Taiji, îles Féroé : massacres de dauphins et traditions

Rédigé par Alan, le 2 Sep 2014, à 17 h 13 min

Deux pays, deux massacres de masse de dauphins. Malgré les accords internationaux, certains pays continuent encore et toujours de tuer des dauphins, invoquant des facteurs culturels. En face, les militants et les associations internationales agissent pour partager l’information et dénoncer ces pratiques, mais le poids des traditions semble toujours très fort.

On abat toujours les dauphins aux îles Féroé et au Japon

Si l’année est rythmée par diverses célébrations, l’ouverture de la chasse, quel que soit l’endroit du globe où elle est lancée, fait sans surprise partie des plus controversées. A fortiori quand elle concerne des animaux protégés, spécifiquement des espèces menacées de disparition et des espèces considérées par plus d’une nation comme des “personnes non humaines”, en Inde par exemple.

© CC, Erik Christensen

© CC, Erik Christensen

C’est ainsi que deux événements marquent particulièrement l’année donc le premier est connu et surveillé internationalement, le massacre des dauphins à Taiji, surnommée à raison “la baie de la honte“. Suivant une tradition, des pêcheurs tuent chaque année des centaines de dauphins dans cette baie située à l’ouest du Japon.

Dauphins de Taiji : tuer pour tuer, ou pour enfermer

La tradition veut qu’on capture les dauphins pour la viande, mais le paradoxe veut qu’on ne la consomme même plus systématiquement.

baie-de-taiji-chasse-aux-dauphins-baleine-japon

Dans les faits, donc, on attend de constater l’état des dauphins, comme le précise La Dolphin Connection sur son site. Un centre de redressement les attend avant de les dispatcher dans les delphinariums du monde entier, à commencer par le Taiji Whale Museum.

Du fait de la pollution, on capture en effet de moins en moins pour la viande. Le prix compte aussi : un dauphin vivant se vend beaucoup plus cher (150.000 euros après dressage, contre 600 euros pour la viande). En somme, on va au plus lucratif : une nouvelle forme de tradition ?

Au Danemark, ce n’est pas mieux

Si certaines zones sont réputées pour leur goût envers les cétacés, le massacre des dauphins n’est pas l’apanage des pays asiatiques. Plus près de l’Hexagone, le Danemark célèbre le dauphin à sa manière : en le massacrant aux îles Féroé. Il s’agit là de tuer les animaux, puisque c’est le but de cette fête “initiatique”.

© CC, Erik Christensen

© CC, Erik Christensen

Chaque année, quelque 1500 dauphins meurent  près du rivage des îles Féroé, lesquelles bénéficient d’une autonomie politique faisant du territoire une exception malgré les accords signés par le Danemark.

Des événements internationaux pour lutter contre la chasse

Alors que la chasse reprend en septembre aux îles Féroé et à Taiji, c’est souvent l’occasion pour les associations et militants de tous les pays de se mobiliser pour lancer des campagnes d’information. C’est ainsi qu’est né le Dolphin Days, à l’initiative de Ric O’Barry, ancien dresseur des dauphins de la série Flipper, à présent opposé à la captivité des dauphins.

© CC, Arnø

© CC, Arnø

Cet événement international a été créé pour sensibiliser le public à la tuerie annuelle de Taiji. Dans plusieurs grandes villes, des militants se sont rassemblés dans des zones publiques. Sur le parvis du Trocadéro à Paris, des associations ont ainsi organisé un happening, invitant les militants à passer l’après-midi allongé par terre en maillot de bain et recouvert de faux sang. Une manière d’attirer l’attention dans une zone très proche de la Tour Eiffel.

> Suite en page 2  : Information, dissimulations et traditions

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

18 commentaires Donnez votre avis
  1. je suis sous le choc meme les enfants participe a ça!! Et on dit pas que c’est de la mal traitance.c’est du jamais vu comment j’ai mal au cœur. je reagie car j’ai vue la video a la tele ce midi sur M6. je leur souhaite de ne plus avoir de dauphin et encore mieux plus de poisson a pêcher et plus de bouf.

  2. Comme à l’accoutumé, nous devons agir plus que de croire que l’état français ou autre agira contre le Danemark et le Japon, c’est des activistes que viendra le changement ou alors les dauphins leur fourgue éboula et ils n’oseront plus les toucher. Ne rêvons pas. Rien ne se passera sans que nous agissions en masse. Les menteurs vivent Alec les menteurs. Pareil pour les salopards.

  3. Qui sont les vrai bêtes ? les être-humains ou le dauphins.
    Et si les dauphins fessait la même chose avec le touristes nageurs !!!
    A qui appartient la mer ?

    bêtes hommes ou hommes bêtes ???????

  4. Écœurantes ces fameuses “traditions” qui se pratiquent dans tous les pays en massacrant des animaux. En France nous avons la corrida, les chasse et pêche loisirs (par exemple le déterrage des blaireaux), les combats de coqs, et d’autres turpitudes (la liste est longue). Certes beaucoup d’abrutis aux Féroé et au Japon mais ils sont légion aussi chez nous.

  5. Il faut punir le Danemark ! Boycotter ses produits comme avec Israël !

    • tu veux boycotter le pétrole ? bonne chance 🙂

  6. une honte d’etre un humain je suis d’avis à tuer ses gens ils ne mérite pas le droit de vivre je comfirme ma posisiont à mort pour eux je ment réjouirai d’assister

    • je suis complètement d’acords

    • tu veux boycotter le pétrole ? bonne chance 🙂

  7. Horrible, honteux, tradition abominable. Il faut arrêter le massacre. Que faire?

    • Il ne pense qu à leur réélection pas aux souffrances de l animal

  8. Ces gouvernement qui soutiennent des traditions aussi barbares ne sont pas dignes.

  9. Il faut lutter jusqu’à ce que cessent ces traditions barbares qui sont d’un autre temps ! quel plaisir peuvent-ils avoir ? c’est incompréhensible.

  10. Il faut d’urgence boycotter le Japon et le Danemark et forcer nos politiques à cesser toutes relations commerciales et diplomatiques avec ces pays de la honte jusqu’à l’arrêt complet et définitif de ces pratiques honteuses.

  11. Bonjour,

    votre information n’est pas claire du tout…en fait je ne saisis pas le lien entre cette tuerie honteuse et l’approvisionnement de cétacés dans les parcs d’attraction?!?!
    merci de votre réponse, cordialement
    Mme Chauvy

    • Beaucoup de cétacés sont capturés lors de ces pêches, et sont envoyés dans les parcs aquatiques (type Seaword, et autres delphinariums), où les attend une vie de misère, de stress et de frustration.
      Essayez de voir le film “Blackfish”.

  12. japon Danemark sida même combat

    • Quel est le point commun avec le sida?
      Les massacres de cétacés ne sont pas des mythes…

Moi aussi je donne mon avis