Green School : le modèle d’école rêvé ?

Rédigé par Eva Souto, le 5 Oct 2014, à 10 h 54 min

Une école qui vit en harmonie avec la nature et qui s’inscrit parfaitement dans son environnement : un rêve ? Pas sûr lorsque l’on voit l’école balinaise Green School. Plongée au coeur d’une école à part, dont le concept mériterait de fleurir aux quatre coins du monde.

Green School, une école durable

Créée en 2008 sur l’île indonésienne de Bali, la Green School a été imaginée autour de la notion de développement durable.

Et cela, tant dans la conception de son bâtiment que dans les programmes scolaires qui y sont dispensés.

Green School

L’école est située au milieu des rizières et de la forêt tropicale de la région d’Ubud, au centre de l’île.

La structure et les équipements de ses bâtiments sont essentiellement composés de bambous et de matériaux locaux (à 99 %). Ces derniers sont en partie ouverts sur l’extérieur, favorisant la ventilation et la lumière naturelle.

Green School 1

picto-etoile-paragraphe Green School : le modèle d'école rêvé ?A noter que l’école fonctionne en totale autonomie énergétique grâce à des panneaux solaires, une centrale hydraulique implantée sur la rivière voisine et une batterie de stockage d’électricité conçue par la société française Akuo Energy. La plupart des fenêtres sont des vitres de voitures recyclées et les lieux d’aisance sont équipés de toilettes sèches, dont on récupère le compost.

En 2012, la Green School a été élue école la plus verte du monde par l’US Green Building Council. Cette organisation, qui attribue le label LEED (Leadership in Energy and Environnemental Design) aux bâtiments à haute qualité environnementale a ainsi fait de l’établissement l’école phare de son réseau d’une centaine d’écoles vertes.

Green School : chaque détail pensé pour être vert

Et du côté des aliments consommés à l’école, la même réflexion a été menée. Ainsi, la nourriture proposée aux enfants est produite sur place, souvent avec leur concours.

Enfants terre

Car en effet, les élèves de la Green School suivent à la fois des cours théoriques et des enseignements pratiques en lien avec l’environnement.

L’école est bordée par des potagers bio, bien souvent cultivés par les enfants eux-mêmes et qui fournissent la cantine. L’école compte également aux alentours de nombreux arbres fruitiers (manguiers, papayers, cocotiers, cacaoyers…) qui servent de desserts !

Green School : un programme scolaire indexé sur le développement durable

Les cours dispensés à la Green School sont sensiblement les mêmes que ceux enseignés dans une école classique, de la maternelle à la terminale. Mais avec un côté durable en plus !

Par exemple, les jeunes peuvent s’inspirer des jardins pour composer des poèmes. Les écoliers de 8 ans peuvent concevoir des aquafermes de A à Z : conception, réalisation, mise en eau, introduction des plantes, poissons, grenouilles. Les plus grands, quant à eux, peuvent calculer le bilan carbone de l’école !

Green school 2

fleche-Green School : le modèle d'école rêvé ?L’enseignement comporte par exemple des connaissances pratiques sur la culture du riz, le recyclage, la flore et la faune etc. Des leçons qui ne se confinent pas aux murs de la classe… puisqu’il n’y en a pas ! En effet, l’inspiration et l’enseignement peuvent s’inspirer du dehors, d’un insecte posé sur un arbre ou sur un fruit presque à maturité.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Le cote ecologique oui, mais favoriser la domination de l’anglais franchement la ça craint

    • ah bon ?

    • ben évidemment… L’anglais n’est pas une solution juste et équitable.

