Que pensent les Français des aléas climatiques ?

Une étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif révèle que les Français ne sont pas insensibles à la question des aléas climatiques. Ils se sentent même concernés par le sujet.

Rédigé par Audrey Lallement, le 24 Jun 2018, à 8 h 00 min

La France pourrait-elle être confrontée à l’avenir aux mêmes catastrophes que certains pays dans le monde ? Quelles sont les causes et les conséquences du réchauffement climatique ? Voici les réponses des Français.

La France, un pays touché par les aléas climatiques

« Quels sont tous les mots, les représentations qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez aux aléas climatiques ? » : telle est la question qui a été posée à un échantillon de 1.002 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Effectuée dans le cadre de l’Observatoire Enedis, cette enquête a été réalisée par Harris Interactive du 31 octobre au 2 novembre 2017(1).

aléas climatiques

Que pensent les français des aléas climatiques ? © Sergey Gordienko

La question était ouverte et a donné lieu à diverses réponses, comme cette expression souvent entendue : « Il n’y a plus de saisons ». Selon les sondés, « il y a de plus en plus de catastrophes naturelles », l’activité humaine accélérerait le réchauffement climatique et Trump ferait preuve d’« inconscience [et de] manque de responsabilité »… Au final, 94 % des Français estiment que la France est touchée par des aléas climatiques, et 18 % considèrent même qu’elle l’est beaucoup.

L’activité humaine perçue comme principale responsable

Mais qu’entendent les Français par « aléas climatiques » ? L’enquête révèle qu’ils associent spontanément cette notion « à une cause : le réchauffement de la planète et à des conséquences dont la pollution. Sont ainsi évoquées différentes formes de catastrophes (inondations, tempêtes, ouragans, cyclones, tornades…) mais également d’autres plus insidieuses (comme les sécheresses, la fonte des glaciers…) ».

aléas climatiques

La fonte des glaciers, aussi évoquée par les français © Denis Burdin

Pour les ¾ des sondés, l’activité humaine est principalement responsable de ces aléas climatiques, qui ne sont pas liés essentiellement à des phénomènes naturels. À noter qu‘aucune catégorie de population n’est majoritairement « climato-sceptique ». Une large majorité des Français (86 %) considèrent qu’il y aura, à l’avenir, plus d’aléas climatiques dans le monde et 88 % se déclarent inquiets sur le sujet.

Les Français plutôt inquiets

Concernant l’inquiétude des Français, l’enquête révèle aussi qu’ils estiment que les risques sont plus élevés dans le monde qu’en France. La raison se trouve probablement en partie dans la médiatisation d’événements climatiques et des désastres (notamment concernant les habitations et infrastructures) autrement plus dramatiques qu’en France.

Ainsi, les Français se sentent concernés « mais sans pour autant pencher vers une crainte exacerbée concernant leur environnement proche ». Ils ne cèdent donc pas à la panique, sans pour autant montrer de la distance à l’égard des aléas climatiques qui leur apparaissent plus importants à l’étranger. Les sondés font aussi preuve d’un certain pessimisme, puisque l’enquête révèle que la majorité pensent qu’au cours des prochaines années, il y aura davantage d’aléas climatiques.

Illustration bannière : Inondation au Texas en août 2017 – © michelmond Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Merci pour cette enquête qui confirme ce que pense l’association TaCa (agir pour le climat), à savoir que les français font bien le lien entre la multiplication des catastrophes climatiques (en ce moment en France des orages avec des pluies intenses) et le réchauffement climatique et donc l’urgence de reduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.

Moi aussi je donne mon avis