Le graphène : un matériau pour consommer mieux, vivre mieux ?

Rédigé par Stephen Boucher, le 29 Jan 2015, à 15 h 28 min

Des vitres auto-nettoyantes, des avions plus légers, des écrans électroniques flexibles, des produits pour dépolluer les océans des produits pétroliers, des batteries de voiture déployant 800km d’autonomie… Vous n’êtes pas – ou plus – dans le domaine du rêve de science fiction, voici l’ère des ultra-matériaux.

Le graphène, descendant sophistiqué du graphite

Le graphène, lointain cousin de nos bonnes vieilles mines de crayon papier, nous promet des avancées majeures pour de nombreuses applications quotidiennes. Fondamentalement, c’est une simple couche d’atomes de carbone liés les uns aux autres sur une seule épaisseur.

carnet-a-spirales-bloc-notes-ecole-bureau-crayon-00-ban

Mais cette structure en apparence si anodine lui procure des propriétés extraordinaires, du fait que sur 4 électrons qui gravitent autour du noyau de l’atome de carbone, 3 sont ici liés aux atomes voisins, un seul électron étant libre. Ceci lui procure :

  • Résistance : 200 fois plus résistant que l’acier, un film de graphène peut par exemple supporter une pression de deux tonnes en un seul point sans se rompre ;
  • Légèreté  : naturellement, une structure aussi fine est également très légère : très léger : 0,77 milligrammes au mètre carré.
  • Transparence  : une telle finesse permet aussi de laisser passer la lumière.
  • Conductivité à l’électricité et à la chaleur  : le quatrième électron de chaque atome de carbone étant libre, le matériau peut aisément conduire l’électricité – mieux que le cuivre – et la chaleur. Le graphène est le meilleur conducteur d’électricité connu à ce jour : il suffit d’1 % de graphène dans du plastique pour le rendre conducteur. Il est transparent, extrêmement mince, très léger (0,77 milligrammes /m2), élastique, flexible et, en même temps, incroyablement résistant.

Pour ceux qui comprennent l’anglais, voici une vidéo explicative :

> Suite : Graphène : des applications multiples pour vivre mieux

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Le journal belge “Le soir” avait, il y a environ 40 ans,régulièrement un article consacré à une nouveauté qui allait “sortir”
    RIEN n’est sorti
    Une chaudière sur base du micro-ondes,elle fonctionnait , juste un problème d’interférence..
    Un filtre à huile pour voiture qui neutralisait l’acidité de l’huile et permettait d’espacer les vidanges, il fonctionnait !
    Des hauts-parleurs ultra plats déjà installé dans une salle de cinéma …NADA
    Une batterie voiture pas plus grande qu’une carte de crédit et mise au point parla NASA….NADA !

  2. Vous croyez que la NSA ne possède pas d’ordinateurs quantiques, pour le particulier , on attendra encore longtemps…

  3. Qui voudra vendre un produit inusable alors que sa société se doit de vendre plus qu’hier ?
    Les LEDs, pourtant dangereuses pour la vue devaient être remplacées par le FIPEL, moins cher et plus performant,lumière de meilleure qualité

    On aura sans doute droit à quelques applications mais qui devront suivre les lois de l’obsolescence programmée
    On nous serine que pour un fabricant, plus rentable de construire du durable, sauf que haut de gamme vu la mutation en cours se vend très mal !
    Citez-moi des articles dont la durée de vie et la fiabilité ont été améliorées
    On a la voiture, mais on l’a bourré de gadgets très rentables, très peu couteux mais vendus à quel prix et..
    Votre pipette qui indique une baisse de pression de votre pneu, prix ????
    Et comme peu de garagistes maîtrisent l’électronique , prix de la main d’oeuvre !

  4. Nouveau matériau… peut-être révolutionnaire (ou pas) mais avec toujours et encore les mêmes modes de production basés sur… cette foutue rentabilité qui fera comme pour tous les autres matériaux fossiles, que l’humain l’extraiera à grande échelle et jusqu’à épuisement à partir du moment où sa commercialisation s’avèrera rentable => production de masse => baisse des coûts => consommation de masse => croissance économique temporaire jusqu’à épuisement des réserves… Encore et toujours le même mode de pensée économique dépassé basé sur le profit/croissance illusoire qui nous conduit dans le mur. Quand comprendrons-nous ENFIN que toute l’humanité ne peut pas vivre de la même façon, qu’il convient (comme l’a très bien fait la nature depuis des millions d’années) d’avoir de la diversité et d’abandonner cette folle course vers toujours plus de croissance et de matérialisme ? Combien de carrières de graphènes vont encore dévaster des milieux naturels ? Pour enrichir encore et toujours la même petite poignée d’actionnaires véreux, tout ça pour que la population s’endette encore un peu plus pour acheter leurs nouveaux produits ? Mais quand est-ce que l’Homme va enfin prendre le temps de prendre du recul et de réfléchir réellement à sa place dans le monde auquel il est intimement lié ? Plus les années passent et plus je m’en désespère… J’ai déjà honte et bien peur pour les générations suivantes…

  5. Bouleversifiant ! Je me vois déjà dans un avion ( solaire ) transparent, bien assis dans mon fauteuil , transparent lui aussi, au dessus des nuages…..

Moi aussi je donne mon avis