  2. Belle initiative, bel endroit, mais le dernier paragraphe nous dit que l’accent est mis sur le monde de l’entreprise, et que le but de l’école est de “produire les futurs leaders”.
    Pourquoi ne pas favoriser d’autres modèles (coopératives, autogestion) que l’entreprise classique où des salariés, non propriétaires et ne disposant pas ou peu de capital, suivent le projet d’employeurs ou de d’investisseurs, propriétaires et/ou détenteurs des capitaux.
    Des modèles horizontaux, que ces soit au niveau de l’entreprise, de la cité ou de l’état me paraissent plus justes, où on réalise les projets des travailleurs, des citoyens, à égalité de pouvoir, et où il n’y a pas accumulation de capital, de pouvoir et parfois de données (data), par quelques individus.
    Parce que si c’est pour conserver ce système capitaliste, le passer au green washing, l’essorer un peu et continuer avec cette accumulation de richesse et de pouvoir dans les mains de quelques individus, ça me paraît un petit pas seulement vers une société plus juste. L’environnement c’est bien, mais il ne faut pas oublier les individus.
    Bon je vais pas jouer les rabats-joie, c’est tout de même un projet intéressant, créatif, esthétique, intelligent, qui il a le mérite d’exister face à toute cette laideur, ces institutions (école , armée), où l’on apprend la soumission, à jouer les petits soldats obéissant prêt à servir à tout prix la nation, la grandeur du peuple, bref toutes ces conneries qui ont mis et continuent de mettre le monde à feu et à sang.

    • ah bon ?
      pourquoi ? je ne comprend pas bien ? il n ‘y a rien de mal à gagner de l’argent surtout de cette maniere . C ‘est quoi cette idéee qui consiste à faire croire que l’écologie appartient aux gens de gauche ou je ne sais quoi d’autre du genre ? si l’argent reste le nerf de la guerre quand tu as en vraiment beaucoup tu peux tout mettre en marche pour qu il n y ai pas de guerre . Discours sectaire et improductif .

  3. Pour ma part, je salue les sacrifices et autres investissements que beaucoup ont fait et font encore pour permettre la création et le maintien d’un tel endroit qui paraît apporter des bienfaits aux personnes (les enfants surtout) ainsi qu’à Mère-La-Terre.
    Mais je regrette aussi qu’il y ait encore et toujours cette volonté morbide de continuer d’associer – malgré ce genre d’initiative – développement humain et exploitation raisonnée de l’environnement à la notion de compétition entre individus ou sinon, d’espérances quant à des retombées au sens pure de l’économie; encore elle celle-là !
    Quoi qu’il en soit, il est une autre réalité que nous ne devrions jamais oublier; même quand on est en face de choses aussi jolies et qu’on pense être “saines” telle cette école. Tout, absolument tout ce qui est novateur, forcément attire et intéresse les investisseurs – plus ou moins riches – qui, à la place de considérations altruistes ont d’autres qui sont purement égoïstes et ce, même si cela doit coûter encore en déséquilibres, pleurs, douleurs, gémissements, plaintes à des gens qui ne sont pas eux. C’est dur de le dire mais en même temps c’est incontestable. Notre monde se compose de deux espèces d’humains dont l’une (dominante parce que riche, disposant de pouvoir et jouissant de relations) est singulièrement inadaptée à cette planète mais en plus, impropre à fréquenter l’autre espèce d’homme. Nous vivons là un drôle de moment de l’histoire de l’humanité qui une vraie catastrophe !

  4. vous plaisantez? une école à Bali où on rejette la langue du pays ,où la “uni-culture” basée sur la langue anglaise est imposée: c’est de la haute pollution des âmes! où ses élèves seront des leaders c’est à dire qu’ils propageront et imposeront leur bourrage de crane: c’est pas très écologique mais sectaire!quel rêve! une seule société où le monde entier ne parle qu’anglais n’obéit qu’aux leaders formés dans cette école, ça fait peur! Croyez-vous qu’ils auront un carré de vestige de rizières qui autrefois nourrissaient le peuple sur leur bureau?

  5. Yes this is a unique school and it is focused on environmental sustainability however more importantly is the well being and education of the child. Our daughter attends Green School She is Grade 6 and has been there one term now. We came from New Zealand and she is ‘in love with Green School.’ There is absolutely a cost but is one that could be absorbed and offset by the very low cost of living in Bali. We are so pleased that we made the effort and changed our lives for Phoebe to attend. We are investing in our future:) A bientot, Otila

  6. C’est pour les enfants de riches, ça ne résout aucun problème de ces pays…….

    • Et allez un coupeur d’aile ! y en a assez.Il faut bien commencer par quelque chose, et cette école a le mérite d’exister et de servir de source d’inspiration, faire tâche d’huile

  7. Cette école fait rêver !
    Mais ce rêve a un coût qui n’est pas à la portée de toutes les bourses…

Moi aussi je donne mon avis