Green Republic, tous citoyens d’un monde durable !

Rédigé par Consoglobe, le 2 Sep 2008, à 12 h 13 min

[edit de 2013] Nous avons reçu plusieurs mails à propos de cet article… rédigé en 2008. 5 ans après la création, il est donc possible que la situation ait évolué… même en mal. Nous n’avons malheureusement pas plus d’informations sur la santé de Green Republic. Aussi, si la liquidation est avérée, nous vous invitons à vous rendre sur des sites qui recensent les avis clients, pour vous manifester et essayer de récupérer les montants versés.

 

Rêver d’un monde meilleur, c’est bien. Mais le faire, c’est mieux ! Voilà ce que David Lozano, 34 ans, et Benjamin Cahen, 29 ans, ont pensé en créant leur site greenrepublic.fr. Avec des convictions fortes sur la nécessité d’un développement durable qu’ils souhaitent faire partager au plus grand nombre.
Créateurs Green RepublicConsoglobe : « Green republic », c’est tout un programme ce nom ! Ne croyez-vous pas qu’il s’agisse d’une utopie ?
David Lozano : Ce monde existe déjà ! Nous l’avons rencontré. Lors de la lecture du livre de Matthieu Leroux 80 hommes pour changer le monde, paru en 2005. Il parle d’une nouvelle génération d’entrepreneurs qui voient le monde différemment, grâce au développement durable. Et ces entrepreneurs sont déjà nombreux, beaucoup plus qu’on ne le croyait, nous, en 2005, avant la lecture du livre.
Benjamin Cahen : Nous sommes allés voir Matthieu Leroux lui-même. Il nous a fait rencontrer ces éco-entreprises. Et nous avons été convertis nous aussi.

Consoglobe : Vous parlez comme des disciples d’une nouvelle religion ! Comment s’est passée votre entrée en écologie et sur l’internet ?
Benjamin Cahen : Il faut dire que nous étions déjà très intéressés, tous les deux, par le développement durable et l’écologie. De manière personnelle, nous achetions depuis longtemps des produits alimentaires et d’entretien bios pour nos familles respectives. C’était déjà ça. Mais là, il s’agissait d’aller plus loin. Cette lecture a été une prise de conscience importante. Elle nous a vraiment donné envie de tout quitter pour participer à ce nouveau mouvement de fond.
David Lozano : A cela s’ajoute la frustration de voir ces jeunes éco-entreprises peu connues du grand public alors que la plupart existaient déjà depuis la fin des années 90.
Benjamin Cahen : Nous avons donc quitté nos fonctions dans une société bancaire qui finançait des jeunes start up pour créer notre propre entreprise et mieux faire connaître ces éco-entreprises. C’est notre but : les démocratiser, les valoriser, les rendre accessibles. Un site de vente nous permet de ne pas simplement en parler, mais d’être dans le concret.
lien Green Republic
Consoglobe : Depuis quand le site est-il en ligne exactement ?
David Lozano : Depuis 4 mois seulement ! Depuis le 14 mars 2008 exactement.

Consoglobe : Vous êtes donc tout jeunes ! Quels sont les critères pour le choix des éco-entreprises et des marques qu’ils proposent ?
David Lozano : Nous les avons démarchées une par une. Quand le choix s’avérait difficile entre deux marques, nous avons privilégié plusieurs critères : la démarche environnementale globale de la société, son respect de l’environnement et de l’humain, et la qualité de ses produits. Car il est essentiel de dire ces produits écologiques sont un progrès et pas un sacrifice !

Consoglobe : Pouvez-vous citer une marque exemplaire à vos yeux ?

Benjamin Cahen : Je pense immédiatement à Forest People. Nous avons eu un coup de coeur pour cette entreprise. Sa démarche est super : les produits sont en totale adéquation avec leur façon de penser. Ils ont eu une réflexion jusque sur le packaging. Pour ne pas avoir d’emballage superflu, ils ont choisi le verre.
David Lozano : Cette transparence se retrouve aussi dans leur démarche globale, puisque Forest People a noué un partenariat avec l’association Coeur de Forêt, en décidant qu’1 produit acheté = 1 arbre planté, et surtout en le montrant, grâce à des vidéos systématiques de chaque plantation. Nous aimons particulièrement cette démarche cohérente et complète, qui allie une volonté de développement en parallèle avec une attitude positive pour l’environnement.

