Fin de partie pour le solaire photovoltaïque ?

Le boom actuel des projets d’installations photovoltaïques risque de n’être qu’un feu de paille. En effet, le récent moratoire change la donne pour les professionnels du solaire comme pour les particuliers. Et pas en bien …

Rédigé par Nolwen, le 20 Sep 2013, à 10 h 51 min

Une filière en voie de concentration et d’éviction des petits acteurs

La tendance du marché va clairement vers une situation de quasi monopole : les petites centrales photovoltaïques auront plus de mal à rester à flot et soit fermeront, soit se vendront.

EDF EN, le Grand du secteur, va progressivement racheter les petites structures en difficulté. Et selon Marc Jedliczka, de l’association Hespul, dans le Journal de l’environnement,  tout concourt à l’élimination des indépendants :

« Les coûts de transaction augmentent artificiellement (raccordement au réseau, lourdeur des procédures, assurances avec l’intégration au bâti…) et les projets ne sont plus sécurisés par un dispositif de soutien fiable. Les petites entreprises ne peuvent pas supporter les risques pour les appels d’offres et même les tarifs d’achat deviennent incertains. Du coup, le banquier ne suit plus ». Vous devinez la suite.

Le moratoire aura au final pour effet – que ce soit voulu ou non – de faire place nette pour les très gros acteurs au détriment d’un tissu de PME et d’indépendants qui auraient pu constituer une filière de production solaire plus souple, plus diversifiée, plus ancrée dans la société. Les difficultés actuelles auraient déjà causé la perte de 10.000 à 15.000 emplois  De  nombreuses petites centrales déjà en difficulté se plaignent en plus de pratiques contestables et pour le moins peu commerciales d’ERDF.

La concentration du secteur photovoltaïque va-t-elle affecter sa compétitivité ?

panneaux photovoltaiquesOn considère que la production d’énergie solaire photovoltaïque est compétitive si elle est à parité de prix avec le prix moyen de son marché de référence. En France, en Allemagne, les producteurs nationaux s’améliorent vite mais n’y sont pas encore. (On parle de 2013 ou 2014)

La parité dans l’énergie solaire, c’est quoi ?

La parité réseau est la parité des tarifs ; elles sera atteinte lorsque le prix de l’électricité photovoltaïque égalera celui de l’électricité conventionnelle. La parité devrait être atteinte vers d’ici à 2020 pour l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne et le Royaume Uni. Mais derrière ce Graal se cache une réalité hétérogène : la parité ne sera pas atteinte en même temps pour toutes les installations en Europe.

La parité réseau dépend largement des prix de l’électricité globale de chaque pays, et surtout des tarifs d’achat par les opérateurs historiques, qui subissent tous des révisions à la baisse régulières. Certains spécialistes qu’il faut en plus prendre en compte les coûts annexes des installations, des infrastructures et du réseau électriques. Ainsi, la parité réseau ne serait pas une finalité en soi, mais une étape dans l’intégration du solaire photovoltaïque dans le mix énergétique en Europe et en France

ferme-photovoltaique-jasper ferme-solaire-afrique-du-sud ferme-solaire-record-afrique ferme-solaire-afrique

Produire des panneaux moins chers

L’importation de panneaux photovoltaïques asiatiques (japonais, chinois), qui représentent 20 % du marché français en 2010-11 environ, pèse sur les prix. Un grand producteur national serait plus puissant pour produire moins cher dans un marché mondial en surproduction.

Electricité photovoltaïque, le tarif de rachat en hausse

Pourtant, dans ce contexte, il n’est pas prouvé qu’un acteur géant ou un oligopole soit plus performant qu’un tissu d’acteurs moyens plus nombreux. Bien au contraire !

  • Ainsi, le moratoire, qui se justifie pour des raisons budgétaires nationales évidentes, risque d’être contre-productif à moyen terme en affaiblissant  une filière qui va se concentrer allègrement.
  • De plus, une autre tendance se dessine sur le marché : la part des panneaux photovoltaïques dans la valeur totale d’une installation solaire diminue, parallèlement au prix des panneaux eux-mêmes. La valeur réside de plus en plus dans la main d’oeuvre locale liée à l’installation. Autrement dit, ne pas favoriser le développement de petits acteurs nationaux sous l’argument du soutien à la production industrielle revient à se tromper stratégiquement de combat.

Il est urgent de redonner un cap sur le long terme

Si on veut un jour sortir du nucléaire, ou tout au moins, moins en dépendre en donnant plus de place à l’énergie solaire, il est urgent de rétablir le cap d’un développement harmonieux.
Sans entrer dans le détail technico-administratif, il faut savoir que certaines personnes qui s’étaient engagées dans un investissement photovoltaïque sont au bord du gouffre : notamment des agriculteurs, des petits industriels ou installateurs (2) Ce ne sont pas les appels d’offre géants du gouvernement, en mal de finances lui aussi, qui sauveront la filière : ceux-ci seront captés par EDF EN et alii.

ferme-panneaux-solaires

Particuliers : le photovoltaïque s’écroule également

A l’autre bout de la chaîne, du coté des clients particuliers, c’est également la douche froide.

kbane B ghislainBien que EDF annonce la première installation d’une centrale photovoltaïque de 78m² chez un particulier près de Poitiers, (voir la vidéo ci-dessous) le marché s’enlise. Les initiatives d’installation de panneaux photovoltaïques ont drastiquement chuté : selon Barthélémy Ghislain fondateur de Kbane, le grand installateur du Nord de la France partenaire de consoGlobe, le nombre de chantiers a chuté de 80 % après la fin 2010.  Il est clair que  nonobstant son coût, l’incitation fiscale était encore nécessaire à la croissance du marché.

L’énergie renouvelable stagne en France

La part de l’électricité d’origine renouvelable dans le total de la consommation électrique est plus faible début 2012 que 15 ans plus tôt : 18 % en 1985 contre 14,5 % en 2010. Bien loin de l’objectif européen fixé à la France de 21 % d’électricité renouvelable en 2010. Pour atteindre cet objectif, il faudra bien sûr agir sur la production d’énergie renouvelable mais aussi maîtriser la consommation qui a quadruplé en 40 ans, essentiellement du fait des secteurs tertiaire et résidentiel dont les consommations continuent à augmenter.

C’est d’autant plus dommage que l’énergie solaire reste la préférée des Français, que le nucléaire est sur la sellette, que les Français ne veulent pas de l’éolien (3), que le potentiel hydraulique est déjà utilisé… A priori, la biomasse et le solaire ont un boulevard devant eux.

Et pourtant… si ça continue, on n’aura bientôt plus d’industrie solaire compétitive et on n’achètera que du Chinois.

L’installation de panneaux photovoltaïques par EDF EN :

*

Je veux témoigner

(1) Le moratoire prévoit  une diminution de 20 % du tarif d’achat qui sera parmi les plus bas du monde (12 centimes d’euro le kilowattheure). Par ailleurs il prévoit un durcissement des conditions pour les pros :  les appels d’offre sont désormais obligatoires pour les grandes installations et ainsi qu’une révision trimestrielle du tarif d’achat pour les plus petites.
(2) Répercutée au consommateur via la contribution au service public de l’électricité (CSPE).
(3) Leur investissement est tombé sous le coup du moratoire car il n’a pas accepté la PTF,  la proposition technique et financière (PTF) de raccordement au réseau,  indispensable pour la mise en service d’une installation photovoltaïque,  des gestionnaires de réseau avant le 2 décembre 2010. Beaucoup de ces projets se sont trouvés gelés, ruinant leur promoteur.
(4) On reviendra très bientôt sur le désamour de nos concitoyens pour les éoliennes.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

26 commentaires Donnez votre avis
  1. et quand une centrale nucleaire explosera comme au japon les avis changeront???le photovoltaique n’est peut-etre pas la panaçée mais disons la moins pire des solutions

    • cher Expert Brisseau,

      je tente d’économiser l’électricité en en produisant un peu et en me chauffant principalement au bois . je ne souhaite pas que la centrale de Chinon/Avoine ait un gros problème car je réside dans le 37 – où vous restez invité . notre abri anti-nucléaire de 6 m² est en fait seulement une cave …
      bien cordialement,
      éd croisier

  2. N’oublions pas que grâce au nucléaire et à l’hydraulique, nous avons de la puissance à tout moment et au prix le moins cher d’Europe et sans émission de CO2 !
    Regardez votre facture d’électricité, vous y verrez que la CSPE qui subventionne l’énergie solaire complètement inutile en représente déjà 15 %!
    A quand le retour sur terre ?

  3. J’ai profité des subventions régionales en 2007, pour 3Kw on touchait 5000€, plus les réductions d’impôts de 6000€ mon installation m’a couté 7000€, c’est dans cette période qu’il fallait le faire, mais j’ai fait faire mon installation en superposition pour éviter les fuites d’eau (EDF achète ma production que 32cts d’Euros au lieu de 58cts parce que je suis en surimposé, encore une particularité franco- française, en Allemagne le prix d’achat est le même quelque soit le mode d’installation ce qui est normal, mais en France on a toujours des idées imbéciles), et de plus j’auto consomme, EDF m’achète le surplus pour environ 1200€/an.
    Comme mon installation est finie de payer et que ma facture pour le chauffage et toute l’énergie de ma maison me revient en moyenne à 700€/an, je suis encore gagnant, ma consommation d’énergie me coute rien et j’ai encore 500€ de bénéfice.

    • C’est l’illustration parfaite de l’absurdité du système !
      De la rente, des subventions, le gaspillage de l’argent public et des clients EDF !

  4. De quand date cet article ?
    Vous cherchez à faire du neuf avec du vieux ?
    Mais c’est bien sûr, c’est la faute aux sociales !
    C’est à la mode en ce moment pour vous aussi apparemment.

  5. Pas un mot sur le photovoltaïque 3éme génération ? Moins cher à produire, plus écolo, plus puissant et où la France a une chance de rattraper son retard…

    • Le CEA y travaille, il ferait mieux de travailler sur la nouvelle génération ds sur-régénérateurs, seule solution pérenne à terme.
      Cette filière a été cassée par Mme Voinet et nous allons prendre 30 ans de retard à cause des peurs irraisonnées des écologistes.
      Quand on se réveillera il sera probablement trop tard, les mauvaises décisions ont des conséquences désastreuses.

  6. Le prix de rachat des Kw photovoltaiques est par trop important et coûte une fortune à EDf qui répercutera cette dépense sur TOUS les foyers ! Il est donc totalement anormal que cette source d’énergie soit payée par les foyers qui sont en grande difficulté pour faire face à leurs factures d’énergies ordinaires.
    De plus, les particuliers, en général aisés, qui s’offrent ce genre d’installation subventionnée et rentable pourraient le faire sans aucune aide.
    Quant aux entreprises, elles n’ont pas a demander des subventions et de bénéficier de ces tarifs de vente plus que généreux et qui sont 3 à 4 fois plus importants que le prix du KW nucléaire produit !

    • C’est vrai mais combien a couté et coute le nucléaire…….son démantèlement, son entretien, le stockage des déchets, EDF est gagnant avec les énergies renouvelable, elle n’a pas investit et n’a pas d’entretien, c’est tout bénéf !

    • En fin un avis sensé, le solaire photovoltaïque est une rente qui parasite la production électrique, il faut cesser de racheter l’électricité à plus de 10 fois ce qu’elle vaut réellement !

  7. Le photovoltaïque a encore de beaux jours devant lui! D’après le sondage actuel, nous aurons un nouveau gouvernement plus favorable à des énergies propres. Nous avons pris trop de retard sur des pays voisins. Aujourd’hui les décrets changes et ne sont pas favorables à la progression du photovoltaïque. Je pense que d’ici 1 an, ce sera le contraire. Nous avons trop de centrales nucléaires en fin de vie et donc c’est bien d’une énergie complémentaire, intéressante et propre qu’il nous faut et cela ne nuit pas à notre couche d’ozone. Pour les panneaux, certains de meilleures qualités nous viennent des Etats Unis et cela serait bien d’en fabriquer en France pour nos emplois.

    • Il

    • Le seul avenir du photovoltaïque, c’est la suppression totale des subventions et le dur retour à la réalité.
      La conséquence serait son abandon pur et simple et l’histoire jugera que c’était une erreur, car une illusion prônée par des politiques pour flatter le peuple et non par des scientifiques et des économistes qui ont une vision objective de la situation.

  8. N’y avait-il pas une loi antimonopole quelque part ou c’est qu’une éolienne a soufflé trop fort ?
    Et qui vend (vendait) les panneaux « homologués » (et donc indirectement subventionnés) ?
    Maintenant, si on va vers une situation où EDF rachète le courant produit par l’État, ‘ils’ pourraient rembourser leur dette.
    On n’arrête pas le progrès.

    • 80% DES PANNEAUX SONT FRABIQUE EN CHINE
      DONC AVEC NOS IMPOTS ON ENGRAISSE LA CHINE

  9. EDF n a pas a faire d investissement ce qui est un avantage.certes le prix est ineressant mais il faut savoir ce qu on veut on continue le nucléaire ou on change mais il faut y mettre le prix et avoir une vue a long terme sans changer de tarif tous les six mois.Personnellement je produis 2750 kw ce qui couvre ma consommation hors chauffage ce qui n est déjà pas si mal.

    • Jean-Marie

      C’est intéressant, pouvez vous nous dire combien vous estimez que ces 2750 kw vous font économiser par an et en combien de temps votre investissement initial sera amorti ? merci

    • EDF n’a pas à faire d’investissement: c’est faux. L’éolien et le voltaïque sont des instables, ça peut démarrer ou s’arrêter de façon peu prévisible en quelques minutes. Pour chaque kW « écolo » qui peut tomber à tout moment, EDF doit avoir un repli prêt à démarrer qui en l’état actuel des techniques ne peut être que pétrole (diésel ou turbine à gaz); ce qui fait que le développement de ces énergies dites propres ne va pas complètement dans le sens d’une diminution d’énergies fossiles. Ce n’est intéressant que si le générateur écolo passe plus d’heures à produire qu’au repos; jusqu’à nouvel ordre il n’y a pas dans une année plus d’heures de jour que de nuit

    • vous produisez en vente totale ou en surplus
      en surplus vous faite ca pour la planete c’est bien

      en vente totale vous faite ca pour gagner de l’agent et ces nous qui payons
      (tous les francais sur leur facture)
      l’arret du nucléaire provoquerait une augmentation de 30 A 60%

  10. Peut importe dans quel pays l’utilisation de l’énergie solaire domine pour notre « bonne » santé. Beaucoup de personne adorerai se servir de ce genre d’installation, cette pensée germe dans les esprits et c’est l’essentiel !

  11. poser du photovoltaique tres bien qui en reve .mais pour sa consommation perso.
    la carotte pour faire de l argent avec les prime de l etat.quel souche sociale peut beneficier de credit d impot .faut arreter cela qui paye le contribuable
    petit bourgeois vous qui avez la chance par heritage ou autres arreter de vous plaindre
    les vendeurs en on profiter pour monter leur prix et vous avez payer le prix normal.car maintenant les prix on fait un +

    • Voilà ce que j’attends : soit l’électricité produite sert d’abord gratuitement aux propriétaires des panneaux et le surplus est revendu à prix raisonnable et non à perte pour Edf, soit Edf loue les toits sur lesquels ELLE installe des panneaux.

  12. Hélas !c’est comme tous les beaux projets, les décisions raisonnables et enthousiasmantes ! détruit avant d’avoir à peine commencé… Gardons l’espoir de faire changer tout ça très vite !!! nous sommes si nombreux à souhaiter changer nos sources d’énergie, il faut absolument que l’on aide les particuliers qui ne peuvent investir immédiatement les sommes nécessaires. Et tout le monde sera gagnant ensuite.

  13. top article, un bon point sur le photovoltaique merci !!

  14. Comme d’habitude les consommateurs sont floués , on leur tends la carotte du solaire et après c’est le bâton. Merci aux politiques , des promesses en l’air du vent.Et en plus on nous en rabâche tout les jours pour saisir l’occasion de mettre le photovoltaïque.

Moi aussi je donne mon avis