Agir pour la planète

Dire non à la chasse aux dauphins au Japon

Dire non à la chasse aux dauphins au Japon

Chaque année au Japon, la chasse aux dauphins s’ouvre début septembre au coeur de la collectivité de Taiji.

Quelques dauphins sont alors capturés mais des milliers sont tués et mangés. Aujourd’hui, plusieurs associations s’élèvent contre cette chasse barbare.

La chasse aux dauphins, une institution au Japon

Si pour la plupart d’entre nous, la date du 1er septembre est synonyme de fin des vacances et de rentrée scolaire, dans la collectivité du Taiji, au Japon, c’est le début de la chasse aux dauphins.

Cette chasse, qui débute donc le premier jour de septembre pour se terminer en avril, occasionne la capture et la mort de plus de 20.000 dauphins.

Quelques-uns seront capturés, pour être revendus aux delphinariums environ 130.000 euros explique 20minutes, la plupart seront simplement tués pour leur chair, laissant pour seule trace du massacre une eau rouge sang.

Entre défense des animaux et tradition japonaise

Méthode de "rabattage" des dauphins

La chasse aux dauphins est rarement filmée. Si le Japon a connaissance de l’horreur suscitée par cette chasse dans le monde, l’affaire est étouffée par le peu d’images de cette pratique, les caméras n’étant pas autorisées sur les lieux.

Les méthodes de captures ou de chasse sont diverses, mais souvent barbares. Ainsi, le harpon est régulièrement utilisé pour blesser, agripper le dauphin avant de le hisser sur un bateau où il sera abattu. D’autres techniques consistent à blesser et/ou rabattre vers le rivage plusieurs dizaines de dauphins, tués à coups d’instruments tranchants sur la tête ou bien égorgés.

*

La suite p.2> The Cove, un film, une pétition