Consoglobe : Avez-vous encore d’autres trouvailles ?
Benjamin Cahen : On peut aussi citer Thémis, la première marque de cosmétique équitable, à la fois bio et labélisée Max Havelar. Et encore Codina, la dernière marque de cosmétique en date sur notre site, qui lance les « cosmétiques fraîches » : les produits n’ont pas plus de 6 mois d’utilisation.
logo Green RepublicConsoglobe : Vous citez beaucoup les produits de beauté. Quelles sont les autres familles, après celle-ci, qui sont les plus importantes sur votre site ? Que trouve-t-on notamment dans « Les Basics » ?
David Lozano : La rubrique « Maison » arrive en seconde position, suivie par « Les Basics ». Cette dernière est très importante pour nous. Elle est faite pour les débutants en écologie, pour les aider à s’y mettre avec des produits de base. Il y a les filtres à eau, qui permettent de réaliser des économies d’énergies et les carafes Brita qui sont une alternative aux bouteilles, mais aussi des produits d’entretien bio pour le linge et la vaisselle. Et un modèle de poubelle pour le tri sélectif. Tous ces produits font rapidement partie de la consommation courante et permettent de réduire l’empreinte écologique.
Benjamin Cahen : Nous avons eu l’idée de les réunir dans des « Packs découverte » que nous avons créés avec des produits de différentes marques. Ils plaisent beaucoup.

Consoglobe : Quelle est la différence entre greenrepublic.com et les autres sites proposant des produits bio et équitables ?
David Lozano : Ce qui fait notre différence tient en plusieurs points. C’est d’abord une offre de produits que l’on veut la plus large possible et la plus cohérente. C’est particulièrement vraie pour les jeunes familles, auxquelles on propose des produits pour les parents et les enfants, mais aussi pour la maison. Greenrepublic est aussi un site qui se veut pédagogique : on tient à expliquer nos choix et à partager nos interrogations que nous relayons sur le blog du site.
Benjamin Cahen : Il faut noter aussi que très peu d’autres sites distribuent les marques éco innovantes que nous avons choisies.
David Lozano : Et ce n’est pas grave si les autres se mettent aussi à les distribuer : La concurrence a du bon.

Consoglobe : Qu’en est-il des prix ?
David Lozano : Nous essayons d’être le plus accessible possible pour nos clients, tout en respectant les marques, sur les prix desquelles on s’aligne. Le but n’est pas de brader. Les produits écologiques ne sont pas des sujets de discount.

Consoglobe : Combien de produits proposez-vous aujourd’hui ?
David Lozano : Environ 450. Nous avions commencé avec 250 le 14 mars. Et nous continuons à en rentrer régulièrement. Nous passons beaucoup de temps à les chercher.

Consoglobe : Quels sont vos projets à venir ?
Benjamin Cahen : Développer une nouvelle famille, intitulée « Eveil ». Elle va regrouper des livres, sur la cuisine bio notamment, des DVD sur le développement durable. Nous souhaitons aussi agrandir l’offre des Packs Découverte, comme ceux proposés pour la Fête des Mères, qui ont très bien marché.

Consoglobe : Un dernier mot plus général. Le développement durable est-il compatible avec la consommation ?
Benjamin Cahen et David Lozano : Nos clients ne veulent plus d’un discours qui les culpabilise. Ils ont vraiment envie de contribuer à l’éco développement et le font quand le discours est bien expliqué. Même si la génération des 30-45 ans semble plus sensible au développement durable que les autres, il est remarquable de voir que c’est un mouvement de fond qui touche toutes les générations. Les choses vont dans le bon sens. Et il y a urgence !
boutique green republicNotre coup de coeur
Toute la gamme de meubles en carton Carton Design ! Pas tristes (avec leurs touches de couleurs vert, rose ou bleu), pratiques (avec leurs 3 porte-crayons amovibles), design (avec leur ligne simple et graphique), légers et surtout… pas chers ! Vraiment idéal pour les enfants entre 3 et 6 ans, en attendant le vrai bureau pour la rentrée au CP.

