Vrai ou faux – 6 idées reçues sur la fourniture d’énergie

Pas toujours facile de démêler le vrai du faux en matière d’énergie, même quand on parle simplement de choisir qui va l’amener chez nous… Entre les publicités, les démarcheurs, les rumeurs, le message est parfois flou voire carrément faux.

Rédigé par Séverine Bascot, le 16 Sep 2019, à 18 h 00 min
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

L’ouverture du marché de l’énergie en 2007, a bouleversé la fourniture d’énergie en France, passant d’une situation de monopole à l’émergence d’une multitude d’acteurs, pouvant commercialiser des offres variées aux consommateurs partout à travers le pays. Si bien que souvent, on s’y perd et parfois, on s’emmêle les pinceaux. Voici les 6 idées reçues les plus répandues concernant l’énergie et ceux qui la fournissent.

6 idées reçues quant aux fournisseurs d’énergie

Électricité, gaz : disons halte aux idées reçues sur le secteur de la fourniture d’énergie.

#1 – Choisir un nouveau fournisseur d’énergie, c’est long et compliqué !

Vrai et faux – Une fois l’offre de fourniture d’énergie choisie, la démarche est très simple.

On peut à présent facilement souscrire un nouveau contrat avec un opérateur dans la journée, sans rendez-vous, par téléphone avec un conseiller ou directement sur internet. Certes, trouver l’offre qui convient le mieux à son foyer peut prendre un peu de temps, mais les efforts en valent la chandelle avec des économies substantielles à la clé…

Pour simuler sa consommation et savoir quelle offre de quel fournisseur est adaptée à ses besoins, il existe de nombreux comparateurs en ligne, indépendants des opérateurs. Gratuite, la démarche demande de renseigner quelques informations de base, comme le type d’énergie souhaitée, la consommation annuelle, la puissance du compteur ou l’adresse du logement.

#2 – Il est nécessaire d’avoir 2 fournisseurs d’énergie : un pour l’électricité, l’autre pour le gaz !

Faux – Certains fournisseurs proposent une offre duale, combinant l’électricité et le gaz dans un même contrat d’énergie.

Choisir ce genre d’offre duale, c’est se faciliter les démarches lors de la souscription du contrat – un seul contrat à remplir et gagner du temps, mais aussi au moment du paiement : une seule facture et un seul interlocuteur à contacter.

L’offre duale peut également ouvrir droit à des réductions supplémentaires chez plusieurs fournisseurs d’énergie alternatifs.

#3 – Choisir une offre d’électricité dite verte ne signifie pas être alimenté par une énergie renouvelable !

Vrai – Il n’est pas possible de trier les électrons afin d’orienter ceux issus de sources renouvelables jusqu’à un foyer donné. L’électricité acheminée et distribuée est donc la même pour tous, et le client d’une offre verte pour la transition énergétique va recevoir le même type d’énergie (verte et/ou non verte) que son voisin, qui aurait souscrit un contrat d’électricité non renouvelable…

Quel intérêt de souscrire une offre d’électricité verte dans ces conditions ?

Lorsqu’un client souscrit à un contrat d’énergie verte, son fournisseur – comme ENGIE par exemple, est dans l’obligation d’injecter dans le réseau de l’électricité produite à partir d’une source d’énergie verte à un niveau proportionnel au montant de l’électricité consommée par ce client éco-responsable : chaque kWh consommé par un client ayant souscrit à un contrat d’énergie verte doit obligatoirement générer la production d’un kWh d’énergie verte.

Pour ce faire, les fournisseurs d’énergie s’engagent par contrat par le biais de garanties d’origine, des certificats électroniques qui attestent de la traçabilité de l’origine de l’électricité, à des fins environnementales et de transparence.

Les garanties d’origine permettent aux fournisseurs de s’engager plus activement dans le financement de production d’énergies vertes et dans le développement de solutions alternatives, et donnent la garantie au consommateur de contribuer au besoin de production de cette énergie renouvelable et d’appeler la transition énergétique.

#4 – Il faut changer de compteur si on opte pour un nouveau fournisseur d’énergie !

Faux – Changer de fournisseur d’énergie n’implique en aucun cas de changer de compteur ou d’installations électriques.

Le changement de fournisseur d’énergie est purement administratif. Les équipements restent les mêmes quel que soit le nouvel opérateur et aucune nouvelle installation spécifique n’est nécessaire.

Inutile de craindre une coupure d’électricité ou de gaz au moment du changement, l’énergie continuera d’être distribuée sans discontinuer dans le logement.

#5 – La qualité de l’électricité et du gaz reste identique d’un fournisseur à l’autre !

Vrai – La qualité de l’énergie est garantie par les gestionnaires de réseaux de distribution, indépendamment de qui vend l’énergie convoyée.

Quelque soit le fournisseur d’énergie, c’est le même gestionnaire de réseau en charge d’acheminer l’énergie, de veiller à l’entretien des réseaux et de faire les relevés des compteurs, sur les communes.

Pour toute urgence ou besoin de dépannage, c’est donc le gestionnaire de réseau qui intervient chez tout le monde. On trouvera son numéro de téléphone sur les factures de gaz et d’électricité.

Notez que le changement de fournisseur est indépendant du déploiement des nouveaux compteurs Linky (électricité) ou Gazpar (gaz), qui devraient progressivement remplacer les anciens compteurs.

#6 – On ne peut pas utiliser l’électricité produite à la maison pour sa propre consommation !

Faux – Cette idée reçue vient du fait que pendant  des années, il était plus intéressant de revendre son électricité, pour le racheter moins cher par la suite.

Mais à présent, le prix d’achat de cette énergie est plus haut que le tarif de vente : de quoi créer une balance énergétique négative à la charge du particulier ! Impensable donc…

Devenir autonome au niveau énergétique en utilisant l’électricité produite pour sa propre consommation de manière à supprimer les factures à la fin du mois est donc tout à fait possible : on utilise ce qu’on produit et on revend ce qu’on ne consomme pas. Sachez que dans le cadre de la transition énergétique, l’État propose des aides pour s’équiper de panneaux solaires notamment.

Attention ! Certaines entreprises de panneaux photovoltaïques ont tendance à surfacturer leurs services.

Illustration bannière : On fait la lumière sur les fournisseurs d’énergie – © whitelook

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis