Habitat participatif : l’Eco-Logis Neudorf à Strasbourg

Rédigé par Eva Souto, le 29 Jan 2014, à 14 h 50 min

Depuis quelques années, les « habitats participatifs », les « écovillages » ou encore les « éco-hameaux » se développent avec un but commun : créer des logements autosuffisants et protégeant l’environnement de façon durable. Mais l’éco-logis de Neudorf, situé dans l’Ilot Lombardie, à Strasbourg est d’un genre un peu différent. En effet, il est le 1er projet d’autopromotion écologique en Alsace et regroupe pas moins de dix familles associées. Zoom sur cet habitat participatif pas tout à fait comme les autres !

L’éco-logis de Neudorf, une initiative innovante

logo-eco-logis-strasbourgL’éco-logis de Neudorf, c’est d’abord et avant tout, l’histoire de dix familles ayant la volonté de réaliser ensemble un lieu de vie convivial et écologique.

Associées dans le cadre d’une Société Civile d’Attribution (SCA), ces dernières se constituent ainsi comme promoteur immobilier et maître d’ouvrage de l’opération afin de toucher leur rêve du doigt.

point-exclamatiionEt c’est d’ailleurs la spécificité de cet éco-logis : l’autopromotion. En effet, ce dernier est réalisé en l’absence totale de promoteur immobilier.

Le concept ?

Tous les participants ont eu leur mot à dire concernant la construction, et notamment la disposition des pièces de leur logement.

éco-logisAu départ, le projet intéressait une quarantaine de personnes. Et puis, au fil du temps, et notamment face à la difficulté de trouver un terrain, certains ont renoncé.

Mais en 2007, le projet trouve sa perle rare : un terrain situé dans l’Ilot Lombardie, un quartier strasbourgeois en renouvellement urbain, constitué partiellement de friches industrielles et d’habitat vétuste.

C’est ici que naît l’éco-logis, au sein duquel les 10 familles aménagent en août 2010. Ce dernier regroupe une vingtaine d’adultes et une douzaine d’enfants. De milieux socioprofessionnels différents, et âgés de 30 à plus de 70 ans, ces « éco-logistes » sont tous réunis autour d’une valeur écologique commune.

ecologis-sept09L’écologis en construction en 2009

  C’est ainsi que l’immeuble de l’éco-logis est construit intégralement en bois, matériau dont la fabrication consomme peu d’énergie, capte le CO2 et a l’avantage d’être recyclable.ecologis-interieur-boisLe bois occupe une place particulièrement importante

La construction intègre également des panneaux solaires, une isolation renforcée, une chaudière à gaz etc.

En somme, un large éventail d’installation permettant une consommation d’énergie… cinq fois plus basse que la moyenne !

fleche-suiteC’est l’architecte allemand Michael Giess, qui s’est vu confier par la SCA, la réalisation de l’immeuble d’une surface totale de 1294m2. Une construction rondement menée, et qui repose sur les 3 piliers constitutifs du développement durable.

Une conception qui rassemble les 3 piliers du développement durable

ecologis-neudorfL’objectif était clairement affiché : l’éco-logis de Neudorf se voulait être un habitat participatif respectueux de l’environnement.

Il était donc nécessaire et capital de mettre en oeuvre les piliers fondamentaux du développement durable lors de sa réalisation.

Le pilier social

L’éco-logis propose des espaces de vie collective, tels qu’un jardin partagé, une salle des fêtes et de réunion commune de 35m2, une buanderie équipée de 3 lave-linges ou encore une chambre d’amis partagée.

Il propose également un local à vélo et un garage limité de 6 places, réservé aux familles avec enfant. L’éco-logis tend ainsi à favoriser les moments de convivialité, en favorisant l’entraide et les relations de bon voisinage. Et cela, tout en veillant à ce que chacun préserve son autonomie.

> Suite : Le pilier économique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bon article, vraiment intéressant. 6 ans c’est long pour faire aboutir le projet de construction, je les félicite d’avoir tenu bon. On voit aussi que ce n’est que le début puisqu’ils ont maintenant un jardin et bientôt un verger participatif! Ils font bouger leur communauté dans le bon sens, cela donne des idées!

  2. Article très intéressant qui aide au développement des démarches de l’habitat participatif comme celle que mène l’associatif OPHEC en région parisienne notamment à Palaiseau et à Romainville.

Moi aussi je donne mon avis