Le plus
On est touché par les convictions écologiques, réelles, profondes et réfléchies, de ces deux jeunes créateurs d’entreprises qui ne confondent pas (et pour longtemps, on l’espère !) bio et business débridé !

***
Article rédigé par Emmanuelle, Septembre 2008

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




11 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai déjà commandé sur Green Republic et je n’ai jamais eu de soucis. le service client était parfait : efficace et sympathique. Je découvre que la société a été racheté par Greenweez. Dommage car c’est toujours mieux quand il y a plusieurs sites, il y a plus de choix.

  2. Attention les internautes ! ventes-responsables.com est en liquidation judiciaire depuis le début du mois. Ne vous faites pas avoir comme avec green republic car le site est toujours actif !

  3. Bonjour,
    J’ai effectué 5 à 6 commandes sur GreenRepublic et je n’ai jamais eu de souci. Des retards de livraison lors de la dernière commande, retards sans doute liés aux problèmes financiers ou autre, en tout cas avec la liquidation qui a suivi. Je ne sais rien de plus mais je trouve que c’est dommage que ce site n’existe plus.

  4. David Lozano = escroc du net
    il encaisse mais ne livre pas !!!! « Oh c’est dommage pour vous, je suis en liquidation » quand vous l’appelez sur son portable perso. (renseignements le concernant de personne bien placé). Appelez le au 0688680182. Pour ma part, je vais m’occuper de son cas, je monte prochainement le voir …… ce Fils de P….

  5. David Lozano = escroc du net
    il encaisse mais ne livre pas !!!! « Oh c’est dommage pour vous, je suis en liquidation » quand vous l’appelez sur son portable perso. (renseignements le concernant de personne bien placé). Appelez le au 0688680182. Pour ma part, je vais m’occuper de son cas, je monte prochainement le voir …….

  6. David Lozano = escroc du net
    il encaisse mais ne livre pas !!!! “Oh c’est dommage pour vous, je suis en liquidation” quand vous l’appelez sur son portable perso. (renseignements le concernant de personne bien placé). Appelez le au 0688680182. Pour ma part, je vais m’occuper de son cas, je monte prochainement le voir …….

  7. C’est de l’arnaque cette société est actuellement en redressement judiciaire, elle à quand même encaissé les paiements des clients pendant les fêtes de noël sans envoyer les articles. Beaucoup de client sont lésés ! c’est du vol, cela fait il parti de vos valeurs ? ce que vous racontez dans cet article cache de l’hypocrisie, vous laissez les clients sans nouvelles, et vous ne répondez pas au téléphone, c’est honteux !il y a des plaintes sur facebook et d’autres sites : action-collective.com/…/arnaque-avec-green…

    “la démarche environnementale globale de la société, son respect de l’environnement et de l’humain”…..menteurs et escrocs !!!!!!!

    • Julien de consoGlobe

      Bonjour Sophie,
      L’article ci-dessus a été rédigé en 2008… 5 ans après la création, il est possible que la situation ait évolué… même en mal. 🙁
      Nous n’avons malheureusement pas plus d’informations sur la santé de Green Republic.
      Aussi, si la liquidation est avérée, je vous invite à vous rendre sur des sites qui recensent les avis clients, pour vous manifester et essayer de récupérer les montants versés.
      Cordialement,
      Julien

  8. Je tiens premièrement à vous féliciter pour votre travail et
    deuxièmement, je ne sais pas si c’est possible que vous m’aidiez à trouver des personnes (revendeurs, acheteurs…)à qui je pourrai ravitailler avec des chaises,fauteuils,sales de diner fait a base de Jacinthe d’eau?

  9. Il ne suffit pas de vouloir vendre pour être bon… J’ai testé, je n’achèterai plus. Commande perdue, livrée à une mauvaise adresse dans un autre département, commande repartie, de nouveau mal livrée, aucun suivi, des filles qui répondent au téléphone qu’on ne sent pas du tout impliquées (en stage ou temporaires). L’article a été livré au bout de deux mois.

  10. je tiens a feliciter ces bons monsieurs.je les encourage a perserver dans leur lutte inlassable pour un monde peind en vert dans toutes ses composantes.
    je serai heureux d’echanger directement avec eux .

Moi aussi je donne mon avis