Quel est le rapport des Français à la nature ?

Rédigé par Hugo Quinton, le 21 Apr 2015, à 22 h 43 min

En cette journée de la Terre 2015, que pensent les Français de la nature ? Selon le sondage Fête de la Nature réalisé par OpinionWay, 83 % des Français refusent de sacrifier la nature au profit du développement économique et des transports dans leur région. Un chiffre qui montre bien que la nature est avant tout un lieu de ressourcement et de loisirs mais qui manque au quotidien des Français.

Des Français plus qu’engagés

Selon ce sondage, 96 % des Français considèrent la nature avant tout comme un lieu de bien-être et de ressourcement mais aussi comme un espace de loisirs. Malgré le fait qu’un tiers d’entre eux semble connaître la faune et la flore française et leurs rôles dans l’environnement, ils sont en revanche conscients des conséquences de la disparition d’espèces animales et végétales et de notre grande dépendance vis-à-vis d’elles. Au quotidien, les Français déclarent protéger la nature de différentes manières :

  • Le tri des déchets,
  • L’usage limité de produits chimiques,
  • Une consommation de produits bio et/ou locaux.

Cela a des répercutions sur les générations à venir, puisque les parents ayant des enfants de moins de 18 ans au sein de leur foyer déclarent les éduquer à la protection de la nature. Mais il a été remarqué que les associations ou les fondations de protection de la nature sont un domaine peu investi par les Français, seulement 12 % s’étant déjà engagés auprès de ce type d’organisation.

Une nouvelle génération avertie et investie

La génération des 25-34 ans qui est née à l’heure des interrogations sur le changement climatique et la perte de la biodiversité, est ensuite entrée dans une société qui cherche à réinventer des modèles économiques, tels que l’agriculture biologique, l’économie circulaire etc. C’est donc cette génération qui est la plus sensible et la plus à même à comprendre la présence, mais aussi les risques de la nature dans notre environnement.

nature-francais-rapport-fête

Ils sont donc les premiers à revendiquer que l’homme ne peut pas l’exploiter à son profit. Malgré les préoccupations des générations futures, les générations plus âgées sont quant à elles les moins impliquées et sensibles à la protection de la nature.

Fête de la Nature, bien plus qu’une fête

Cet événement créé en 2009 est célébré chaque année au mois de mai, est l’initiative du Comité français de l’union internationale de conservation de la nature (UICN) et du magazine Terre Sauvage. La Fête de la Nature est devenue un moment de rassemblement festif et convivial autour de la nature à travers toute la France. L’initiative est par ailleurs reprise en Suisse et aux Pays-Bas.

Connaître et faire connaître, c’est tout l’enjeu de cette célébration. Au moment où la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages est examinée au Sénat, les enjeux de la nature en France font aujourd’hui partie des débats politiques et sociétaux.

Pour François Letourneux, Président de la Fête de la Nature : “Nous sommes de plus en plus connectés aux outils technologiques mais déconnectés de la nature dans notre quotidien. Contrairement au changement climatique, de simples actions à l’échelle locale peuvent redonner à la nature toute sa place !”

Longtemps perçue comme un élément principalement menacée au-delà de nos frontières et de notre quotidien, la nature est de toute évidence un élément à protéger !

La Fête de la Nature dure 5 jours, du 20 au 24 mai, 5 jours donc de célébration avec des milliers de manifestations gratuites et ouvertes à tous. Elle permet à chacun de découvrir ou redécouvrir l’immense diversité et la grande richesse de la faune et de la flore du territoire français.

Infographie-francais-nature

 

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Sur la validité des résultats de cette enquête (aux 2/3 de l’article) : http://www.communicationresponsable.fr/une-competence-cle-de-la-communication-responsable/ 😉

Moi aussi je donne mon avis