Les importations d’électricité au plus haut niveau en France

Rédigé par Alan, le 23 Feb 2013, à 13 h 34 min

Les importations d’électricité d’Allemagne par la France ont atteint leur plus haut taux depuis deux ans.

France : un solde importateur conséquent

(© CC, Filter Forge)

(© CC, Filter Forge)

RTE, qui coordonne les échanges d’électricité entre la France et ses pays voisins, a publié en février 2013 des données concernant les importations d’électricité. dans l’aperçu électrique français publié chaque mois. Il en résulte que les importations nettes d’électricité de la France ont été au plus haut en janvier 2013. Il s’agit du plus haut taux depuis décembre 2010.

Ainsi, si la France a exporté 169 GWh d’électricité vers l’Allemagne en janvier, elle en a importé dans le même temps 1739 GWh, soit un solde importateur de 1570 GWh.

La France importe à présent de manière systématique

Cette situation est monnaie courante depuis octobre 2011. Plus intéressant : le record précédent d’import précédant datait de février 2012, qui marquait un record historique de

(© CC, Oleg Zaytsev)

(© CC, Oleg Zaytsev)

consommation d’électricité, soit un pic de 102,1 GW. En janvier 2013, le pic n’a été “que” de 92,6 GW, mais les importations ont été plus conséquentes.

Il est assez aisé d’en comprendre les raisons : principalement économiques. La France avait pris l’habitude d’importer de l’électricité en provenance d’Allemagne en cas de grand froid, afin de palier un déficit éventuel lors des pics de consommation. Les prix pratiqués ont fait changer la donne : d’anecdotique, elle est passée à systématique.

Bien loin d’être un problème, la production d’électricité éolienne et solaire en Allemagne est telle qu’ils produisent de l’électricité, vendue à con compte. Il devient alors plus intéressant dans certains cas pour la France d’importer l’électricité allemande que d’en produire.

Illustration bannière : © CC, Philippe Put

*
Je réagis

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien-sûr , on importe 2 l’électricité d’ Allemagne , pourquoi , l’ Allemagne fait payer aux Français , ce qu’ il ne pas payer à leur industrie , c’ est à dire , cette électricité faite par l’ éolien et le photovoltaïque , chercher l’ erreur , par-contre , le citoyen allemand participe au coût 2 celles nouvelles techniques 2 productions , Le MEDEF allemand rigole , Merci Merkelgate.

  2. Nos besoins en électricité sont dûs pour beaucoup au chauffage électrique qui est tout à fait illogique. L’urgence est de lancer un programme très ambitieux d’isolation des bâtiments, car 1 euro investi ainsi est 5 à 20 fois plus rentable que l’investisement dans la production d’électricité fût-elle renouvelable. Je crains que les lobbies pétrolier et nucléaire ne s’opposent à ce plan qui ne va pas dans leur intérêt. Les investissements de Total et Areva dans les renouvelables ne sont malheureusement qu’une vitrine. il faut s’attaquer à réduire les besoins avant de produitre plus. Le plan de rénovation thermique aurait l’avantage de donner du travail aux PME et artisans du bâtiment. Une décision politique importante serait de forcer les banques à faire des prêts préférentiels pour ce programme, équivalents au PTZ .

  3. Il est vrai que cet article n’est pas du tout clair…

  4. “La France avait pris l’habitude d’importer de l’électricité en provenance d’Allemagne en cas de grand froid, afin de palier un déficit éventuel lors des pics de consommation. Les prix pratiqués ont fait changer la donne.”

    ça ne veut rien dire
    la donne n’a pas changé justement, puisqu’on importe encore…
    vous vouliez dire quoi ?

    • Alan

      Ce n’est plus la seule raison, ça restait “anecdotique” et c’est devenu systématique.

  5. Tant que la France n’aura pas fait le choix d’un effeort considérable d’isolation des bâtiments publics et privés, entre autres en obligeant les banques à faire des prêts “énergétiques” à taux privilégiés, et tant qu’on continuera à installer des chauffages électriques, la situation empirera. Il faut faire une communication massive sur les avantages de la rénovation thermique des bâtiments en termes de confort thermique, accoustique et financier. 1 euro investi dans les économies d’énergie est 10 à 100 fois plus rentable pour la communauté que dans la production, fût-elle renouvelable. Mais bien sûr cela ne ferait pas l’affaire des lobbies pétrolier et nucléaire. Les investissements d’Areva et de Total dans les renouvelables ne sont qu’une vitrine. Voyez les publications de négaWatt

  6. si la france n’arrive pas a installer le maximum des panneaux solaire photovoltaique ainsi que des eoliennes domestique elle n’arrivra pas a fournir l’electricité a tous les departement puisque l’Allemagne a décidé de stoper la production nucléaire et par conséquent l’exportation de l’électricité la france

Moi aussi je donne mon avis