Le Japon mise sur les véhicules à hydrogène

Alors que l’Europe s’enthousiasme pour les véhicules électriques, dans sa course aux transports écologiques, le Japon a choisi, lui, de privilégier les véhicules à hydrogène.

Rédigé par Anton Kunin, le 6 Mar 2018, à 10 h 50 min

Onze firmes japonaises viennent de former un consortium qui développera un réseau de stations-service pour véhicules à hydrogène sur l’archipel nippon.

Le Japon s’apprête à accueillir 800.000 véhicules à hydrogène d’ici 2030

Le consortium, baptisé Japan H2 Mobility (ou JHyM), ambitionne de construire 80 nouvelles stations-service d’ici 2021. À ce jour, une centaine ont déjà été construites ou sont en passe de l’être. Ce chantier s’inscrit dans la volonté du gouvernement de recourir à l’hydrogène pour faire du Japon un pays zéro carbone.

En décembre 2017, le ministre japonais de l’Industrie avait annoncé l’objectif de construire 160 stations-service à hydrogène d’ici 2020 et de porter le nombre de ces stations à 900 d’ici 2030. Selon les calculs de son ministère, 40.000 véhicules alimentés à l’hydrogène devraient circuler sur les routes du pays d’ici 2020, un nombre qui devrait atteindre 800.000 d’ici 2030.

hydrogène Japon

Pompe à hydrogène © Mona Makela

Les véhicules à hydrogène, une « marque de fabrique » pour le Japon

Le consortium JHyM est composé de trois fabricants de véhicules (Toyota, Nissan et Honda), ainsi que de six entreprises du secteur énergétique (JXTG Nippon Oil & Energy Corp, Idemitsu Kosan Co., Iwatani Corp., Tokyo Gas Co., Toho Gas Co. et Air Liquide Japan). La Banque du développement du Japon apportera des financements. Le gouvernement japonais a également annoncé envisager des réformes pour aider à réduire les coûts. Une station-service de ce type oscille en effet aux alentours de 380.000 euros.

L’hydrogène est une « marque de fabrique » des constructeurs japonais. Dès 2014, avec son modèle Mirai, Toyota est devenu le premier constructeur automobile à produire en masse des véhicules à hydrogène. Honda l’a suivi dans cette course, en 2016, avec son Clarity Fuel Cell.

Illustration bannière : Mirai, la voiture à hydrogène de Toyota – © Joel_420 Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis