Innovation et recyclage : que faire de nos sapins une fois les fêtes finies

Des millions de sapins vont finir leur brève carrière sur le trottoir ces jours-ci. Pourtant, il est possible d’en faire un usage plus utile et intelligent et ce ne sont pas les initiatives qui manquent…

Rédigé par Paul Malo, le 5 Jan 2019, à 8 h 00 min

Et si au lieu de le jeter, vous recycliez votre sapin de Noël naturel ? S’il est en pot avec racines, direction votre jardin pour creuser un trou d’au moins 60 cm de profondeur et le replanter. Et s’il est mort et desséché ? Une fois broyé, vous pourrez vous en servir comme compost ou en broyât à répandre au pied de vos arbustes et de vos massifs.

Bien sûr, si vous possédez un sapin artificiel, il vous suffira de le ranger. Mais vu qu’il a en général été fabriqué en plastique et au bout du monde, sachez qu’il vous faudra le conserver une vingtaine d’années pour compenser la pollution engendrée par sa production.

© SvetMedvedeva

Heureusement, l’ingéniosité n’a pas de limite et les solutions, nouvelles comme anciennes, pour recycler les sapins de Noël en fin de vie existent… On vous en donne quelques unes.

Innovations : récupérer la biomasse des aiguilles de sapins de Noël

Un souci, et de taille, à la collecte de sapins : une fois mis à la décharge, ces arbres se décomposeront très lentement, leurs aiguilles produisant au passage d’importantes quantités de gaz à effet de serre. Pourtant entre les glucoses, l’acide acétique ou le terpène, les aiguilles de sapin contiennent beaucoup de substances valorisables.

Mieux vaut donc récupérer cette biomasse. Mais la valorisation des aiguilles de sapin,  composées à 85 % de lignocellulose, est très complexe. Des étudiants de l’université de Sheffield viennent justement de concevoir un processus efficace pour liquéfier la lignocellulose de ces aiguilles(1). Comment ? En chauffant les aiguilles avec du glycérol, puis en enchaînant hydrolyses et déshydratations et d’autres réactions chimiques. À la fin de l’opération, on obtient ainsi une poudre solide, le bio-charbon, et une bio-huile.

Transformer les aiguilles de sapin en peinture © Jaroslav Moravcik

Si aucun débouché commercial n’existe pour l’instant pour le bio-charbon, à quoi peut bien servir cette bio-huile ? Du fait de sa richesse en sucres, elle peut être utilisée comme édulcorant par l’industrie agro-alimentaire. Mais l’acide acétique qu’elle contient peut aussi entrer dans la composition aussi bien de médicaments que de parfums, de solvants, de résines voire de peintures.

Repeindre du salon avec les aiguilles de feu sapin de Noël, voilà une nouvelle piste utile pour upcycler au lieu de jeter.

Du biocarburant et plastiques

Alors que l’on se dirige peu à peu vers une société post énergie carbone, et que les dérivés de pétrole ont envahi l’industrie depuis les années 1960, cette biomasse issue des sapins pourrait se substituer aux molécules pétrochimiques dans bon nombre de secteurs. Ainsi, en France, un projet baptisé Futurol travaille à produire du bioéthanol de deuxième génération à partir de la biomasse lignocellulosique.

De même, en 2017, des chercheurs britanniques ont trouvé comment utiliser la molécule de pinède (qui donne au sapin son odeur caractéristique) pour remplacer un dérivé du pétrole pour rendre les plastiques plus flexibles.

On est jamais mieux servi que par soi-même : comment valoriser le sapin de Noël ?

Autrefois, pour lutter contre le scorbut, la marine britannique fabriquait une bière à base d’aiguilles puisqu’elles contiennent de la vitamine C. Certaines brasseries proposent toujours des bières à base de sapin…

Transformer son sapin en sirop

Si vous souhaitez faire un usage plus immédiat de votre sapin de Noël, vous pouvez aussi vous en servir pour faire… du sirop ! Une idée née il y a très longtemps en Scandinavie, sapins obligent.

Recette du sirop de sapin

Pour faire un sirop de sapin, couper quelques branches pas sèches et bien les rincer. Séparer les aiguilles des branches, puis faites les bouillir pendant 1/2h dans le même volume d’eau (2 tasses d’aiguilles pour 2 tasses d’eau). Filtrer la préparation.

Ajouter 2 tasses de sucre (ou le même volume que les aiguilles) et faire bouillir pendant environ 15 minutes jusqu’à obtenir une consistance proche de celle du sirop d’érable.

Laisser refroidir et servir avec des crêpes par exemple…

Avec ce sirop, on peut préparer des cocktails. Par exemple, on peut faire mariner quelques branches de sapin dans de la vodka (ou du whisky) pendant une vingtaine de minutes avant de verser l’alcool (sans les branches) dans un shaker avec du jus de citron vert, votre sirop de sapin et de la glace. Secouer énergiquement, verser la préparation dans des verres où ont été placés les branches de sapin précédemment utilisées et compléter avec du ginger ale (soda au gingembre). Il existe de nombreuses autres recettes sur internet !

Sortir le sapin au jardin pour la biodiversité

Si vous avez un jardin, alors votre « vieux » sapin de Noël pourra y être très utile. Tout d’abord dès les premiers jours après son installation dehors, il va attirer les oiseaux qui viendront s’y abriter (jusqu’à ce qu’il ait perdu toutes ses aiguilles), mais aussi s’y nourrir si vous avez installé une mangeoire avec des arachides et du suif. Les écureuils seront contents aussi !

Au printemps, toutes les aiguilles seront tombées. Couper alors les branches pour les mettre dans vos massifs paysagers en paillage afin de retenir l’humidité.

Un fois dehors, le sapin de Noël peut rendre des services © Kuttelvaserova Stuchelova

Pour ce qui est du tronc dénudé, percez-le de petits trous et posez-le quelque part en lisière du jardin : il pourra servir d’habitat pour les insectes, les petits mammifères ou batraciens dans le courant de l’été.

Les branches seront certainement bien décomposées à l’automne, mais pour ce qui est du tronc, il faudra être patient quelques années (les petits trous vont accélérer le processus), mais ce n’est pas un problème veut qu’il permet de loger un petit monde bien sympathique.

Illustration bannière : Sapin de Noël, une fois la fête finie – © Candus Camera
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pussy

Moi aussi je donne mon avis