La Chine et l’Inde annoncent la réduction de leur consommation de charbon

L’Inde et la Chine connaissent les mêmes problèmes de surproduction d’acier et de charbon. Mais une baisse de la production aura également un impact positif sur l’émission de gaz à effet de serre.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 6 Sep 2016, à 9 h 23 min

La Chine en excédent de production

La province du Henan, en Chine centrale, va réduire sa production annuelle de charbon de 62,54 millions de tonnes, et celle d’acier brut de 2,4 millions de tonnes sur les deux ans à venir. Il s’agit de lutter contre les engorgements d’approvisionnement à l’échelle nationale.
La Chine annonce dans le même temps vouloir réduire sa production totale de charbon à 500 millions de tonnes dans les trois à cinq ans à venir, et prévoit également de supprimer 100 à 150 millions de tonnes de la production totale d’acier d’ici la fin 2020, dans le but de soutenir les prix et limiter des pertes généralisées dans les deux industries.
L’excédent de production de charbon en Chine est estimé à environ 2 milliards de tonnes. Celui de l’acier serait de 300 millions de tonnes.

L’Inde en baisse de croissance de consommation d’énergie

En Inde, c’est la croissance de la consommation d’énergie qui vacille. La demande d’électricité n’augmente que de 4 à 5 % par an, contre les 7 à 8 % qui étaient attendus. En 2015, les autorités avaient prévu de doubler la production de charbon d’ici 2020, sauf que les producteurs se retrouvent aujourd’hui avec des excédents trop importants.
Le ralentissement apparent de la consommation de charbon a un impact sur les marchés internationaux, mais aussi en matière de pollution. Avec une population de 1,3 milliard d’individus, l’Inde est aujourd’hui le quatrième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde, après les États-Unis, la Chine et l’UE.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis