.950 km² (+ 51 %), et un volume d’eau total de 156.5 km³ (+48 %).

Lire aussi : La fonte du permafrost, un coût du réchauffement climatique à revoir à la hausse

Environ 156 kilomètres cubes d’eau

Selon Dan Shugar, la masse d’eau stockée dans ces lacs glaciaires, instables du fait des moraines friables et instables pouvant rompre soudainement, peut constituer un danger pour les populations des montagnes à proximité. Les inondations causées par de tels lacs glaciaires ont déjà été responsables de milliers de morts au cours du siècle dernier.

lacs glaciaires

Le lac d’Allos dans le Mercantour, est le plus grand lac naturel d’altitude de France © Heidi Danslamontagne

« C’est un problème pour de nombreuses régions du monde où les gens vivent en aval de ces lacs dangereux, principalement dans les Andes et dans des endroits comme le Bhoutan et le Népal, où ces inondations peuvent être dévastatrices », estime le chercheur.

Selon une autre étude publiée en 2019 dans la revue Nature, 369 milliards de tonnes de glace et de neige disparaîtraient chaque année. Déjà, des glaciers, au-delà de seulement reculer, ont entièrement disparu, tel l’Okjökull, en Islande ou le glacier d’Arriel en Nouvelle-Aquitaine.

L’accélération du réchauffement climatique s’accompagne en toute logique d’une accélération de leur disparition, et à la multiplication des lacs glaciaires. Ils représentent aujourd’hui, déjà, environ 156 kilomètres cubes d’eau. Et demain ?

Illustration bannière : Lac glaciaire du Base Camp Chakung peak au Népal © Daniel Prudek

 

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis